Menu
A la une / Témoignage

Chat Vs bébé : le match

On sait toutes comment ça se passe. On trouve un homme (ou une femme) merveilleux(se), on se dit « je t’aime », on fait des projets de vie, on emménage ensemble, on se marie (ou pas)… puis arrive le moment où l’envie d’offrir de l’amour à un petit être qui ne demanderait que ça devient plus forte que tout. On veut agrandir la famille, on veut donner un sens à sa vie.

Alors on prend un chat.

Le chat est l’animal domestique idéal. Tu connais beaucoup de gens qui regrettent d’avoir pris un chat, toi ? Moi non (bon, peut-être un, un rabat-joie). Le chat est moins encombrant et moins envahissant qu’un chien. Le chat apprécie tes caresses et te tient chaud l’hiver (en fait, il t’utilise pour se tenir chaud l’hiver). Le chat sent bon et demande peu d’entretien. Pour toutes ces raisons, le premier bébé d’un couple aura bien souvent deux oreilles pointues et une queue touffue.

C’est quelques mois après l’adoption du chat que les choses se gâtent. Un constat s’impose pour ta tendre moitié et toi  : les photos de votre chat ont envahi vos réseaux sociaux. Et s’il n’y avait que ça… Mais non ! Regarde la place que tient le chat dans votre quotidien : vous ouvrez une boîte de pâtée s’il a été sage, il a son coin sous le sapin et son propre cadeau à Noël, vous lui organisez une petite fête pour son anniversaire et quand vous vous adressez à lui, vous vous nommez « Papa » et « Maman ». Arrivés à ce degré de niaiserie, rendez-vous à l’évidence : le chat ne vous suffit plus, il vous faut un bébé.

Cependant, avant de lancer la procédure irréversible qui te permettra d’acquérir un mini-hominidé, prends le temps, chère amie, de lire ce petit comparatif. Car si ton chat sait très bien se faire passer pour ton bébé, ton bébé nécessitera un poil plus d’entretien que ton chat.

chat et petite fille

Crédits photo (creative commons) : Cristian Bortes

Les dépenses de base

Tous les mois, on te surprend à râler au supermarché parce que les croquettes premium et les sacs de litière garantie sans odeur de Minet coûtent un bras. As-tu pensé à checker le rayon bébé ? Le prix du lait en poudre, des petits pots et des couches devrait te permettre de relativiser ce que te coûte ton chat.

Alors je sais, il suffit d’allaiter, de faire ses propres petits pots et d’utiliser des couches lavables pour remédier à cette taxe fâcheuse imposée aux parents par les grands industriels. Après tout, sur internet, on trouve plein de témoignages affirmant que c’est facile. Mais pour quelques personnes qui le font et qui le disent, combien d’autres qui ne le font pas et qui se taisent ? Combien qui ont en réalité choisi d’épargner leur poitrine (la mienne va bien, merci, mais il est indéniable qu’elle ne m’appartient plus tout à fait), leur temps et leur machine à laver au détriment de leur argent ? Médite.

La santé

Cette semaine, Minet a ses rappels de vaccins… la tuile ! Voilà qu’il va falloir l’attraper, le mettre dans sa cage, l’emmener chez le vétérinaire à 20 km de chez toi et supporter ses cris déchirants durant tout le trajet.

Évidemment une fois sur place, la bête sera loin d’être coopérative et tu en seras quitte pour une belle griffure sur tout l’avant-bras. Non seulement le coût des vaccins ne sera pas pris en charge par la sécu, mais dans un an, malédiction, tout sera à recommencer !

Alors il est vrai que les visites médicales de Junior seront remboursées par la sécu… mais elles s’enchaîneront tellement vite que tu n’auras pas le temps d’attendre sagement ton remboursement ! Entre les rendez-vous mensuels obligatoires, les affreux doutes (« Ça a l’air de rien du tout, mais si en fait c’était grave ? Est-ce qu’il ne vaut pas mieux vérifier ? ») et les vraies bonnes maladies chopées chez la nounou, à la crèche ou dieu sait où, tu en viendras rapidement à demander s’il y a possibilité de prendre un abonnement.

Et si tu crois que ton bébé se laissera gentiment attacher dans le siège-auto, brinquebaler chez le pédiatre et examiner par un inconnu avec des instruments bizarres… allez, je ne dis rien, je te laisse le plaisir de la découverte !

La propreté

Tu en as marre que Minet t’impose la vue, l’odeur et l’élimination de ses déjections ? Tu crois qu’il te suffira de rouler en boule sa couche pour te débarrasser des excreta de Junior ? Tu vas tomber de haut.

Sache tout d’abord que pendant quelques mois, ton bébé prendra un malin plaisir à t’éclabousser dès qu’il te prendra l’idée saugrenue d’ouvrir sa couche. Et je peux te dire que le caca solide de Minet, même sur le sol de la cuisine, ce n’est rien en comparaison au caca liquide de Junior, quand bien même il resterait sagement dans sa couche au lieu de squatter tes cheveux ou les fibres de ton pull en alpaga.

Tu te dis que les couches sont temporaires ? Certes. Mais tu sais combien de temps ça prend à un bébé pour apprendre le pot ? Plusieurs mois, au pire plusieurs années. Pour information, l’apprentissage de la litière pour un chaton n’est l’affaire que de quelques jours, au pire de quelques semaines.

L’état de la maison

Les chats ont trois défauts : ils sont joueurs, ils aiment les endroits en hauteur et ils ont des griffes.

Alors effectivement, parfois, tu retrouves ta pince à épiler au milieu du salon, parfois, Minet brise le vase en cristal de ta grand-maman Ginette en voulant prendre sa place sur la commode, et, c’est vrai, le chat a une fâcheuse tendance à utiliser tes murs couverts de papier peint comme un griffoir géant. Mais ça, ce sont des petites choses qui t’énervent parce que tu n’as pas d’enfant.

Avec un enfant, ce n’est pas la pince à épiler que tu retrouveras au milieu du salon, mais tout le contenu de ton sac à main. Ce n’est pas le vase de grand-maman Ginette qui trouvera la mort durant le règne de Junior (peut-être que placé suffisamment en hauteur, il sera miraculeusement épargné), mais le décodeur de la télé, ta tablette tactile, ton appareil photo, tout ce qui est cher, fragile et malencontreusement placé à portée de petites mains potelées.

Enfin, si dans un élan de bonne volonté tu as coupé toutes les griffes de ton chat, sois certain que ton enfant saura prendre le relais pour la déco des murs. Tu en baveras aussi pour lui couper les ongles, mais ça ne suffira malheureusement pas à éviter que ta maison ne devienne du sol au plafond une gigantesque œuvre d’art moderne dès qu’il sera en mesure de tacher, gribouiller et colorier.

Les nuits

Le chat est un animal nocturne. Je rectifie : le chat est un p… d’animal nocturne. Vous vous mettez au lit, c’est précisément le moment qu’il choisit pour entamer un marathon dans la cuisine, faisant au passage s’entrechoquer toutes les casseroles, histoire de mêler exercice physique et plaisir auditif. Après un lancer de chaussons ayant eu le mérite de chasser l’indélicat animal, second round à 3 heures du matin. Finalement, tu investis dans des boules Quies.

Malheureusement, cet achat ne te sera d’aucune utilité avec ton bébé. Déjà parce qu’en mère attentionnée, tu voudras te lever au moindre cri (ou tu essaieras d’envoyer ton conjoint, qui protestera, et il te faudra mener une négociation musclée digne du GIGN à 1 heure du matin). Ensuite parce que le cri de bébé passe de toute façon outre la boule Quies. Le cri de bébé fait un trajet direct des poumons du cher ange jusqu’à tes nerfs. Autant t’y résoudre : la première année, le sommeil, tu trouveras ça très surfait.

L’autonomie

La maman chat s’occupe bien de son bébé, et aux environs de 3 semaines, il pourra commencer à explorer son environnement. À 3 mois, le chaton sera prêt à quitter son foyer pour voler de ses propres ailes. Entre-temps, il y aura eu du lait, des jeux et quelques menues bêtises.

La maman humaine s’occupe bien de son bébé, et aux environs de 10 mois, il pourra commencer à explorer son environnement. À 18 ans (dans le meilleur des cas), le jeune adulte sera prêt à quitter son foyer pour voler de ses propres ailes. Entre-temps, il y aura eu du lait, des jeux, quelques menues bêtises, un certain nombre de grosses bêtises aussi, les coliques, l’angoisse de séparation, le terrible two, les bagarres à l’école, la crise d’ado, les copains, les petits amis, les sorties, les expériences plus ou moins licites et les innombrables trajets en voiture pour le conduire d’un point A à un point B.

Sachant tout cela d’expérience, en ce qui nous concerne, la décision est prise : notre prochain bébé, ce sera un troisième chat.

Et toi ? Tu appelles ton conjoint « Papa » quand tu parles à ton chat ? Tu as l’intention d’offrir un petit frère humain à ton félidé ? Jeune maman, tu te dis aussi que tu aurais mieux fait de reprendre un chat ? Future maman, tu as décidé de stopper net tes essais bébé ? (Mais non, allez, c’était pour rire, promis !)

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Jeune maman de 27 ans, au foyer, fauchée, débordée, stressée, addict aux blogs, blogueuse moi-même, addict à ma fille, fille moi-même, j'essaie de montrer ce que c'est de vivre au quotidien avec un bébé de sexe féminin et de signe taureau (donc plutôt génisse, on est d'accord) quand on n'a aucun diplôme en parentalité.