Menu
A la une / Vie de maman

Les terreurs nocturnes, notre difficulté à calmer bébé et le cododo

Depuis quelques semaines, nous avons un problème : Petite Chouette ne veut plus dormir dans son lit la nuit.

Petite Chouette a 9 mois. Depuis qu’elle a 1 mois, elle fait des nuits de sept à douze heures. Le rêve ! Mais depuis environ un mois, c’est devenu un cauchemar. Les fameuses terreurs nocturnes ont fait leur apparition !

D’abord, elle met beaucoup de temps à s’endormir. Elle qui s’endormait en moins de cinq minutes met plusieurs dizaines de minutes, voire plusieurs heures, pour s’endormir. Elle se débat, crie, hurle, pleure et les larmes inondent son matelas en moins de dix secondes. Et quand enfin, elle s’endort profondément, elle se réveille en hurlant. Toutes les nuits et toujours à la même heure fatidique : 2h du matin.

Et nous voici partis pour une heure de câlins, de chansons, de bercements, de paroles rassurantes. On change sa couche, on lui donne de l’eau, on la couvre un peu plus, on lui donne de l’homéopathie contre les douleurs dentaires, on la berce encore, on la câline jusqu’à ce qu’elle s’abandonne au sommeil. On la repose alors doucement dans son petit lit, heureux d’avoir vaincu cette crise.

Mais dès que nous nous recouchons et nous endormons enfin, Petite Chouette hurle de nouveau ! Un cri perçant, strident, qui me fait me lever dans la demi-seconde. Non, ce n’était pas un mauvais rêve. Il faut tout recommencer, et cela plusieurs fois par nuit. C’est épuisant ! Épuisant pour nous, bien sûr, mais encore plus pour Petite Chouette. On voit qu’elle est très fatiguée, mais qu’elle lutte pour ne pas se rendormir.

On a essayé de la laisser pleurer, mais je sens qu’elle est en détresse et je craque au bout d’une dizaine de minutes. Je suis allée chez l’homéopathe, aussi. Il m’a prescrit quelques granules à lui donner au coucher, mais je n’ai pas encore vu d’amélioration. Je crois même que c’est pire qu’avant.

Il paraît que ces terreurs passent au bout de quelque temps. En attendant, si tu as des solutions à me glisser à l’oreille pour aider Petite Chouette ou moi-même à passer ce mauvais moment, je suis preneuse !

Quoi qu’il en soit, ma fille ne voulant plus dormir dans son lit la nuit, nous n’avons trouvé qu’une solution pour que nous puissions tous dormir quelques heures : faire dormir Petite Chouette avec nous dans notre lit.

Avant toute chose, sache que je ne cherche pas la confrontation, ni le débat pour ou contre le cododo. Je souhaite juste t’apporter mon expérience, afin de t’aider à déculpabiliser si tu es dans ce cas.

Terreurs nocturnes cododo

Crédits photo (creative commons) : Jerry Lai

Quand Petite Chouette est née, j’ai décidé de l’allaiter. Afin de faciliter l’allaitement, nous avons fait du cododo avec Petite Chouette dès notre arrivée à la maison. J’ai arrêté d’allaiter assez rapidement, mais nous étions en période de forte chaleur. Nous avons donc continué de dormir avec Petite Chouette dans notre lit, pour que nous profitions tous les trois de la climatisation qui se situait dans notre chambre.

Malgré tous les conseils de la famille et des amis, qui nous assénaient qu’il ne fallait pas la faire dormir avec nous car elle allait prendre de mauvaises habitudes, nous avons continué. Ça me rassurait, car je pouvais avoir un œil sur elle, et j’étais sûre qu’elle n’avait ni trop chaud, ni trop froid.

Vers ses 4 mois, la forte chaleur s’est arrêtée. Nous avons donc pris la décision de la faire dormir dans son lit. Et tout s’est parfaitement bien passé. Elle a fait une nuit complète dans sa chambre sans être perturbée.

Ensuite, elle est passée par quelques moments un peu plus difficiles, notamment lors des poussées dentaires. Afin de la calmer, nous l’avons prise à nos côtés pour les nuits. Et dès que la dent avait percé, elle retournait dormir dans son lit sans aucun souci.

En ce moment, nous n’arrivons pas à la faire dormir correctement dans son lit la nuit, à cause des terreurs nocturnes. Elle ne fait des nuits complètes que dans nos bras ou dans notre lit. Nous ne voulons pas nous battre avec elle, car nous avons tous besoin de repos et d’être rassurés. Autant elle que nous.

Nos expériences passées nous ont montré qu’elle ne s’habituait pas à être avec nous. Elle dort facilement dans son lit après une période de cododo. Elle a juste besoin de sentir la présence de ses parents à ses côtés pendant les périodes un peu compliquées pour elle. Après tout, nous dormons bien avec nos chers et tendres la nuit, ça nous rassure. Pourquoi serait-ce différent pour les bébés ?

J’ai souvent culpabilisé de la laisser dormir avec nous, j’avais peur du qu’en-dira-t-on ! Mais en lisant différents témoignages, j’ai relativisé tout ça. Et puis, le cododo a de gros avantages : on se réveille tous les trois, on fait des câlins et on a droit à de grands sourires de notre Petite Chouette. C’est une belle façon de commencer la journée, non ?

Et toi ? Comment gères-tu les terreurs nocturnes ? As-tu des conseils, des astuces ? Es-tu adepte du cododo ? En quelles occasions ? Raconte !

A propos de l’auteur

Je suis Madame Chance, j'ai 26 ans et je suis mariée depuis décembre 2014 à un homme merveilleux.Je suis une toute jeune maman d'une sublime petite fille née en mai 2015. Je suis passionnée par la lecture, l'écriture et la décoration.