Menu
A la une / Témoignage

Les essais bébé et le premier trimestre de grossesse : nausées et prise de conscience…

Nous avions pris un rendez-vous pré-conceptionnel avec la gynécologue pour étudier nos antécédents médicaux et faire un point. Wolverine a quelques vaccins à faire, moi, j’ai déjà tout bon, ayant revérifié mon vaccin rubéole quelques mois auparavant.

En venant à ce rendez-vous, j’avais dans l’idée d’attendre encore quelques mois avant d’arrêter la pilule, histoire de passer l’été et de pouvoir décaler mes règles en enchainant deux plaquettes. Je sais que ça n’est pas très recommandé, mais je pense que beaucoup me comprendront quand je dis qu’avoir ses règles en vacances, eh bah ça gâche un peu la vie !

Si j’ai dit « en venant à ce rendez-vous », tu te doutes bien que j’ai changé d’avis. Et oui !

Je me dis finalement que ça serait peut-être pas mal d’arrêter la pilule dès maintenant, afin que mon corps se réadapte tranquillement pendant quelques mois, puis on pourrait commencer les essais aux alentours de la rentrée. Bien sûr, j’espère secrètement et malgré moi que ce bébé sera mis en route pendant nos vacances. On est plus détendu, on a plus le temps… Bref, je m’emballe un peu.

J’ai de la chance d’avoir des cycles assez réguliers, entre 28 et 32 jours, donc je ne m’inquiète pas. Vu mon âge, la gynéco me donne un an d’essai avant de revenir la consulter. Avec Wolverine, on lit que la moyenne se situe autour de 6 mois, donc pas d’affolement. Mais malgré tout, j’espère tous les mois que ça sera le bon !

Les premiers mois, j’essaie de détecter ma période d’ovulation, mais sans plus. Je me dis qu’après 6 mois d’essais, j’utiliserai des tests d’ovulation pour être sûre de bien faire mes calculs.

Finalement, on a beaucoup de chance, car bébé est en route après 5 mois d’essais.

photo ventre femme enceinte

Crédits photo (creative commons) : Jason Corey

Les 1ères semaines passent, je ne me rends pas vraiment compte de ce qui se passe en moi.
Je ne réalise pas encore. Nous attendons avec impatience la 1ère écho pour voir notre crevette.

Le rendez-vous avec l’échographiste se passe très bien, mais très vite aussi. Bébé est étudié sous toutes les coutures, il mesure ce qu’il y a à mesurer… On écoute son cœur, ouf, il est bien là ! Mais ça ne dure que quelques secondes, je suis un peu déçue.

Si beaucoup de futures mamans ont des nausées matinales, moi j’innove : mes nausées apparaissent en fin de journée, avec un pic après le repas du soir. Certains aliments que j’adorais me dégoutent. Tous les soirs, c’est le même stress : qu’est-ce que je peux manger sans être dégoutée ou malade ?

Je cherche sur le net quelques astuces pour limiter ces nausées : je respire du citron, je marche après le diner (enfin, en cette saison, je fais le tour de mon salon), je mange des crackers, je prends de l’homéopathie… Bref je teste un peu tout ce que je peux. Je peux malheureusement te dire que pour moi, à part la marche qui atténue légèrement les nausées, le reste ne me sert pas à grand-chose. Je prends mon mal en patience de la fin de l’après-midi au coucher, et ce plusieurs semaines durant.

J’ai choisi d’être suivie tout au long de ma grossesse par une sage-femme. Elle est très à l’écoute et plus réceptive que ma gynécologue. C’est une très bonne solution pour moi. Car lors du rendez-vous pré-conceptionnel, la gynéco m’avait dit : « Ah oui, dans un an, ça vous fera 32 ans… », avec ce que j’ai ressenti comme un gros sous-entendu de « vous serez vieille à ce moment-là pour les essais bébé ». Moi je ne me sens pas encore décatie, alors ça m’avait bien refroidi !

Lors des examens mensuels, j’ai la chance que la sage-femme me fasse écouter le cœur de bébé, et là, je suis bien contente, car on l’écoute un bon moment, je ne m’en lasse pas. C’est un élément précieux qui me permet de mieux appréhender cette grossesse. Car à la fin du 1er trimestre, je dois avouer que même si je sais que je suis enceinte, j’ai toujours du mal à réaliser.

Maintenant, on a hâte de découvrir le sexe, on pourra enfin se projeter ! Je ne sais pas comment les parents qui ne veulent pas savoir arrivent à tenir : moi, je bouillonne déjà, car on a encore 3 semaines à attendre !

Nous démarrons bientôt les séances d’haptonomie pour ma préparation à l’accouchement… J’aurai l’occasion de t’en reparler !

Et toi ? Tu avais des nausées à une période inhabituelle ? Qu’est ce qui pouvait les atténuer ? Tu as eu du mal à réaliser que tu étais enceinte ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Future maman dans une maison qui s’agrandit aussi, je jongle entre mon boulot, la préparation de l’arrivée du bébé et les travaux. Heureusement, Wolverine est là pour moi, sans oublier notre chat Lockheed.