Menu
A la une / Vie de maman

Mon bébé n’est plus un bébé…

Récemment, en parlant de Princesse à mes collègues, je me suis interrompue dans ma phrase car j’allais dire « mon bébé »… Mais force est de constater que je ne peux (vraiment) plus dire que c’est un bébé.

Mais à quel moment ce changement a-t-il eu lieu ? À quel moment j’ai arrêté de dire « mon bébé » pour dire « ma fille » ? À quel moment il est vraiment devenu impossible de penser à elle en tant que bébé ?

Passage du bébé à l'enfant

Crédits photo (creative commons) : Savannah Lewis

Tu t’en doutes, il n’y a pas eu de déclic, ni de moment particulier. Ce n’est pas comme l’apprentissage de la marche qui est (en général) un cap. C’est plus comme l’acquisition de la parole, un progrès continu.

D’ailleurs, l’acquisition de la parole est un élément important du passage de bébé à enfant. Comment continuer à la qualifier de bébé alors qu’elle parle, fait des phrases, chante des chansons, sait raconter des événements, garde en mémoire ce qu’on lui dit et le répète dans le bon contexte.

Comment continuer à la qualifier de bébé maintenant qu’elle ne porte plus de couches ? Oui, je peux te l’annoncer officiellement : Princesse est propre, de jour comme de nuit !

Comment continuer à la qualifier de bébé maintenant qu’elle dort dans un « lit de grand » ? Et qu’elle choisit ses vêtements elle-même (avec l’aval de Maman) ?

Comment continuer à la qualifier de bébé alors que presque toutes ses rondeurs de bébé ont disparu (bon, il reste son petit poignet potelé, c’est trognon). Elle ressemble physiquement à une petite fille. Elle marche et court, son visage s’est affiné et allongé, ses cheveux ont (énormément) poussé !

Comment continuer à la qualifier de bébé alors que nous avons de grandes conversations (si si, elle me raconte très bien les livres et dessins animés qu’elle regarde, et commence même à me raconter certains événements de l’école).

Et puis, quand je ne réagis pas à ses appels, elle m’appelle par mon prénom. Ça m’a fait tout bizarre la première fois, je ne savais même pas qu’elle le connaissait (avec mon mari, nous ne nous appelons que très rarement par nos prénoms) !

Nous sommes assez fiers d’avoir réussi à ne pas dire (trop) de gros mots à la maison, car Princesse place très (très) bien le « punaise » ! C’est déroutant ! C’est hallucinant cette capacité qu’elle a de mémoriser les mots et de les restituer dans le bon contexte. Mais bon, je pourrais discuter pendant des heures de ses expressions et de sa façon de parler, tellement j’adore ça !

Comment continuer à la qualifier de bébé alors qu’elle vient de faire sa rentrée en maternelle ?

Heureusement qu’elle garde quelques petites choses de bébé pour me rassurer…

Elle a toujours son doudou et sa tétine. On lui dit doucement qu’il faudrait penser à arrêter la tétine, mais on ne veut rien faire dans la précipitation.

Elle continue à vouloir être dans nos bras et à prendre son biberon du matin et du soir.

Et puis, elle est maligne, elle a bien compris qu’il y avait des choses réservées aux bébés, alors des fois, elle dit qu’elle est un bébé pour obtenir ce qu’elle veut.

Je t’ai dit qu’elle commençait à comprendre l’art de la manipulation ? Son « ‘te plaît Maman que j’aime… » est assez redoutable ! Et le soir, elle n’a plus besoin de pleurer pour nous faire remonter dans sa chambre, il lui suffit de dire : « Maman, un bisou et un câliiiin ! » Comment résister ?

Parce que oui, en grandissant, et maintenant que le terrible two est (je crois) derrière nous, Princesse est devenue vraiment câline !

Bref, Princesse est une vraie petite fille maintenant.

Et toi ? À quel moment n’as-tu plus appelé ton bout de chou ton « bébé » ? Quels sont pour toi les signes qui ne trompent pas ? Comment vis-tu ce changement ? Dis-nous !

A propos de l’auteur

Madame D depuis septembre 2015, je suis la maman (comblé) de Princesse, 5 ans et de PetitLion 1 an et demi (à peu près). Absente par ici depuis quelques temps, je reviens te raconter cette seconde grossesse et notre nouvelle vie à 4 (oui je te raconte ma vie quoi !)