Menu
A la une / Témoignage

Mes vacances en famille : prendre le bateau avec un bébé / jeune enfant

Les vacances d’été avec des enfants sont souvent un véritable casse-tête : avec ou sans les grands-parents, à la mer ou à la montagne, vacances à la maison ou vacances marathon, chaque année c’est pareil : l’organisation est le maître mot. Cet été, les chroniqueuses de Dans Ma Tribu te donnent idées et trucs pour passer un été serein quelle que soit la formule que tu aies choisie.

Aujourd’hui, c’est Maman Bulle qui te parle de son été.

Crédits photo (creative commons) : hpgruesen

Nos premières vacances en famille

Ayant accouché en janvier, même si nous sommes partis quelques jours à la montagne chez mes beaux-parents au mois de mars, je considère que nos premières vacances ont eu lieu la première quinzaine de juin, quand nous sommes partis présenter l’Elu à son arrière-grand-mère, en Corse. Une partie de ma belle-famille étant corse, c’est une destination et un voyage que nous connaissons bien … mais nous ne l’avions encore jamais fait en tant que jeunes parents…

Et comme elle porte bien son nom, l’île de Beauté étant … une île, elle est accessible uniquement via les airs ou via la mer. Nous avons opté pour la mer. Tout simplement car partir en bateau nous permet de venir avec notre voiture, de nous charger autant qu’on le souhaite (ou qu’on le peut), et avec un bébé de moins de 6 mois, crois-moi, on était bien chargés !

Crédits Photo : Photo Personnelle

« C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme »

Si tu décides de partir en Corse en bateau, tu as le choix entre plusieurs compagnies maritimes qui proposent différents types de traversées :

  • La traversée express, en journée et qui te permet par exemple de rejoindre Ajaccio depuis Toulon en 5h …
  • La traversée de jour, qui dure environ 8h …
  • La traversée de nuit, qui est plus longue mais te permet de dormir dans le bateau et d’arriver au petit matin au port et ainsi bien profiter de la journée
Crédits Photo : Photo Personnelle

Pour ma part, j’ai bien entendu pris les billets le plus tôt possible, afin d’avoir les meilleurs tarifs. J’ai effectué une étude comparative entre les deux compagnies et j’ai opté pour celle qui me permettait d’avoir les meilleurs tarifs. Nous avons également souhaité partir de Toulon (possibilité de partir de Nice ou Marseille) car nous y avons nos habitudes.

Le meilleur tarif à cette période nous faisait choisir pour une traversée de jour, soit un départ à 8h le matin et une arrivée à 15h. Il faut prévoir d’être au minimum une heure avant le départ. Étant donné que nous avions 4h30 de route pour arriver sur Toulon, nous avons décidé de partir la veille, de faire au passage un petit coucou à mon oncle et ma tante qui sont sur le chemin – et ça fait une super coupure pour l’Elu qui n’a pas vu le temps passer – et de dormir à l’hôtel à Toulon, à quelques mètres du port. Pas de stress, nous sommes sur place comme ça le jour de l’embarquement !

Cabine or not cabine ?

Crédits Photo : Photo Personnelle

Certains te diront que pour payer moins cher, ils ont choisi de prendre la traversée sans la cabine. Peut-être auront-ils choisi un fauteuil attitré pour effectuer la traversée dans un des salons du bateau. Mais avec un bébé, quelque soit le type de traversée (express, journée, de nuit) je te conseille grandement de prendre une cabine ! A toi le calme et la sérénité. Tu pourras t’allonger sur un lit pas trop inconfortable, tu pourras mettre entre les deux lits, le landau ou le lit parapluie de ton enfant … Et ainsi, les heures passeront plus vite !

Nous avons investi notre cabine 30 minutes après le départ à l’aller, et immédiatement au retour. Cela nous a permis, à l’aller notamment, de terminer tranquillement notre nuit avec bébé entre nous deux. Nous en sommes sortis à différents moments, pour aller prendre l’air avec bébé ou pour nous restaurer. 30 minutes avant l’arrivée au port, nous devons libérer les cabines.

Si toutefois tu ne souhaites pas de cabine, sache qu’il y a beaucoup d’espace et que tu peux trouver notamment des espaces pour les enfants, appelés pour la plupart « espace famille ». Je te déconseille de mettre les pieds dans la piscine qui ressemble plus à un nid de microbe en fusion … Mais si tu aimes le risque …

Que prévoir pour le bateau ?

Une fois la voiture garée dans l’un des parkings du bateau, nous devons quitter les garages et n’y revenir qu’au moment de l’arrivée. Autant te dire qu’il faut bien prévoir ses affaires pour tenir le temps du voyage.

Personnellement, je te déconseille d’opter pour le choix « je prends tous mes bagages avec moi » et de plutôt préparer un sac (ou 2) uniquement pour le bateau.
Dedans, tu pourras mettre :

  • De quoi changer bébé durant la traversée (couches, vêtements, bavoirs)
  • De quoi l’occuper (jeux, livres, musique …)
  • De quoi le nourrir
  • De quoi vous rafraichir en tant qu’adultes avant de descendre du bateau … et aussi si tu es un peu sujette au mal de mer, de quoi le supporter, même si les traversées houleuses sont assez rares.
  • De quoi vous nourrir en tant qu’adultes … ou alors opter pour la formule restaurant sur le bateau mais prévoyez de vendre un rein car c’est comme le soda en station de ski, ça coûte une blinde. Comme nous sommes joueurs, on a testé le restaurant à l’aller ET au retour. Et franchement, ils font des pizzas délicieuses, faites maison, et qui finalement ne sont pas plus chères que dans un restaurant classique. Ma belle-mère qui a voyagé sur la compagnie concurrente à la nôtre, a également bien mangé dans les restaurants.
  • De quoi faire dormir bébé mais sans trop t’encombrer : car la cabine est petite, car il va falloir te trimballer ça du garage à la cabine et que nous sommes serrés comme des sardines. Nous avons opté pour le landau de l’Elu (ouf, il tient encore un peu dedans), mais j’ai envié tous ceux qui avaient un enfant en âge d’aller en poussette canne. J’avais également pris notre écharpe de portage pour les balades sur le bateau et pour le porter en écharpe pendant que son père portait le landau sur son dos pour sortir ou retourner à la voiture 🙂
    Les petits lits nomades sont également très pratiques.

Tu vois donc qu’il faut un minimum d’organisation, mais ça se fait. Ensuite, c’est tranquille, tu n’as plus qu’à te laisser voguer sur les flots qui te mèneront sur une île magnifique. Pour ma part, l’Elu n’a pas eu le mal de mer mais je te conseille de prévoir un peu d’homéopathie contre cela, sait-on jamais ! Nous avons eu un retour assez mouvementé et j’ai été personnellement bien brassée.

Et si c’était à refaire ?

Prendre le bateau va se présenter pour nous chaque année. Cette année, j’ai donc testé avec un bébé de moins de 6 mois … J’ai hâte de voir l’année prochaine ce que cela donnera avec un enfant plus grand, qui va courir partout, vouloir passer les 8h dans la mini-salle des familles où les enfants se tapent dessus avec des grosses briques de jeux de construction, tapera un scandale pour avoir une glace à l’eau qu’il ne finira même pas … A moins que cette fois, j’opte pour la traversée de nuit … On verra !

Crédits Photo : Photo Personnelle

Pour résumer : prendre le bateau en famille, c’est chouette, surtout que les compagnies maritimes font beaucoup de choses pour nous simplifier la vie à bord. Tu peux même choisir l’option d’embarquer en tant que piéton, avec les enfants, pendant que ton conjoint gare la voiture dans les ponts inférieurs ! Elle est pas belle la vie ? Il faut juste que tu penses à préparer un ou deux sacs à prendre avec vous sur le bateau, et le tour est joué !

Alors, tentée par une petite croisière d’un jour pour rejoindre ton lieu de vacances ? As-tu déjà pris le bateau avec bébé ou as-tu opté pour l’avion ?

A propos de l’auteur

Jeune trentenaire blogueuse, je suis assistante sociale et passionnée par mon métier. Mariée à Papa-Refait, je suis devenue maman de l'Elu après un long combat, en janvier 2019. Tu peux me retrouver sur mon blog : http://ceciestunjournalintime.blogspot.fr ou sur IG bymandarine