Menu
A la une / Témoignage

Écharpe de portage : vive les mains libres !

J’ai décidé de consacrer un article au portage, car, à ma connaissance, il n’y en a pas encore eu d’écrit à ce sujet ici. Je souhaite tout d’abord te faire partager mon expérience, je te présenterai ensuite les différents types d’écharpes et je finirai par te lister les avantages du portage physiologique selon moi.

Écharpe de portage et bébé

Crédits photo (creative commons) : Kourtlyn Lott

Mon expérience

Quand j’étais enceinte, l’idée de porter mon bébé en écharpe me disait bien. J’ai donc choisi d’en mettre une sur ma liste de naissance. Seulement, devant le nombre incalculable de modèles, tailles, tissages, etc., je me suis vite perdue. Une écharpe, c’est une écharpe, non ?

J’ai fini par choisir de mettre sur ma liste une écharpe JPMBB (l’originale). Le gros avantage de cette marque, c’est que sur leur site, ils proposent des vidéos simples à comprendre avec toutes sortes de nouages différents. Et ce sont les seuls à le faire.

J’ai été très vite séduite par le principe de l’écharpe, car au bout de la deuxième nuit à la maternité, ma fille ne se calmait que dans mes bras, quand je marchais. Non seulement j’étais légèrement décalquée, avec la fatigue, mais mes pauvres bras n’avaient pas l’habitude de porter en permanence un bébé, aussi mignon soit-il.

J’ai reçu l’écharpe une semaine plus tard et j’étais impatiente de l’essayer. J’ai réussi avec un peu de patience, mais sans trop grande difficulté, à faire les nœuds. Mais ma fille n’aimait pas trop. Elle n’était pas à l’aise, pleurait dès que je l’installais.

Je n’avais pas suivi d’atelier de portage et je ne connaissais personne autour de moi qui utilisait l’écharpe. J’ai donc été à un atelier pour me perfectionner avec cette écharpe, car je voulais vraiment porter ma fille.

Bilan de l’atelier : j’ai un peu perfectionné mes nœuds, mais globalement, je les faisais bien. La monitrice m’a dit qu’il était normal que les bébés pleurent un peu au début : il faut les installer et marcher pour les calmer (et en effet, ça a marché). Elle m’a également parlé du sling (écharpe avec anneaux).

Cependant, je n’étais pas à l’aise avec tous ces nœuds, l’écharpe était vraiment longue. Il est vrai qu’avec cette écharpe, il est possible de faire les nœuds avant, en prévision, mais c’était trop encombrant pour moi. Ça ne me satisfaisait pas vraiment.

Près de chez moi, j’avais repéré une association qui louait des écharpes, dont des slings. Je voulais en tester un, car ça me paraissait plus simple et plus rapide. J’ai opté pour le BB-sling de Babylonia, qui est rembourré sur l’épaule et a l’avantage d’avoir une petite poche. Ce qui est bien pratique pour aller chercher le pain, ou juste sortir au parc !

En effet, ça a été une révélation. C’était ce qu’il me fallait. Simple et pratique. Tout pile ce que je cherchais.

Depuis, cette écharpe ne me quitte plus. Je l’utilise au quotidien. Et je peux te dire que ça m’a vraiment changé la vie. Ma fille aime beaucoup que je l’allaite en sling. Du coup, elle est nourrie, portée, et j’ai les mains libres ! Je n’ai encore rien trouvé d’aussi pratique (si ce n’est le cododo, mais ça, ça pourra faire l’objet d’un autre article).

Étant vraiment satisfaite, j’ai choisi d’assister à un atelier pour apprendre à faire les nœuds avec une écharpe de portage tissée classique. Matière qui semble plus correspondre à moi et à ma fille. J’ai investi dans une écharpe Storchenwiege (marque allemande) de 4m10, faute d’avoir trouvé cette écharpe en taille 3m60 dans le coloris que j’aimais bien.

Je m’en sers quand je porte ma fille un peu plus longtemps. Lorsque l’on va se promener. J’attends maintenant un prochain atelier pour porter sur le dos, ce qui me libérera encore d’avantage !

J’utilise donc ces deux écharpes qui sont vraiment complémentaires et qui me conviennent parfaitement pour le moment, sachant que ma fille a 6 mois.

Les différents types d’écharpes

Maintenant, pour éclairer un peu plus ta lanterne, je vais t’expliquer les différents types d’écharpes. Bien sûr, ma liste est non exhaustive. De plus, je ne suis pas une professionnelle, alors j’ai peut-être oublié des infos. N’hésite pas à ajouter ce qui pourrait manquer en commentaire !

L’écharpe tissée en sergé, jacquard ou diamant :

C’est la plus classique des écharpes, la base. Tu peux vraiment faire plein de nœuds avec, et porter sur le ventre, sur le côté ou sur le dos. Mais ça nécessite un apprentissage, et de ne pas abandonner à la première difficulté.

Il existe plein de longueurs différentes. On est souvent tentée de prendre la plus longue pour faire tous les types de nouages. Seulement, le plus souvent, 3m60 suffisent pour les nouages simples comme le kangourou. Et à prendre trop long, on s’emmêle vite les pinceaux. J’ai une 4m10 et, franchement, je ne voudrais pas une plus grande, sinon je ne saurais plus quoi faire du tissu en trop. (Enfin, ça dépend quand même de ta taille. D’où l’intérêt d’essayer. Moi, je fais une taille 38.)

Si tu dois acheter une écharpe, personnellement, je te conseille d’en prendre une d’occasion. Déjà, ça te coûtera moins cher qu’une neuve, et ensuite, elle sera déjà faite (enfin, si elle a été utilisée) et donc plus agréable à nouer. Mais encore faut-il trouver le coloris qui te plait…

L’écharpe tricotée :

C’est une écharpe plutôt confortable, plus souple que les écharpes tissées. Mais du coup, elle nécessite deux couches de tissu. Il existe plusieurs types de matières selon les marques. Ça diffère pas mal d’une marque à une autre. Il est également possible de faire les nœuds en avance.

Choisir entre la tricotée et la tissée, c’est une question de sensation, ça dépend de la maman et du bébé. Il faut essayer pour voir ce qui convient le mieux à toi et à ton bébé. Il y a pas mal de monitrices de portage qui proposent un service de location. Je pense que c’est une bonne solution avant de se lancer dans l’achat d’une écharpe qui ne nous conviendra peut-être pas.

Le sling :

C’est un portage asymétrique, avec un anneau. Il est facile à installer.

On porte sur une seule épaule, donc il est à recommander plutôt pour des séquences de portage de moins d’une heure. Pour ma part, j’ai déjà fait plus, mais je commençais sérieusement à fatiguer au bout d’un moment !

Pour moi, c’est l’idéal pour commencer à porter, ainsi que pour les tout petits bébés, les bambins et le portage d’appoint.

Le porte-bébé physiologique préformé :

Souvent plébiscité par les papas, il fonctionne un peu à la manière d’un sac à dos. On clipse à la taille, on installe bébé sur le tablier, on met les bretelles, et on reclipse dans le dos. Deux-trois petits réglages, et c’est bon.

C’est très facile à utiliser. Il faut néanmoins attendre que bébé se tienne assis, car niveau soutien, ce n’est pas aussi enveloppant que l’écharpe. Il est possible de porter devant et dans le dos.

À recommander plutôt pour ceux que les nœuds rebutent.

Attention, tous les porte-bébés ne sont pas physiologiques, notamment la plupart de ceux vendus dans les magasins de puériculture.

Les autres :

Tonga, rebozo, pagne, mei-tai, etc.

À essayer une fois qu’on est accro au portage, ou bien curieux de ce qui se fait en la matière !

Les avantages du portage pour moi

(mais il y en a certainement plein d’autres)

  • Ça libère les mains !
  • Tu peux aller où la poussette ne va pas (rando, magasins, etc.) ! Perso, j’ai investi la peau des fesses dans une super-poussette-trop-bien… que finalement je n’utilise pas (trop encombrante et moins pratique qu’une écharpe) !
  • Ça rassure bébé : tout contre sa maman, il entend battre son cœur, sent sa chaleur, son odeur. Du coup, il pleure moins. Enfin moi, ma fille veut très souvent être portée. Quand elle pleure et qu’elle me voit sortir l’écharpe, souvent, elle se calme, c’est magique !
  • C’est un peu dans la continuité de la grossesse. Bah oui, bébé est resté 9 mois dans notre ventre, alors il est bien tout contre nous.
  • À notre hauteur, bébé peut voir tout ce qu’on fait et participe donc à la vie de la maison, ainsi qu’aux excursions à l’extérieur. Il est vraiment avec nous dans nos activités (cuisine, courses, balade, etc.).
  • La position verticale permet d’aider le bébé à mieux digérer et de limiter les régurgitations.
  • L’écharpe permet d’allaiter tout en continuant ses activités. Ça permet donc d’entretenir la lactation de la mère si elle allaite.
  • Elle fait également travailler les muscles profonds de la maman (pas besoin de payer de salle de sport) !
  • Enfin, elle stimule la tonicité musculaire du bébé.

Remarque importante : bébé doit toujours être installé en position physiologique. Il doit être tout contre sa maman, le dos arrondi et dans la position grenouille (accroupi).

Je t’invite vivement à assister aussi à un atelier de portage, ne serait-ce que pour vérifier que tu fais correctement les nœuds et que la physiologie de ton bébé est bien respectée.

Il est vrai que l’écharpe nécessite un apprentissage, plus ou moins rapide selon le type d’écharpe et les nœuds choisis, mais c’est ensuite tellement agréable de sentir son enfant tout contre soi !

Et toi ? Comment tu portes ton bébé ? Tu as essayé l’écharpe ? Tu connaissais le sling ? Viens en parler !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

La trentaine. Mariée depuis 3 ans après 10 ans avec chéri. En Janvier 2015, Choupette a fait de nous une famille. Je suis très intéressée par tout ce qui touche à l'écologie et au maternage. J'allaite et je porte Choupette pour notre plus grand plaisir à toute les deux.