Menu
A la une / Témoignage

L’influence des problèmes de fertilité sur le couple

Je voudrais te parler aujourd’hui de la relation de couple au milieu des essais bébé et des programmes de PMA.

En général, tu penses à avoir un enfant lorsque que tu aimes ton mari, que tu as une maison, un boulot, un chat (je n’aime pas trop les chiens, question de goût)… bref, que tu es heureuse ! Prendre la décision de se lancer n’est pas chose facile (ni dénuée de conséquences), avant tout il faut être sur la même longueur d’onde, ce qui n’est pas forcément toujours le cas. Et puis, on se lance !

Les premiers mois furent très excitants, je pense que j’étais tellement heureuse qu’il était presque écrit sur mon visage « nous sommes en essais bébé ». On fait l’amour sans compter (enfin… presque), on part en weekend et en vacances, s’amusant à penser « Ho chouette, si on faisait un Italien ? Ou un Grec ? Ou un Espagnol ? ». Nous vivons une vie quasi normale pendant quelques mois, mais la conséquence désirée de tout cet élan d’amour se fait attendre…

coeur parmi les piques

Crédits photo (creative commons) : Caden Crawford

Les premières difficultés apparaissent un peu après 6 mois : on commence à se poser des questions, pourquoi ça n’a pas encore marché ? Ça va prendre encore longtemps ? Et s’il y avait un problème ?

Oui, je sais, « pas d’inquiétudes avant 1 an », mais ça, c’est le discourt des médecins ! Quand tu vis cette situation, c’est bien avant que tu commences à te poser toutes ces questions. D’autant que depuis quelques temps, j’ai des douleurs pendant les rapports sexuels, ce qui m’empêche de profiter pleinement de ce moment de complicité avec mon mari. J’ai du mal avec l’idée de concevoir un enfant dans la douleur, et pas dans la « jouissance partagée », tu sais, celles des comptes de fée ! Mon mari est très compréhensif, j’ai beaucoup de chance, mais comme ça ne se passe pas dans son corps, il est un peu perdu, et un décalage commence doucement à s’installer.

A lire également  Écrire pendant la grossesse : laisser un souvenir pour l'enfant et pour soi

Après quelques mois supplémentaires, l’avis de différents gynécologues, une petite opération chirurgicale pour les douleurs, 18 cycles, un nombre incalculable de tests de grossesse et certainement autant de mouchoir pour sécher mes pleurs, voici l’heure des fameux tests de fertilité ! Nous sommes assis dans le cabinet du gynécologue pour nos résultats : « Tout est normal, rien ne justifie ni les douleurs, ni l’infertilité. »

Mon mari sort avec le sourire « Tu vois, il ne fallait pas t’inquiéter, tout est normal, ça prend du temps… ». Et moi, moi, je suis effondrée : pourquoi donc est-ce-que ça n’a pas encore marché ? Pourquoi ai-je mal pendant les rapports ? Et plein d’autre pourquoi encore…

Mon mari est un homme formidable : confiant, relax, qui vit au jour le jour et ne souffre pas de cette attente… Oui mais, ma tristesse l’épuise. Il s’énerve de me voir en crise de larmes, ne supporte plus cette pression.

Et voilà qu’il prononce ces mots : « Je ne veux plus de cette vie, je n’ai même plus envie de te faire un enfant ! ».

Ces mots me transpercent ! Où est notre couple ? Notre amour ? Notre complicité ? L’entraide ? Le respect ?… Nous sommes épuisés !

Alors à l’heure où j’écris, la seule chose dont j’ai envie, c’est de retrouver ma vie d’avant, celle avec l’homme que j’ai épousé ! Comment nous allons y arriver, je ne le sais pas encore. Par contre, je suis sûre que nous le voulons tous les deux.

Et toi ? Les essais bébé ont bouleversé ton couple ? Comment avez-vous réussi à surmonter cette épreuve ? Viens en parler…

A lire également  5 jeux de société pour jouer avec les enfants ou à deux

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !