Menu
A la une / Récit de grossesse

Mon test de grossesse positif après une FIV

Quand faut-il faire un test de grossesse ? C’est sûrement la question que tu te poses si tu as suivi un protocole de fécondation in vitro (FIV). Cet article t’aidera à trouver la solution qui te permettra de mieux gérer le stress des 2 semaines d’attente.

Le test précoce urinaire

Les inconditionnelles du test précoce en sont accros. Si tel était ton cas, il se pourrait que tu espaces ces tests de quelques heures seulement entre le 5ᵉ jour après le transfert et le test officiel. Le problème à ton niveau, en optant pour les « tests pipi » c’est de savoir si le transfert a fonctionné ou non.

Dans le cas d’une réponse favorable, cela t’épargnera des terribles jours d’angoisse qui peuvent survenir avec l’attente. Si par contre les nouvelles sont mauvaises, tu auras assez de temps pour préparer ton deuil et mieux gérer les résultats officiels.

Le test Sanguin HCG

D’autres femmes préfèrent s’occuper l’esprit et résister au désir brûlant de recourir au test urinaire. Si tu te trouves dans cette catégorie, c’est peut-être parce que tu sais que les tests de type urinaire sont peu fiables ou difficiles à interpréter. La prise de sang reste donc le moyen le plus rassurant pour se prononcer sur un possible début de grossesse.

Ajoutées à cela, beaucoup de femmes n’ont jamais vu de test positif. Dans ce cas, tu n’as plus la force de voir un résultat négatif. Cela expliquera certainement pourquoi tu ne veux plus uriner sur une languette avant d’être sûre que le résultat sera positif.

A lire également  Le deuxième trimestre de ma grossesse toute douce – Partie 2

Des astuces pour traverser les 2 semaines d’attente du test de grossesse

Rester bien occupée en te livrant aux activités qui te passionnent te permettra de mieux gérer l’attente. Parmi ces distractions, il y a entre autres :

  • cuisiner de nouvelles recettes
  • faire des exercices sportifs
  • pratiquer tes hobbies comme peindre, tricoter, jardiner
  • rendre visite à des amis ou à ta famille.

Lorsque des pensées négatives s’installent dans ton esprit, tu peux par exemple jouer tes chansons préférées. Tu peux également penser à l’embryon qui se développe en toute sûreté dans ton utérus. Rester positive te fera assurément plus de bien que des pensées du genre : « Qu’est-ce qu’on fera si cette tentative échoue ? », « Et si je n’ai plus assez d’argent pour continuer ? », « Est-ce que je tomberai un jour enceinte ? »

En bref, les deux semaines d’attente après une FIV ou insémination peuvent être très angoissantes. La décision d’opter pour un test précoce ou le test officiel est personnelle. Cet article n’a fait que présenter les avantages et les inconvénients de chacune de ces décisions.