Menu
A la une / Témoignage

Le quotidien d’une famille recomposée

Lorsque l’on parle de famille recomposée, souvent, la première idée qui vient à l’esprit, c’est une famille heureuse ou tout le monde s’entend bien. C’est une utopie, tout n’est pas tout rose, loin de là…

La première chose qu’il faut savoir, c’est que le couple ne se compose plus de 2 adultes et les enfants, mais de 4 adultes (les ex sont omniprésents dans le couple), les enfants de chacun, et, dans mon cas, un enfant en commun. Comme tu t’en doute, ça fait du monde ! Et on tente de contenter tout ce petit monde sans trop de heurt.

photo de famille

Crédits photo (creative commons) : Ryan Polei

Lorsque j’ai rencontré Chouchou, qui est devenu mon mari depuis, nous étions loin de penser qu’une famille recomposée serait si compliquée à gérer. Sans être naïfs, nous étions sereins : mes enfants l’appréciaient, son fils m’appréciait également, et les relations des enfants entre eux pouvaient aller, malgré un assez grand écart d’âge. Comme nous habitions assez loin l’un de l’autre, au début, tout ce petit monde a rarement eu l’occasion de cohabiter. Ça c’est fait quand nous avons décidé de vivre ensemble…

J’ai la garde de mes deux enfants, ils vont chez leur père un weekend sur deux et la moitié des vacances. Chouchou a son fils un weekend sur deux et la moitié des vacances (normalement !). Et la petite dernière est avec nous tout le temps… (Évidemment, puisqu’elle est à nous !)

Pour une plus grande cohésion de la famille, pour une gestion plus simple, et surtout pour que tout le monde apprenne à se connaître, nous voulions avoir nos enfants le même weekend. C’était sans compter sur l’ex de monsieur… (Eh oui, je te le disais, les ex ne sont jamais loin !)

A l’époque, mes enfants avaient 14 et 11 ans, et celui de Chouchou 6 ans (la petite dernière était encore dans mon ventre). Ma fille ainée avait sa chambre, et c’était prévu que les garçons partagent la leur. Ce qui leur convenait tout à fait…

Mais Mme Ex Chouchou en a décidé autrement. (Ben oui, va savoir, j’avais peut-être élevé de petits délinquants…). Il a donc fallu revoir nos plans, et depuis lors, nous avons les enfants en décalés. Pour les vacances et les longs weekends, c’est la même chose, il nous est impossible d’avoir les enfants ensemble.

L’organisation a été chamboulée par la volonté d’une seule personne. Ses raisons ne sont pas claires, mais ce n’est pas le propos de mon article. Le fait qu’elle aille contre la cohabitation de nos enfants, ça ne nous complique pas la vie à nous autres, adultes… Mais ça empêche les enfants de grandir, de vivre des choses ensemble, de se créer des souvenirs communs.

Le lien qui aurait pu réunir ce petit monde, c’est notre fille. Mais même ça, ce n’est pas simple.

Notre petite princesse vit toute la semaine entourée de ses parents, de son grand frère et de sa grande sœur, et un weekend sur deux, il faut qu’elle partage son père avec son autre frère. C’est là que ça se corse ! Il faut apprendre à gérer la jalousie de la petite dernière, qui ne comprend pas pourquoi il faut qu’elle partage son père alors que pendant 2 semaines elle ne l’a que pour elle ! Tandis que son frère ne comprend pas que sa sœur s’intercale toujours entre lui et son père…

C’est donc compliqué côté enfants. Mais pour nous les adultes, ce n’est pas simple non plus. Il est difficile pour chacun de nous de trouver notre place sans avoir à souffrir, ni à faire souffrir notre conjoint. Ne pas prendre parti pour nos enfants respectifs est mission impossible, même quand on sait qu’on a tort. Mais nous sommes des adultes, nous avons la tête sur les épaules, et c’est surtout une situation que nous avons voulue, contrairement à nos enfants. Eux, ils n’ont rien demandé… On doit donc être encore plus vigilants !

Et toi ? Tu as une famille recomposée ? Comment ça se passe avec les autres parents, ils ont des exigences bizarres ? Si tu as des enfants avec ton compagnon actuel, ils arrivent à comprendre qu’ils doivent partager selon les jours ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

J'ai 44 ans, j'ai 2 grands enfants de 17 et 14 ans d'une première union, et une petite dernière de 2 ans avec David, mon compagnon depuis 4 ans, mon mari depuis le mois de mai. Il est le papa d'un garçon de 8 ans. Quand tout ce petit monde se retrouve à la maison, j'ai l'impression de gérer une petite tribu....