Menu
A la une / Conseils

Bien choisir son siège auto

Il n’est pas toujours facile de se repérer dans les dizaines de sièges auto proposés pour chaque groupe. Surtout qu’une nouvelle réglementation, I-size, a vu le jour en 2013. Celle-ci va cohabiter plusieurs années avec l’ancienne norme ECE R44, le temps que tous les constructeurs se mettent aux normes.

Auparavant, les différents groupes était définis par le poids de l’enfant, maintenant, ce qui compte, c’est sa taille. Mais ce n’est pas le seul point de différence. La nouvelles norme impose que l’enfant soit dos à la route jusqu’à 15 mois minimum, que la fixation du siège soit isofix exclusivement, et qu’il y ait des tests de collision frontales et latérales (dans l’ancienne norme, ils ne sont que frontaux).

Tous les sièges auto ne se valent pas. La marque et le prix ne sont pas forcément des gages de qualité. Je t’encourage vivement à te renseigner sur les résultats des crash-test avant de faire ton choix.

siège auto bébé

Crédits photo (creative commons) : Kona Gallagher

Faisons le tour des différents groupes de sièges autos

Groupe 0/0+, type nacelle ou coque

Il s’utilise dès la naissance.

En terme de confort, la nacelle est la meilleure, mais mieux vaut la garder pour les balades en poussette. En effet, la plupart des nacelles ne maintiennent pas assez l’enfant en voiture.

La coque est bien plus sécuritaire, surtout que bébé est dos à la route. Il faut juste veiller à ne pas le laisser trop longtemps dedans pour ménager son dos. On recommande de ne pas l’utiliser plus de deux heures d’affilées. La coque peut être utilisée jusqu’à 13 ou 18 mois, selon la morphologie de l’enfant. Il est temps de changer quand la tête dépasse de la coque (et non les pieds), ou quand le poids maximal prévu pour cette coque est atteint.

Groupe 0+/1

Le siège peut se mettre au choix dos à la route ou face à la route. Pour savoir à quel moment changer l’orientation, il faut se référer au manuel du siège auto. Pour les sièges de ce groupe il est vivement recommandé de prendre l’attache isofix. En effet, les sièges 0+/1 n’utilisant que la ceinture n’obtiennent pas de bon résultats aux crash-tests.

Groupe 1

Ce sont des siège de type harnais (face ou dos à la route) ou bouclier (face à la route).

Encore une fois, niveau sécurité, il vaut mieux faire voyager ton enfant dos à la route jusqu’à un certain âge.

Mais face à la route, ce sont les sièges avec un bouclier qui offrent une meilleure protection en cas de choc frontal : les forces libérées lors de la collision sont dirigées sur le bouclier d’impact, ce qui évite que la tête de l’enfant soit catapultée brusquement vers l’avant ou l’arrière, comme c’est le cas pour les sièges enfants face à la route avec harnais.

Groupe 2/3

Il s’agit des réhausseurs, avec ou sans dossier.

Ils permettent d’adapter le système de ceinture par rapport à la taille de l’enfant. Ils font aussi passer la ceinture sur les jambes, et non pas au niveau du bassin qui n’est totalement ossifié que vers l’âge de 12 ans. La ceinture de sécurité pourra alors passer sans problème sur le bassin.

Avant cet âge, lors d’une collision, il y a un risque que la ceinture remonte dans la zone du ventre et cause ainsi des lésions internes. Il est recommandé de ne pas utiliser un réhausseur simple (la plupart des marques n’en proposent plus), car le dossier permet de guider la ceinture pour qu’elle ne soit pas trop proche du cou, d’absorber une grande partie de l’énergie libérée en cas de choc latéral, et de retenir la tête de l’enfant quand il dort.

À propos du système Isofix

Il est composé de deux points d’ancrage, il s’agit de deux anneaux métalliques, cachés entre l’assise et le dossier à l’arrière de ta voiture (sur le siège-auto, ce sont deux pinces métalliques rigides terminées par un crochet qui se clipsent, par simple poussée, dans les deux anneaux du véhicule).

L’isofix peut comporter un 3ème point de stabilité (dispositif anti-rotation), permettant d’empêcher le siège auto de basculer vers l’avant en cas de collision. Ce troisième point d’ancrage n’est pas utilisé avec les réhausseurs, puisqu’on utilise la ceinture de sécurité du véhicule. En revanche, les deux autres sont utiles avec tous les types de sièges auto.

Ce peut être soit une jambe de force, soit une sangle Top Tether. La jambe de force est un pied, réglable en hauteur, qui s’appuie sur le plancher de la voiture et stabilise le siège. Il est important de savoir qu’une jambe de force ne doit en aucun cas reposer sur un coffre de sol. Il faut donc vérifier si ton véhicule est compatible avec le siège auto choisi. La sangle « Top Tether », ou sangle de retenue, s’attache à un crochet métallique, situé à l’arrière du siège ou dans le coffre.

Tu l’auras compris, ce système est le meilleur en terme de sécurité. Il permet une utilisation simple, qui réduit le risque de mauvaise installation du siège auto, et une meilleure efficacité du siège en cas de choc, puisqu’il fait corps avec la banquette.

J’espère que tu y vois un peu plus clair après mes explications. Si tu veux en savoir un peu plus il existe un site très bien fait (qui m’a bien aidé pour faire mon choix) : Sécurange. Tu trouveras, entre autres, les résultats aux crash-tests de la plupart des sièges auto. Bonne route !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Maman de trois jeunes enfants, j'essaie de concilier travail et vie de famille tout en gardant du temps pour moi. Autant dire que les journées sont toujours trop courtes.