Menu
A la une / Conseils

7 astuces pour éviter la crise dans les magasins

À présent que bébé est devenu un petit enfant, il commence à s’affirmer et à te faire comprendre qu’il ne fera pas tout ce que tu veux. C’est qu’il est unique et a sa propre personnalité !

À partir de 18 mois environ (voire avant), les sorties avec ta petite merveille peuvent devenir plus difficiles qu’au début, quand bébé dormait tranquillement dans sa poussette. Petit enfant veut devenir grand et ne manque pas de te le faire remarquer, ainsi qu’au reste du monde.

Si tu commences à redouter une sortie dans les magasins de peur que ton petit ange ne se transforme en diablotin, voici quelques astuces que j’ai pu mettre en pratique avec Babygirl quand elle a commencé à être plus autonome.

Faire ses courses avec bébé

Crédits photo (creative commons) : Jaro Larnos

Première astuce : contourner le problème

Le mieux, c’est bien sûr d’éviter au maximum de devoir aller dans les magasins avec ton bambin.

Ce ne sont clairement pas des endroits adaptés pour eux (excepté le copain suédois, chez qui les bambins sont heureux !). Ton petit enfant n’a pas encore la capacité de rester calme, et d’attendre que tu aies fini de choisir entre riz ou risotto, crème de jour ou de nuit, robe blanche ou robe noire… Il vaut mieux le laisser avec Papa : ils s’amuseront bien mieux, et toi, tu auras tout le loisir de faire tes achats en toute tranquillité d’esprit.

Si tu es obligée d’emmener bambin avec toi et que le papa ne peut pas t’accompagner, passons à la…

Deuxième astuce : occuper ses mains

Trouve, dès ton entrée dans le magasin, une occupation pour les mains baladeuses de bambin. En général, il trouvera lui-même le truc qui l’intéresse. N’aie pas peur de lui laisser le temps de la visite.

Par exemple, quand je fais les courses avec Babygirl, si elle est assise dans le chariot, je lui donne les produits que je vais acheter, et elle est fière de les tenir. Si c’est juste une course vite fait, je la laisse tenir le panier à roulettes, ou mieux encore, pousser le petit chariot pour enfant qu’il y a parfois dans les supermarchés.

Choisis si possible des enseignes à taille humaine, je trouve ça plus rassurant que les grandes surfaces.

Troisième astuce : combler son estomac

Si comme moi, tu joues avec le feu et tu fais tes courses à 19h30 avec bambin en espérant qu’il n’ait pas faim, je te conseille de lui laisser grignoter quelque chose (je ne parle pas de lui filer un paquet de bonbons, hein !).

Avec Babygirl, les tomates cerises fonctionnent à merveille pour calmer sa faim du moment.

Quatrième astuce : le laisser manipuler

Dans n’importe quel magasin, ton bambin sera attiré par quelque chose. Accepte le fait qu’il ait envie de toucher ou de regarder l’objet. Ne sois pas dans la hantise de devoir lui dire : « Non ! »

En réalité, si tu lui laisses toucher, manipuler l’objet en question, et que tu lui dis simplement : « Ah oui, c’est joli ça, tu as raison ! », il sera probablement super content que tu aies le même avis que lui sur la question et ne fera pas d’histoires pour le reposer. Pour l’instant, à 2 ans presque et demi, Babygirl n’a jamais rien réclamé grâce à cette technique, qui demande certes un peu de patience, mais évite la crise de frustration.

Si jamais ton petit enfant réclame quelque chose que tu ne souhaites pas lui offrir, il faut alors lui expliquer et proposer une alternative. Par exemple : « On laisse ça ici, et on jouera avec ton jouet préféré à la maison… »

Cinquième astuce : désamorcer la crise

Bon, ton bambin n’était décidément pas de bonne humeur pour la sortie au magasin. Du coup, il commence à pleurer/crier/s’énerver. Pas de panique ! Ça arrive à tout le monde, donc les vieilles mamies qui te regardent de travers, ne t’en préoccupe pas. La priorité, c’est d’aider ton petit bout à se sortir de la crise.

Ce que j’ai fait avec Babygirl lorsque ça m’est arrivé : je me suis mise à sa hauteur pour pouvoir lui parler bien en face. Je lui ai dit que je comprenais qu’elle soit fatiguée/triste/qu’elle en ait marre du magasin. Que c’était bientôt terminé et qu’elle avait été adorable jusque-là, que j’étais très fière d’elle.

Babygirl se calme quand on n’élève pas la voix et qu’on s’adresse à elle bien en face. En général, ça finit par un gros câlin. La crise ne dure pas longtemps.

Sixième astuce : prendre la poussette

Ton bambin court partout dans le magasin, catastrophe.

Si tu sais que ça va se passer comme ça et que tu veux vraiment aller faire des achats, je te conseille d’emmener la poussette. Oui, c’est plus encombrant, mais au moins, tu auras le temps de choisir ce que tu veux acheter.

Si tu n’as pas pris la poussette, là, j’avoue que ce n’est pas évident, car il te faut garder ton enfant sous surveillance tout le temps. Si malgré un rappel des règles, il ne les respecte pas, malheureusement, tu vas devoir reporter ta visite au magasin, car tu ne pourras pas avoir ton enfant sous les yeux ET faire tes achats.

C’est ce que j’ai dû faire le weekend dernier quand ma fille ne voulait pas comprendre que je ne pouvais pas choisir des chaussures ET la surveiller. Elle a été déçue qu’on s’en aille, mais les règles étaient claires, et elle n’a pas souhaité les respecter.

Septième astuce : emmener un enfant reposé

Ça paraît évident, mais je le rappelle ici : assure-toi que ton enfant soit en forme.

Bah oui, toi, quand tu es crevée, tu n’as pas franchement envie d’aller dans les magasins. Bambin, c’est pareil. S’il est fatigué de sa journée, si c’est le moment où habituellement il fait la sieste, s’il a faim… il ne sera pas en état de te suivre dans l’aventure des magasins.

Idéalement, va faire tes courses après la sieste : il est reposé, c’est aussi le moment du goûter donc ça l’occupe, et puis les magasins sont moins encombrés (en tout cas chez moi, c’est comme ça).

Voilà les astuces que j’applique dans mon quotidien avec ma fille. En restant le plus calme possible, en général, ça se passe très bien.

Quand on est avec son papa, c’est plus facile, car l’un peut s’occuper entièrement d’elle pendant que l’autre choisit. Mais ça ne marche pas non plus à tous les coups. Par exemple, c’est compliqué quand on a besoin de trouver un consensus sur un achat important, car Babygirl est maligne : elle voit tout de suite quand on n’est plus attentifs à elle !

Enfin, n’oublie pas : cette période ne durera pas !

Et toi, quelles sont tes astuces pour que bébé reste tranquille dans les magasins ? Appréhendes-tu les sorties avec ton bambin ? Viens nous dire !

A propos de l’auteur

Trentenaire (eh oui !) mariée, maman d'une géniale Little Girl et d'une ravissante Poupoune, j'aime écrire, lire et commenter mes séries TV et films préférés. J'adore voyager, d'ailleurs, avec Chouchou, nous avons fait un tour du monde d'un an : que nous rêvons de réitérer, avec notre tribu !