Menu
A la une / Conseils

Quelques conseils pour bien voyager enceinte !


Notice: Undefined index: host in /home/nmagnouloux2/sites/dans-ma-tribu.fr/wp-content/plugins/ziofix-credit-picture-old/ziofix-credit-picture.php on line 32

Notice: Undefined index: host in /home/nmagnouloux2/sites/dans-ma-tribu.fr/wp-content/plugins/ziofix-credit-picture-old/ziofix-credit-picture.php on line 32

Aujourd’hui, je viens te parler d’un sujet particulièrement d’actualité en cette période : les vacances. Pas les vacances avec bébé, non, mais les vacances enceinte ! Parce que ce n’est pas parce que tu ressembles à un (mini) baleineau que tu n’as pas le droit de prendre un peu de bon temps.

Avec L’Amoureux, nous sommes partis en Espagne lorsque j’étais à 6 mois de grossesse, et je peux te dire que c’était parfait, et que ça nous a fait un bien fou. Mais il faut quand même avoir en tête que voyager enceinte demande quelques petits ajustements. Alors voici quelques conseils tout à fait subjectifs !

Quand partir ?

La question fatidique.

L’organisation sera évidemment très différente si tu pars un weekend chez ta mamie en Normandie ou si tu optes pour un road trip dans la jungle amazonienne ! Mais finalement, la réponse à la question qui nous occupe sera la même : quand ton gynéco ou ta sage-femme te donnera le feu vert. Eh oui, avec la grossesse, plus question de partir sur un coup de tête ! Il vaut mieux faire un petit rendez-vous de contrôle avant le départ, pour être sûre que tout va bien. Et ça te permettra d’être pleinement rassurée.

On déconseille souvent de voyager au premier trimestre (à cause des risques de fausse-couche et de la fatigue) et au dernier trimestre (à cause de la fatigue de nouveau, mais aussi à cause du fait que la date de terme approche). Mais ce n’est pas toujours justifié, et ça dépend vraiment du ressenti et du déroulé de la grossesse de chacun.

Je pense que le plus important, c’est de s’écouter, et de ne pas se forcer à faire les choses. Tu as une pêche d’enfer et tu veux en profiter ? Alors go go go ! Tu n’es pas très sereine, et l’avion ou les pays étrangers t’inquiètent ? Un petit weekend en amoureux à deux heures de route peut aussi très bien faire l’affaire. Bref, écoute-toi ! (Personnellement, comme ma grossesse se passait vraiment très bien, j’ai bougé du deuxième mois de grossesse jusqu’au début du neuvième mois.)

Attention tout de même si tu prends l’avion, car certaines compagnies refusent de transporter les femmes enceintes à partir d’un certain nombre de semaines de grossesse. Et il te faudra peut-être un certificat médical (éventuellement traduit si tu pars à l’étranger), donc renseigne-toi bien avant le départ.

Où partir ?

Là encore, il faut être raisonnable ! Je te conseille d’éviter les pays où il fait trop chaud, où il faut faire bien attention à ce que tu manges, où il y a des épidémies, etc. Ce n’est que mon avis, mais tu risques de moins profiter de ton voyage si tu t’inquiètes tout le temps.

Mais pas de souci, il existe plein de destinations très sympas et tout à fait safe pour les femmes enceintes ! Un petit weekend en amoureux dans une capitale européenne. Un road trip aux États-Unis, au Japon, en Nouvelle-Zélande. Une semaine dans un coin sympa de la France. Et j’en passe ! Les possibilités sont multiples.

Pense à vérifier le climat habituel de l’époque où tu as prévu de partir, pour ne pas te retrouver en pleine canicule ou mousson. (Mais par exemple, pour la température, l’Andalousie au mois d’avril, c’est juste parfait !)

Crédits photo : Photo personnelle

Comment partir ?

Chaque moyen de transport à ses inconvénients et ses avantages.

La voiture est parfaite pour les petits trajets, mais risque de te donner des contractions si tu y es sensible. Et attention aux vibrations (tu peux prévoir un petit coussin pour mettre sous tes fesses : ma camarade chroniqueuse Madame Indécise recommande même une « balance disc », utilisée habituellement pour le pilate).

Le train est confortable pour les longs trajets, puisqu’il permet de se dégourdir les jambes facilement, mais il peut aussi faire mal au dos.

L’avion est très pratique, mais n’hésite pas à te faire prescrire des bas de contention, qui amélioreront ta circulation. Surtout s’il s’agit d’un long vol.

Quel que soit le mode de transport, pour des voyages longs, prévois des vêtements confortables, de l’eau et essaie d’avoir une place près des toilettes et/ou du couloir ! Et si tu as des correspondances, veille à avoir un temps assez conséquent entre chaque :  non, tu ne pourras pas traverser l’aéroport en courant avec ta (grosse) valise.

Fais également bien attention si tu prends une assurance annulation, car la grossesse ou les complications liées à la grossesse ne sont souvent pas prises en compte. Dommage quand tu viens de lâcher 2000€ dans les billets d’avion…

Que mettre dans ta valise ?

Eh bien, finalement, rien de très différent de d’habitude !

Des vêtements et des chaussures confortables. Et les protections solaires sont obligatoires, surtout si, comme moi, tu fais partie de la « team Blanche-Neige ».

De mon côté, je prévoyais beaucoup d’eau, car la grossesse me donnait très soif, et de quoi grignoter (fruits, compotes, etc.). Je glissais aussi dans mon sac ma ceinture physiologique, qui m’a permis de gambader comme un cabri même à 8 mois de grossesse. Et lorsque l’on partait en voiture, j’embarquais aussi mon coussin d’allaitement (j’ai essayé dans le train également, mais c’est vachement plus encombrant !). Tu peux enfin prendre un petit brumisateur pour te rafraîchir.

Si tu veux vraiment partir sereine, pense à prendre les coordonnées des hôpitaux qui se trouvent sur ton lieu de vacances.

Et si tu pars à l’étranger, n’hésite pas à noter quelques « mots-clés » au cas où (« nausées », « utérus », « crème anti-vergetures » ou « viande bien cuite »), car même si tu parles bien la langue, ce ne sont pas forcément des expressions que tu as l’habitude d’utiliser !

Pense également à prendre ton dossier médical avec toi, et ta carte européenne d’assurance maladie si tu pars en Europe. Et encore une fois, vérifie bien les conditions d’assurance en cas de soins médicaux, d’hospitalisation ou de rapatriement en urgence, car les conditions varient beaucoup d’une assurance à l’autre. On a tendance à l’oublier quand on vit en France, mais à l’étranger, les soins médicaux coûtent souvent très cher !

Avec tout ça, tu seras parée quoi qu’il arrive… Mais dis-toi qu’il y a quand même de grandes chances pour qu’il ne se passe absolument rien !

Et une fois sur place ?

Je pense qu’il faut bien garder en tête que, même si c’est les vacances et que tu es ultra motivée pour faire plein de choses… tu es enceinte ! Ne prévois donc pas un planning surchargé, avec dix heures de marche par jour, car tu risques d’être déçue de ne pas arriver à tout faire. Il faut accepter que les choses soient un peu différentes (ce qui n’a pas été facile pour moi, hyperactive que je suis).

En Espagne, j’ai alterné des journées où je marchais pendant huit heures sans souci, et d’autres où je devais m’arrêter toutes les heures tellement j’avais mal partout, pour finir par rentrer faire la sieste à l’appartement. (Mais ça tombe bien : en Espagne, la sieste est une institution.)

Dis-toi aussi que tu vas devenir une spécialiste des WC, et qu’à la fin de ton séjour, tu auras visité tous ceux de la ville. Bref ne force pas, ne culpabilise pas, et profite : ce sont les vacances, après tout !

Autre conseil tout à fait personnel : ne crie pas forcément sur tous les toits que tu pars à l’autre bout du monde. Alors que je ne partais « qu’en » Espagne, j’ai quand même eu droit à quelques remarques du type : « Tu es sûre que c’est une bonne idée ? », « Tu ne devrais pas partir dans ton état ! », « Ce n’est pas très prudent… », etc. Si comme moi, tu n’en fais qu’à ta tête, pas de souci. Mais sinon, tu prends le risque que l’inquiétude des autres rejaillisse sur toi…

Et surtout, surtout, préviens ton conjoint que non seulement, il va falloir faire des pauses pipi toutes les deux heures minimum, mais qu’en plus, c’est lui qui va devoir tout porter !!

porteur

Crédits photo : Photo personnelle

Et toi ? Tu es déjà partie en vacances enceinte ? Comment ça s’est passé ? Tu as d’autres recommandations à faire ? Viens nous dire !

A propos de l’auteur

Lilloise d'adoption, j'ai 27 ans, un poste à responsabilité dans le domaine de la culture et une légère tendance à l'hyperactivité ! En couple avec L'Amoureux, Petit Viking nous a rejoints en juillet 2016. J'aime les journées bien remplies, l'automne, la pluie, faire ma valise et les films de zombies !