Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Partir en Islande avec un enfant de 18 mois


Publié le 20 mai 2020 par Marguerite

Durant tout le confinement, j’ai rêvé de vacances à l’étranger pour l’été prochain (je parle de 2021, on sait que pour 2020, nous resterons en France) et je me suis dis qu’il était temps de commencer à les programmer (mais j’en suis encore bien loin).

Alors, j’ai pensé à toi et j’ai pris mon clavier : si tu cherches une idée pour les vacances d’été 2021 et que l’Islande te tente avec un enfant en bas âge, voici mon retour d’expérience.

Un voyage programmé très en amont !

Sangoku et moi sommes parfois un peu foufous voire même inconscients donc lorsque nous nous sommes mariés en juin 2015 nous avions prévus de partir en Islande durant l’été 2016. Jusque là : tout va bien, tu dois même me trouver très organisée mais, si tu suis un peu ma petite vie (je ne t’en voudrais pas si tu n’es pas au taquet), j’étais enceinte d’un mois et demi lors de notre mariage, l’été suivant Sangohan aurait donc 6 mois. Mais il nous en faut moins que cela pour nous décourager !

J’ai profité du congé maternité pour essayer d’organiser ces fameuses vacances. J’ai pris contact avec des agences de voyage pour avoir une idée des prix et des itinéraires. Et, les prix ne m’ont pas plu du tout ! Me voilà donc persuadée que nous étions capables d’organiser un road-tip nous-même (on en avait déjà fait un en Australie et un aux USA ensemble). Même pas peur !

Et puis, Sangohan a eu une gastro-entérite qui lui a valu une hospitalisation. J’ai réalisé à ce moment-là qu’un bébé c’est fragile et que lui imposer un voyage en Islande à 6 mois ce n’était peut-être pas raisonnable du tout. Allez Marguerite, retour sur la terre ferme !

Avec mon chéri, nous avons donc décidé de reporter notre voyage à l’été 2017. Nous avons mis le projet en pause jusqu’au mois de janvier 2017 car j’ai, en parallèle, décidé de me reconvertir professionnellement (je te l’avais dit, on ne s’arrête jamais). Mais, comme j’avais déjà un peu avancé l’année précédente, nous avions une idée globale de l’itinéraire.

Et cet itinéraire alors !

Après avoir consulté plusieurs blogs et le guide de l’Islande nous avons décidé de faire un tour classique de l’Islande par la route circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre car nous étions en plein mois d’août et nous avions 12 jours sur place.

Crédit photo : photo personnelle

Nous avons atterri à Reykjavik mais nous avons fait le choix de ne pas rester dans la ville car nous avions soif de plein air et de découverte de nouveaux paysages. Avec le recul, je pense que nous aurions pu nous arrêter à Reykjavik et choisir un itinéraire moins ambitieux.

En effet, nous passions maximum deux nuits au même endroit et cela était fatiguant pour nous et également pour notre petit bout qui avait parfois l’impression de passer ses journées sur la route. Nous l’avons beaucoup occupé en lui montrant les chevaux, en chantant et en lui décrivant les paysages sur le chemin mais c’était tout de même parfois un peu lassant. J’avais noté des points d’arrêt entre chaque trajet pour que nous puissions nous dégourdir les jambes toutes les deux heures maximum. Pour nous c’était très bien mais j’ai été un peu ambitieuse pour Sangohan. En effet, nos arrêts étaient souvent des points d’intérêt ou des petites balades et notre itinéraire était très nature, notre petit garçon a manqué de jeux. J’aurais dû prévoir des arrêts dans des villes et chercher des parcs.

Et si je devais y retourner ?

Voici les quelques conseils que je me donnerais si je devais retourner en Islande avec un enfant du même âge :

  • Réserve tes hébergements dès le mois de février pour un voyage en plein été. Nous avons souhaité dormir dans des logements proposés par airbnb. Si ma mémoire est bonne, nous avons fait nos réservations en mai alors que nous partions au mois d’août. Il ne nous restait pas beaucoup de choix même si nous avons été très contents de nos lieux d’accueil.
  • Prends un lit parapluie !! Oui, nous étions jeunes (enfin plus tant que ça) et insouciants et nous sommes partis sans lit parapluie pour ne pas nous encombrer. Nous pensions en acheter un bas de gamme sur place au début du voyage. Nous sommes arrivés un dimanche et ensuite nous n’avons pas trouvé et plus eu envie de prendre sur notre temps de voyage pour chercher. Heureusement, dans certains logements, les propriétaires nous ont prêté un lit mais parfois nous avons dû dormir avec Sangohan !
  • Prends un porte-bébé dorsal ! Insouciance quand tu nous tiens ! Nous avons pris le porte-bébé ventral que nous utilisions pour des petits trajets mais je pense que nous aurions pu faire des plus longues balades si nous avions eu le dorsal. Nous pensions que notre petit monstre marcherait mais les chemins caillouteux ont eu raison de lui et pourtant il gambadait jusqu’à épuisement.
  • Voiture normale ou 4X4 ? Cette question a alimenté de nombreux dîners ! J’étais partisane du 4X4 pour pouvoir nous rendre dans des endroits moins touristiques mais je ne voulais surtout pas le conduire (oui, tu as le droit de penser que dans ce cas-là, je n’ai pas mon mot à dire). Mon mari, plus prudent, pensait qu’une voiture normale suffirait et que nous ne sortirions pas des routes sécurisées en 12 jours. Il a eu raison ! Avec un enfant en bas âge, une voiture normale suffit largement.
  • Réserve des places au Blue Lagoon ! Nous n’étions pas sûrs d’avoir envie de nous baigner dans les eaux chaudes naturelles d’Islande même si c’est un peu la spécialité. Nous n’avions donc pas réservé pour « la piscine la plus célèbre et la plus touristique » : Blue Lagoon. Je le regrette vraiment aujourd’hui car lorsque nous nous sommes présentés, il n’y avait plus de de places !
  • Prends des vêtements très chauds qui coupent le vent et sont imperméables même en été !

Mes coups de cœur avec un enfant 

Jokulsarlon. C’est une sorte de lagune de glace. Je pense que c’est l’endroit qui m’a le plus dépaysé. Il fallait tenir Sangohan fermement parce que marcher sur la glace à 18 mois peut relever du défi surtout quand tu veux essayer d’aller caresser les phoques (ce qui est impossible). Cette visite était vraiment magique et apaisante.

Crédit photo : photos personnelles

Heimaey. C’est un petit bourg des îles Vestmann. Il te faudra 30 minutes de ferry pour le rejoindre mais attention ça bouge. Nous nous sommes relayés sur le ponton pour calmer notre mal de mer pendant que notre fils regardait tranquillement les dessins animés proposés par la compagnie de ferry à l’intérieur. Nous n’avons pas regretté nos efforts ! Les falaises abruptes sont sublimes !

Geysir. Si tu as déjà visité le parc Yellowstone aux Etats-Unis, tu risques d’être un peu déçue. L’endroit est très touristique et beaucoup plus petit. Néanmoins, je suis toujours bluffée par les geysers et j’ai adoré voir mon fils découvrir ce phénomène !

Crédit photo : photo personnelle

Seydisfjordur. Un très joli petit village de l’est de l’Islande. Il est habité par des artistes, il est très coloré, les maisons sont atypiques et dans certains jardins, des œuvres sont exposés. Notre petit garçon était ravi ! La route qui mène à ce village est sublime !

Crédit photo : photos personnelles

Dalvik. Nous n’avons pas pris le ferry pour aller sur l’île de Grimsey comme le font la majorité des touristes. Nous avons visité le musée « Birdland Exhibition » qui est vraiment agréable à faire avec un enfant car il présente la faune de façon interactive. Petite cerise sur le gâteau : il y a un espace dans lequel les enfants peuvent colorier. Sangohan qui avait vraiment besoin de divertissements était aux anges.

Godafoss. L’Islande regorge de cascades. Godafoss n’est pas la plus impressionnante mais c’est pourtant celle que j’ai préféré. Par ailleurs, il est très facile de faire une balade autour de cette chute d’eau avec un enfant en bas âge !

Crédit photo : photo personnelle

Pour l’été 2021, nous pensons partir dans l’Ouest australien. C’est un voyage que nous avons déjà fait en van en amoureux et nous aimerions faire découvrir ce lieu à nos enfants. Je te raconterai probablement nos préparatifs et péripéties dans de prochains articles !

Et toi, quel est ton projet de futur voyage en famille ?



Disney+ est maintenant disponible en France ! Abonne-toi en cliquant par ici 👇
7 jours d'essai gratuits


 


Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Laura

Ton article m’intéresse beaucoup car je projette de partir avec un petit bout à peine plus agé (pas en Islande mais en roadtrip).
Combien de kilomètres as tu fait en 12 jours ? Combien par jour ?
Qu’est ce qui lui a le plus plu pendant vos visites ? La marche, les paysages, les animaux…?
Y-a-t-il une chose qui lui a particulièrement plu pendant votre voyage ?
Et les repas se sont bien passés ? Sur le pouce? Resto…?
Avais tu prévu de rouler spécifiquement pendant ses siestes ?
(Désolée pour l’avalanche de question !)

Par contre, partir en vacances avec un bébé de 6 mois ne me parait pas irraisonnable du tout. Tant que tu t’adaptes un minimum à son rythme et ne part pas loin de toute civilisation (et d’un hôpital compétent).

le 20/05/2020 à 11h16 | Répondre

Marguerite

Je suis contente que mon article t’intéresse ! Nous avons fait environ 2000 km en tout et maximum 250km (notamment car la route 1 est limitée à 90km/h). Nous avions des hébergements dans lesquels nous pouvions cuisiner pour pouvoir faire un repas chaud le soir mais nous avons fait quelques restos. Les repas se passaient bien mais parfois Sangohan en avait assez de manger froid le midi. Effectivement, on misait sur les siestes pour rouler. Sangohan dormait toujours un peu en fin de matinée et juste après le repas de midi. On tablait là-dessus. Il a vraiment aimé dormir dans les fermes (un peu moins les mouches qu’il y avait dans la chambre) car il pouvait voir les animaux de près. Les petites balades lui faisaient du bien. Je conseille, si ton enfant est comme le mien, de prévoir des arrêts où il pourra voir des animaux !
Un road-trip avec un bébé de 6 mois c’est possible (on l’a fait en France) mais je ne conseillerais pas vraiment l’Islande, il y a des endroits, même sur la route 1, où la civilisation est loin. Sangohan a fait une belle chute et s’est un peu ouvert le front. Nous avons eu beaucoup de mal à avoir un avis médical.

le 23/05/2020 à 11h35 | Répondre

Madame C

Hello,
Nous avons fait notre voyage de noces en Islande. Itinéraire similaire. 2500 km en 13 jours.
Nous avions réservé les hébergements en novembre pour août.
Nous avons essayé de trouver des hébergements où nous pouvions cuisiner. Les Resto sont hors de prix. Je me souviens du cordon bleu proposé dans une auberge à 25€…
Pour les repas, petits dej dans les auberges/gîtes en général.
Déjeuner : sandwich maison
Dîner : pommes de terre ou pâtes et boulettes de viande (achetées en conserve, de cuisine facilement et se trouvent partout).
Par contre, tu es parfois loin en « temps » de toute civilisation car sur les «  routes » de la route 1, surtout à l’est pour aller à Seydisfjordur tu n’avances vraiment pas vite.

4×4 non indispensable. Nous ne nous sentions pas capables de passer les gués.
Pour le cercle d’or, nous avions pris un bus.

le 21/05/2020 à 23h22 | Répondre

Marguerite

Merci pour ton retour d’expérience. On avait un peu la même organisation.
Comment ça se passe le bus pour le Cercle d’or ? Il n’y a pas trop de monde ?
Tu as bien fait de réserver en novembre. C’est mon regret même si nous avons eu majoritairement des hébergements vraiment sympas !

le 23/05/2020 à 11h38 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?