Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Notre garde alternée en période de confinement


Publié le 13 avril 2020 par Anonyme

Si tu connais un peu mon histoire, tu sais déjà que mon fils est le fruit d’une première union et que nous avons plutôt bien réussi notre divorce avec son papa. Nous avons décidé dès le départ de mettre en place une garde alternée arrangeante pour tous les trois. De fait, mon fils en temps normal est chez son père du mardi soir au jeudi matin et du samedi soir au lundi matin. Mais ça c’était avant.

Confinés !

Mon ex mari travaillant dans un magasin non indispensable, il a été aussitôt placé au chômage partiel. Mon mari lui travaille dans un hôpital donc il a continué d’aller travailler chaque jour. Quant à moi, je suis auto entrepreneuse et mon secteur pro étant absolument et irrévocablement incompatible avec un confinement, je me suis vue assignée à domicile avec mes deux écoliers ( Cm1 et MS ).

Le gouvernement a prévu le cas des gardes alternées pour la permission de circuler, Korentin n’a donc pas été privé de son papa. Mais pour éviter les déplacement trop fréquents, nous avons adapté un peu le planning en allongeant les jours chez Papa.

Nous avons eu à ce moment un petit souci. Ma fille a 4 ans et demi. Elle voit son frère comme une espèce de dieu vivant. Il faut dire qu’il passe énormément de temps ensemble. Ils sont dans la même école, partagent la même chambre, ils jouent beaucoup l’un avec l’autre. En temps normal déjà, quand Korentin va dormir chez son papa, on sait qu’on risque de passer une nuit pourrie, parce que Clémentine dort très mal quand son frère n’est pas là. Elle comprends la raison, l’accepte sans souci, Korentin lui a prêté son super doudou pour qu’elle ait son odeur avec elle dans le lit mais voilà, sans son frère adoré, elle dort mal. Et par extension, nous dormons mal, évidemment.

Drôle de famille ?

Petite parenthèse.Il faut que je t’explique quelque chose. C’est parfois mal perçu et c’est dommage mais bon, ma fille qui ne supportait pas grand monde quand elle était bébé a tout de suite adopté mon ex mari. Elle l’a immédiatement intégré dans son environnement familial. C’est son meilleur ami. Il est toujours présent pour jouer avec elle, elle est gâtée au même titre que son frère pour Noël et son anniversaire. Bref, c’est l’amour entre eux. Nous formons une famille atypique. Le papa de Clémentine ne partage pas son affection pour mon ex mari comme tu t’en doutes mais ils sont cordiaux entre eux, juste ce qu’il faut pour que les enfants ne se sentent pas pris en otage entre les deux. Moi j’observe tout ça, sans hésiter cependant à intervenir pour que chacun reste à sa place. Mais tout ceci se vit très naturellement et avec beaucoup d’intelligence. Et moi ça me soulage en fait. Je me dis que si je venais à disparaître, mes enfants pourront rester liés même si je ne suis plus là pour faire le lien entre les deux papas. Voilà, reprenons.

Clémentine donc, appréhendait difficilement l’absence de son frère pour plusieurs jours. Bien plus difficilement que d’habitude. Je suis certaine que le confinement, l’interruption de son année scolaire dans son école entourée de ses camarades en sont les principales raisons.

Après en avoir discuté avec Korentin, mon ex mari a proposé d’embarquer Clémentine avec eux. Il vit à 15 min de chez moi. Nous en avons parlé avec mon mari et nous avons accepté. Déjà pour Clémentine, qui était au comble du bonheur d’aller faire une soirée pyjama chez son frère mais aussi pour moi, pour me soulager un peu et me permettre de me reposer.

Sur les 5 jours, nous avons décidé de laisser Clémentine passer deux nuits chez mon ex mari. Durant ces deux jours, C’est G. qui s’est occupé de l’école pour Korentin et sa sœur. Et moi, pendant ce temps béni, je ne me suis occupée… de rien ! Et ça fait du bien! C’est arrivé deux fois, mais on a décidé pour l’instant de ne plus la laisser dormir là bas car elle commençait à imaginer que ce serait systématique, alors que c’est bien sûr exceptionnel.

S’entraider, même divorcés

Je suis consciente que nous sommes une famille atypique, tout le monde n’a pas pu garder des liens forts après un divorce. Dès le départ, nous avons décidé , mon mari, mon ex mari et moi même que les histoires des adultes ne devaient pas être subies par les enfants. Je garde de l’affection pour mon ex mari et mon mari, même si les choses sont différentes et parfois plus tendues, était ami avec lui, bien avant que nous soyons ensemble. Alors en ce temps difficile de confinement, on pense les uns aux autres et on s’entraide.

Mon ex n’a pas d’imprimante, il imprime ses attestations chez nous , je lui fournis les cours et les devoirs pour l’école à la maison. Il va faire ses courses, il m’appelle si j’ai besoin de quelque chose. Nous l’invitons à dîner ou à déjeuner quand il vient chercher Korentin. Il est célibataire , nous avons nous la chance de vivre ce confinement en étant tous ensemble malgré tout, donc venir passer un peu de temps à la maison lui fait plaisir. Korentin est content aussi , c’est important pour lui que nous nous entendions tous bien.

Nous entamons la 4 ème semaine de confinement et jusque là ça va. G. reprend bientôt le travail à temps partiel avec des horaires inhabituels donc on va repenser une nouvelle fois les modalités de la garde alternée, mais bon, on va s’adapter, en communiquant tous ensemble, comme d’habitude.

Et toi, comment vis tu ce confinement si tu as des enfants en garde alternée? Avez vous changé vos habitudes ? Raconte nous !

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Ninette

Je suis très admirative de votre intelligence et de votre maturité. Je trouve que ce mode de fonctionnement ne devrait pas, justement, être atypique. Vous ne forcez rien mais vous vous adaptez et ça me paraît être ce qu’il y a de mieux pour vos enfants.
Je suis d’autant plus admirative que je sais que, si mon compagnon et moi nous séparions, nous serions incapables ne serait-ce que d’organiser une garde alternée dans la sérénité… alors en confinement n’en parlons même pas !

le 13/04/2020 à 12h12 |

Cricri2j

Je trouve votre fonctionnement super. Bravo

le 13/04/2020 à 19h31 |

Mélinda

Quelle belle histoire de famille. Félicitations pour votre maturité.

le 13/04/2020 à 23h13 |

Madame Fleur (voir son site)

Comme le disais un commentaire précédent, ce ne devrait pas être atypique justement mais la norme. Bravo à vous tous pour ce bel exemple.

le 14/04/2020 à 09h39 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.