Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

La diversification d’un bébé allergique


Publié le 9 mars 2015 par Philyra

Les mois passent et tout se déroule bien. Ma fille est toujours allaitée, je ne consomme plus de protéines de lait de vache (PLV) et elle n’a plus la moindre régurgitation. Et puis, à 6 mois, l’heure de la diversification arrive !

La prudence avant tout

Avec le terrain allergique évident de notre fille, il est impératif de nous montrer très prudents lors de la diversification. J’ai donc appliqué quelques règles simples :

  • introduire les aliments un par un
  • tester chaque nouvel aliment pendant 3 jours

Ainsi, si une allergie vient à se déclarer, je sais immédiatement quel aliment est en cause. C’est facile, et ce n’est pas tellement contraignant. Et puis, la diversification, ce n’est pas une course. Elle a tout le temps pour goûter à tout !

diversification alimentaire bébé allergique

Crédits photo (creative commons) : devinf

Le déroulement de la diversification

Avant même la naissance, j’avais mis sur la liste de naissance un cuiseur/mixeur (et je l’avais eu). Le but était de faire la nourriture de tous les jours moi-même, et de parfois utiliser les petits pots industriels pour dépanner (en voyage par exemple).

De plus, je souhaitais diversifier ma fille selon le principe de la Diversification Menée par l’Enfant (DME) qui consiste à donner des morceaux dès le début. Donc, en tout logique, ça exclut l’utilisation quotidienne de petits pots (je t’en parlerais dans une autre chronique).

J’ai introduit les légumes, en morceaux donc. Il n’y a pas eu de réaction allergique et elle a tout aimé (sauf les carottes). Puis, ça a été le tour des fruits. Avec beaucoup moins de succès, je dois bien l’avouer, mais pas à cause d’une réaction allergique, simplement par goût. Comme sa mère, ma fille est plutôt « salée » !

Pour le gluten, je lui ai tout simplement donné des pâtes. Puis, la viande blanche est arrivée dans son assiette, suivie du poisson et de la viande rouge (le tout en morceaux) : poulet, jambon, veau, lapin, sole, cabillaud, steak… testés et approuvés dès la première bouchée. Pour les œufs et les fruits rouges, plus allergènes, j’ai attendu qu’elle ait environ 1 an.

Heureusement, elle n’a réagi à aucun de ces aliments. Un énorme soulagement !

Les aliments à risques

Je n’ai pour le moment parlé que d’aliments qui, a priori, ne présentent pas de risques élevés pour les allergiques aux PLV. Comme je l’ai évoqué dans une précédente chronique, un allergique aux protéines de lait de vache a un risque accru de présenter aussi une allergie aux laits de chèvre, brebis et soja. J’ai donc pris d’énormes précautions (tu t’en doutes) pour ces aliments !

J’ai commencé par les yaourts, vers ses 1 an. Brebis et chèvre. La brebis est bien passée, le chèvre… moyen. Dans le doute, j’ai préféré écarter.
Puis le fromage (je ne sais plus du tout quand j’ai commencé). Brebis et chèvre sont bien passés tous les deux. Et vu la quantité que ma fille a pu ingurgiter, je suis sûre que ce sont deux produits qui passent bien ! (Encore une fois, telle mère, telle fille.)

Quant au soja… Un yaourt = vomissement dans la foulée. Je ne sais pas si c’est dû à une allergie ou au goût (que je trouve personnellement infect) du soja mais, n’étant vraiment pas fan de ce produit à la base, je l’ai aussi écarté. Par contre, elle a depuis mangé des pousses de soja, sans la moindre réaction. Et puis… j’ai appris que « pousses de soja » était un terme abusif pour désigner des haricots mungo. Sans rapport donc.

Le cas particulier du beurre

Tout le monde sait que le beurre est fait à partir du lait de vache (hein, rassure-moi, tout le monde le sait ?). Donc, en tout logique, on se dit que ma fille ne peut pas en consommer.

En réalité, c’est un peu plus complexe. Ma fille est allergique aux PROTEINES de lait de vache. Or, le beurre est composé de LIPIDES (toi aussi, révise tes cours de bio avec moi !). Du coup, pas mal d’allergiques aux PLV tolèrent le beurre. Par prudence, je l’ai retiré de son alimentation (et de la mienne) pendant un certain temps. Quand elle a eu 18 mois, j’ai tenté d’introduire le beurre. D’abord via mon lait (oui, j’allaitais toujours) puis, comme elle ne réagissait pas, en direct pour elle.

Et là, super ! Pas de réaction !

Du coup, après avoir longuement constaté que le beurre ne posait pas de problème, j’ai décidé de tenter une réintroduction des protéines de lait de vache. J’ai mangé quelques madeleines contenant des PLV. Et là… disons qu’on ne peut pas gagner à tous les coups.

Et les p’tits pots ?

Pour les fruits, il m’est arrivé souvent d’utiliser des petits pots. Principalement car je préférais donner des fruits cuits et parce qu’elle n’aimait pas mes (excellentes) compotes-maisons. Par contre, au niveau des petits pots salés, c’est autre chose. Et là, je vais te parler de mon ressenti. Pour moi, il y a les industriels « classiques » d’un côté, et les « bios » de l’autre.

Je commence par les industriels « classiques », qui sont ceux qu’on trouve en plus grand nombre dans les rayons des hypermarchés. Il est bien sûr possible de trouver des petits pots/assiettes (peut importe leur nom) sans PLV, et ce pour tous les âges, mais prépare-toi à t’exploser les yeux en lisant les compositions.

ingrédients petit pot classique - bébé allergique

J’ai pris cette photo la dernière fois que je suis allée faire les courses. Voyons voir… les allergènes (lait écrémé, blé, œuf, céleri et crème) ne sont pas en gras, mais, pour moi, ce n’est pas le « pire » (même si c’est gênant !). Tu vois, à la fin de la liste, il est indiqué « contient du gluten ».Très bien. Il est en effet classique qu’à la fin de cette liste, on trouve un récapitulatif de tous les allergènes présents. De TOUS ! Pas d’un seul !!! Pourquoi ne préciser que la présence du gluten, et pas du reste ?

En plus, il n’y a aucune cohérence. D’autres plats, de la même marque et de la même gamme, vont avoir un affichage plus clair, avec les allergènes bien indiqués en gras…

A présent, à propos des industriels « bios », l’affichage des allergènes présents est clairement indiqué. En plus, l’absence de certains allergènes est aussi indiquée ! Le rêve quoi ! Et la présentation est la même sur tous les emballages.

ingrédients petit pot bio - bébé allergique

Tu vois ça ? C’est un peu le rêve des allergiques (et parents d’allergiques). Je me doute que ça peut te paraître sans grande importance, mais je t’assure que ça facilite la lecture et permet d’éviter les erreurs. En ce qui concerne les plats, de nombreux produits sont sans PLV. Pas tous bien sûr, mais il y a du choix.

Pour conclure, en ce qui concerne les allergiques aux PLV, il y a un choix assez large de petits pots industriels, que ce soit en « classique » ou en « bio ». Ici, j’en ai acheté quelques fois, mais ma fille n’a jamais voulu les manger. Les « bios », les « classiques, les « juste légumes » et « plats composés », elle n’a rien voulu savoir. Tant pis, on a fait sans. (En même temps, c’est un peu flatteur aussi : elle préfère la nourriture maison.)

Et chez toi ? Comment s’est passée la période de la diversification avec ton bébé allergique ? Tu avais adopté une stratégie particulière ? Tu t’es arraché les cheveux devant les étiquettes de petits pots ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mademoiselle A

Une diversification menée de main de maître ! J’aurais aimé savoir quel est le mixeur cuiseur que tu as utilisé pour ta fille ? D’ailleurs, l’as-tu utilisé comme tu le souhaitais, malgré l’introduction en morceaux ?
Merci d’avance 🙂

le 09/03/2015 à 09h16 | Répondre

Philyra

Bien sûr ! J’avais (et j’ai toujours) le maxisaveurs d’Avent. La fonction cuisson est nickel et je m’en sers encore d’ailleurs. Par contre, la partie mixeur ne m’a que très rarement servie.

le 09/03/2015 à 11h01 | Répondre

Madame Violine

Je suis curieuse de connaître le principe de la diversification menée par l’enfant. Je suis en pleine diversification avec ma fille, mais je mixe (car elle n’a pas de dents – mais peut-être que cela n’a rien à voir ? )… Alors, j’aimerais en savoir un peu plus ! Merci d’avance !

le 09/03/2015 à 13h22 | Répondre

Philyra

Non, il n’y a pas de rapport avec les dents. Ma fille a eu sa première dent 15 mois et ça ne l’a pas empêché de manger des morceaux avant. Je dirais que c’est pour la viande que c’est un peu plus dur, mais ce ne sont pas deux incisives qui vont changer la donne. Il faut simplement que ce soit tendre 🙂

le 09/03/2015 à 13h59 | Répondre

Marmelle

Bonjour,
Perso j’ai 2 enfants. Mon premier a été diversifié de manière très classique: purée de légumes d’abord un par un puis mélanges, et il était un gros mangeur, ça s’est très très bien passé, et il mange à présent de tout. Ma deuxième, c’est une autre histoire : à 5 mois elle regardait déjà avec beaucoup d’intérêt nos repas familiaux. On lui a donné une cuillère qu’elle a immédiatement porté à la bouche. Elle est très curieuse et sait très bien ce qu’elle veut et sait le montrer. À 5 mois et demi j’ai donc décidé de commencer la diversification : purée de carotte bio, purée de courgette, purée de patate douce, de panais… La cuillère l’intéressait mais pas son contenu. J’ai décidé d’attendre encore un peu. Aujourd’hui, elle à 6 mois. On recommence avec les purées… Mais rien à faire… La cuillère vide, c’est très amusant, mais son contenu l’a fait pleurer… Que faire? Est ce une candidate parfaite à la DME? Merci de votre réponse!
Marmelle

le 25/09/2015 à 16h39 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?