Menu
A la une / Témoignage

Mes quelques mois d’essais bébé

Au nouvel an, une amie me souhaite un bébé pour 2013. C’est peu probable, mais j’aimerais beaucoup. C’est bête, mais j’aime le chiffre 13, bien que je ne sois absolument pas superstitieuse. Mais il ne faut pas rêver ! Rien que la grossesse dure 9 mois, alors tomber enceinte dans les 3 prochains mois… Après 8 ans de pilule…

En effet, je prends une pilule mini-dosé depuis mes 16 ans. Et depuis 5 ans, j’ai tendance à la prendre en continu. Même si elle n’est a priori pas faite pour. J’ai eu des avis différents : certains médecins et gynécologues m’ont assuré qu’il n’y avait pas de problème, d’autres m’ont dit l’inverse. Le but de cette démarche est de ne pas avoir mes règles, car je déteste ça ! C’est un choix que j’assume complètement. Cette méthode me permet donc de n’avoir mes règles que 2 ou 3 fois par an. Alors quand, en novembre 2012, nous avons pris la décision de faire un bébé, j’ai repris la pilule normalement, jusqu’à la fin de ma dernière plaquette, fin décembre.

Le mois de janvier se passe. Bien sûr, je ne pense qu’à ça ! Je décide néanmoins de ne pas chercher à calculer mon ovulation. Je sais à peu près quand ça tombe par rapport à mes règlesn et c’est la seule méthode que j’utiliserais.

Sauf que voilà ! Depuis le début du mois, Monsieur D est moins présent pour des câlins. Bah oui : faire des câlins pour faire des câlins c’est chouette, mais faire des câlins pour faire un bébé c’est flippant…

Une amie qui a mis un an à tomber enceinte me répète qu’elle n’a réussi a enfin tomber enceinte à partir du mois ou elle a arrêté de se prendre la tête avec ça. Elle me conseille aussi d’attendre 10 jours de retard pour faire le test de grossesse. Ok, c’est noté !

Fin janvier, j’achète un test pipi (bah oui, on sait jamais…). Les premiers jours de retard, je me dis que c’est normal, à cause de ma pilule. Je craque au troisième jour et fait le test : négatif. Mais toujours pas de règles dans les jours qui suivent. Je commence à y croire ! Au bout de 10 jours de retard, je fais un autre test. La première barre s’affiche… mais la deuxième ne vient pas. J’attends les 2 min règlementaires, et je sors pour annoncer à Monsieur D que le test est négatif. On discute 5 min, puis je retourne à la salle de bain. Ça fait moins de dix minutes que j’ai fait le test, et là… j’ai mes règles.

Après dix jours de retard, il n’aura fallu que dix minutes après le test pour que mes règles arrivent… Alors déjà qu’en temps normal, je déteste les avoir, là, j’ai été exécrable pendant une semaine !!! Bref, je n’aurais pas dû me prendra la tête si vite. Mais avouons-le : qui arrive à ne pas y penser ?

C’est à ce moment-là que j’ai mieux compris pourquoi mes amies me disaient qu’elles étaient tombées enceinte à partir du moment où elles avaient arrêté de chercher à l’être. Le psychologique joue beaucoup. J’ai réussi à me convaincre que j’étais peut-être enceinte, et j’ai en quelques sorte bloqué mes règles. Et dès que j’ai vu le moins s’afficher, elles sont apparues.

Promis, je ne me ferais pas avoir le mois prochain ! (Maiiiis ouiii, on y croit…)

4 mois d'essais bébé

Crédits photo (creative commons) : Pierre Lognoul

Deux semaines passent… Quand mes règles reviennent avec une grosse semaine d’avance ! Nous sommes tout début mars 2013, je suis plus que dégoutée. Heureusement, elles sont riquiqui.

Cependant, de bonnes nouvelles viennent me sortir de ma déprime : Nos vacances au ski arrivent bientôt ! C’est dans 2 semaines : au moins, je suis sûre de ne pas avoir mes règles là-bas. En plus, mon beau-père nous offre un truc de ouf : une dépose en hélico pour faire du ski hors-piste avec un guide ! Et ça, je ne peux pas le faire enceinte ! Peu avant le départ, la grande sœur de Monsieur D nous apprend justement qu’elle est enceinte de Bébé 2, de presque 3 mois. Nous sommes hyper heureux pour eux. Et ce (presque) sans jalousie de ma part.

Je suis dans mon troisième cycle et nous partons donc en vacances avec mes beaux-parents, ma belle-sœur, mon beau-frère et leur fille de 2 ans. Ma belle-sœur vit très mal ces vacances car elle ne peut pas skier : elle n’ose pas à cause de sa grossesse. Et ça la déprime.

Le troisième jour du séjour, je me réveille avec un mal de ventre. Le même que pour mes règles. Je vais aux toilettes. Et là, je ne sais pas, je n’ai pas trop compris. (Attention passage gore) Il y a un caillot de sang dans les toilettes. Je sors, je ne sais pas quoi penser. J’ai pourtant eu mes règles il y a moins de 2 semaines. Est-ce une fausse couche ? Nous partons skier et j’en parle à Monsieur D. Je suis mal, je ne comprends pas. Et là je les sens, les vilaines, les affreuses, elles sont ENCORE de retour. Je pleure un peu, je ne sais pas ce qu’il se passe. Mais j’en suis sûre, j’ai fait une fausse-couche. Sans même savoir que j’étais enceinte.

Je prends rendez-vous avec ma gynécologue pour le retour des vacances. Et je termine donc mes vacances avec mes règles. Nous rentrons, nous sommes début avril, et je ne sais même pas dans quel cycle je suis. De plus, je me pose pleins de questions. Si j’ai fait une fausse couche, est-ce que je dois aller faire un curetage ? (Oui, je ne connaissais rien de plus que ce que j’avais pu voir à la télévision, ce qui, avouons-le, est très loin de la vérité, surtout en ce qui concerne les grossesses et accouchements !)

Je suis ressors de cette visite en me sentant vraiment stupide. La gynécologue s’est à moitié moquée de moi, en me disant que même si c’était une fausse couche, on ne pouvait pas vérifier, et que de toute façon, elle ne pouvait rien faire. Qu’il fallait que je revienne quand je serais enceinte ou après 6 mois d’essais. Voilà, en dix minutes, le rendez-vous est terminé. Je me sens vraiment nulle.

Le mois d’avril passe. Le jour de mes règles est censé arriver, enfin à peu près, je ne sais plus quelle date je dois prendre.

J’ai un jour de retard. Un scénario comme lors du premier mois se déroule : au 3e jour, je fais un test qui s’avère négatif. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois ! Je fais mes calculs : c’est fini pour un bébé de 2013. Moi qui rêvait d’un bébé pour novembre 2013… 4 jours de retard, 5 jours, 6 jours, 7 jours, 8 jours, 9 jours, 10 jours… 11 jours de retard. J’en ai marre de ces règles pourries !!! J’ai mal au ventre comme au mois de janvier mais elles ne viennent pas. Je dois encore faire un blocage !

Nous sommes vendredi 26 avril 2013, je me lève en retard, Monsieur D est déjà parti au travail. Je décide d’utiliser le dernier test pipi que j’ai pour déclencher mes règles ! La première barre s’affiche.

Mais… c’est une deuxième barre, là ? C’est tout faible ? Mais c’est de plus en plus marqué !! Mais c’est un PLUS !!! Mais je suis enceinte ???

Hop, je m’habille en 2 temps 3 mouvements et file au laboratoire à côté de chez moi pour faire une prise de sang ! Prévoyante que je suis, j’ai une ordonnance depuis le mois de janvier (bah oui, on sait jamais). J’envoie un texto à Monsieur D pour le prévenir de mon retard au boulot (nous bossons dans la même boite avec nos bureaux presque en face l’’un de l’autre) et lui demande de dire à mon chef que j’ai un rendez-vous à la banque et que je serais en retard. Je me dis qu’il va comprendre, ou qu’il va au moins me demander pourquoi. Mais je reçois juste un « OK ».

Je fais la prise de sang, on me donne un identifiant et un mot de passe, le résultat est accessible via internet à partir de 17h. J’arrive au travail à 9h30 passées. Je vois Monsieur D qui discute avec un collègue dehors. Il me regarde, je fais un grand sourire, et je vais à mon bureau.

Il revient me voir un peu plus tard. Il ne dit rien, nous sommes en open-space, je ne dis rien non plus et je lui montre mon bras avec le pansement. Pour moi, il a compris. Mais en fait pas du tout. (D’autant qu’il a toujours en tête le test négatif de la semaine précédente.)

A midi, je manger avec des amies et collègues, dont celles qui m’avaient donné les conseils sur le fait de ne pas y penser et d’attendre 10 jours de retard. À un moment, l’une d’elles se retourne vers moi, et me demande où j’en suis de mes essais bébés. Je suis absolument IN-CA-PA-BLE de garder un secret !!! Je lui dis que j’ai fait un test le matin qui était positif, et que j’attends les résultats de la prise de sang pour le soir même. Elle est super heureuse pour moi et me donne plein de conseils.

Après manger, je vais me connecter sur le site du laboratoire. Il y a déjà un document dans le dossier… J’ai le cœur qui bat la chamade ! J’ouvre le fichier. Il y a un tableau avec des chiffres : ce tableau explique qu’en fonction du taux de B-HCG, la grossesse, serait à tant en semaine. Mais je ne vois pas ou est écrit mon taux. Ça m’énerve ! J’actualise encore et encore le document…

A 14h00, j’y retourne : le document a changé, il est indiqué en « terminé »… Je l’ouvre :

Examens ci-dessous réalisés le 26.04.2013, validés le 26.04.2013
Date des dernières règles 18.03.2013
BETA HCG PLASMATIQUE
Taux de B-HCG 759,9 UI/L
Conclusion Test positif.

C’est positif !!!!!!!!!!!! Je suis enceinte ! Je suis enceinte ! Je suis enceinte !!!

Je vais au bureau de Monsieur D et je lui dis « Félicitations, tu vas être papa ! ». Il ne s’en remet pas, il rentre même du boulot plus tôt, car il n’arrivait plus à se concentrer. Ok, je lui ai fait une annonce pourrie… Mais nous, on l’apprend bien en faisant pipi sur une languette et en priant pour voir un plus, et on confirme ça en se faisant pomper notre sang, alors, ça va !

En tout cas, ça a été une belle surprise, car à la base, je faisais ce test uniquement pour déclencher mes règles ! Ayant fait un test négatif la semaine précédente, je ne pensais vraiment pas être enceinte. Et puis ces douleurs dans le ventre, les même que pour les règles ! J’ai appris pas la suite que c’était les ligaments… Je n’ai rien vu venir. Aucun symptôme n’aurait pu me mettre la puce à l’oreille. Je ne me suis pas non plus senti différente.

Rien n’avait changé, mais tout avait changé. Et ce n’était que le début ! J’avais encore 8 mois, et puis j’aurais un bébé. Mon rêve de petite fille se réalise ! Je n’y crois pas ! J’ai hâte de vivre cette grossesse et je suis extrêmement optimiste. Je ne serais pas malade, il n’y aura aucun problème avec mon bébé, je vais être belle et radieuse pendant la grossesse… Je vais avoir une fille, c’est sûr !

Bref je souris béatement, et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

Et toi ? Tes règles t’ont joué quelques tours pendant ta période d’essais ? Tu étais finalement enceinte malgré un premier test négatif ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Madame D depuis septembre 2015, je suis la maman (comblé) de Princesse, 5 ans et de PetitLion 1 an et demi (à peu près). Absente par ici depuis quelques temps, je reviens te raconter cette seconde grossesse et notre nouvelle vie à 4 (oui je te raconte ma vie quoi !)