Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le poids du poids


Publié le 29 janvier 2019 par Clémence

Le poids est un sujet très sensible pour moi. Je souffre de surpoids depuis toujours. Et bien sûr j’ai eu droit aux moqueries des camarades et aux remarques de la famille pendant de longues années. Ma mère est au régime depuis aussi loin que je me souvienne et ma grand-mère maternelle aussi d’ailleurs, et probablement que mon arrière-grand-mère aussi. Forcément, je me dis qu’il y a un peu de génétique là-dedans. Pour ne pas me rassurer, du côté du Chéri il y a aussi quelques bon gros gabarits. Et forcément, voulant le meilleur pour Mininous, j’espère de tout mon cœur que nous ne lui avons pas transmis cette partie de nos patrimoines génétiques.

Verdict aux premières échographies

L’écho de datation ? On ne voit qu’une minuscule cacahuète, le cœur bat, ouf ! tout va bien.

L’écho T1 ? L’attention est plutôt dirigée vers la clarté nucale en vue de la détection de la trisomie 21, encore une fois tout va bien. Re-ouf !

Et c’est à l’écho T2 que les angoisses se pointent discrètement. Mininous est mesuré sous toutes les coutures, il s’agit de vérifier que tous les organes sont bien placés et qu’ils évoluent bien pour anticiper d’une possible malformation ou maladie. A ce niveau tout va bien. RE-RE-OUF ! excepté une petite remarque de la part du Doc : le périmètre abdominal est au-dessus de la moyenne. Rebelote chez la sage-femme lors du contrôle mensuel, avec en plus la recommandation de limiter ma consommation de sucres. Forcément mon poids est également passé à la loupe, hum j’ai pris 5 kilos, il ne faudrait pas que j’en prenne plus de 8 (quand le personnel médical me donne ce genre de recommandation j’ai juste envie de leur répondre que mon but est ÉVIDEMMENT de prendre 35 kilos mais que s’ils insistent j’essaierai de faire un effort, mais juste pour eux, parce que moi je m’en fous, évidemment).

Pour en revenir à Mininous, âgé de même pas 23 semaines de vie in utéro, il est déjà catalogué « au-dessus de la moyenne ». Et en plus c’est de ma faute, et oui j’aime manger sucré. Je suis sortie du cabinet avec l’angoisse naissante que ce scénario qui m’effraie se réalise et une ordonnance pour un test de diabète gestationnel à faire « le plus rapidement possible », (résultat revenu négatif au passage).

Crédits photo : Pixabay (Bgmfotografia)

Le dénouement à l’échographie du troisième trimestre

A peine installée sur le siège d’examen, le Doc tâte mon ventre et avant même de poser la sonde il nous dit « Eh ben, ce n’est pas un petit gabarit ». Aïe, ça recommence. Je regarde discrètement Chéri, lui ne tique pas. Il répond même au Doc : « en même temps vous trouvez qu’on ressemble à des crevettes ? ». Moi je souris, crispée. L’examen commence, tête, cerveau, cœur, artères, fémur… Tout y passe et est mesuré avec la plus grande précision et dans un silence religieux. On arrive au fameux périmètre abdominal et le verdict tombe : la mesure se situe dans le 99e percentile. Mininous fait donc partie des 1% de bébés les plus gros. 2,5 kilos estimés à 7 mois in utero, il ferait bien plus de 4 kilos au terme de la grossesse. Je demande quand même si tout va bien. Le poids c’est une chose, mais j’aimerai bien aussi savoir si mon bébé est en bonne santé. Et tout va bien. C’est déjà ça.

Et puis en épluchant le compte rendu de l’échographie je me rends compte même si ce périmètre abdominal qui affole tant le Doc est en effet très important, notre bébé est aussi bien plus grand que la moyenne selon la mesure de son fémur. Pourquoi le Doc ne nous a pas donné cette information ?

Et la cerise sur le gâteau de cet examen fut l’image 3D. Mininous y est horrible, d’énormes joues, une bouche difforme, un gros nez aplatit. Et le Doc qui nous sort sur un ton un peu moqueur «Il a déjà de bonnes joues ce petit»…. Je n’ai même pas osé partager cette photo avec nos parents.

Cette obsession du poids

Il faut que tu saches j’écris cet article à chaud, alors que je sors de cette fameuse écho T3. Dans ma tête ça tourbillonne, et je suis fâchée contre le Doc. Pourquoi faire tant d’histoire du poids d’un bébé même pas encore né ? Certes c’est une information importante pour le jour de l’accouchement, mais finalement si mon bébé est plus grand que la moyenne, c’est normal que son périmètre abdominal soit aussi au-dessus de la moyenne ? Moi ça me paraît logique en tout cas et pourtant nous n’avons absolument pas été rassurés dans ce sens. Bien au contraire. Je sais juste que j’aurai très probablement à faire une échographie de contrôle le mois prochain. Et que mon bébé est gros, et accessoirement en bonne santé (mais ça ne semblait pas être crucial aux yeux du Doc ce matin). Et puis il y a une  grosse marge d’erreur liée à la mesure.

Je suis sortie du cabinet plutôt angoissée et dépitée. La malédiction va se perpétuer. Je m’en veux d’ailleurs beaucoup d’être triste et angoissée à cause de ce détail parce que je sais très bien que le poids à la naissance de conditionne en rien l’évolution du poids au cours de la vie. D’ailleurs pourquoi figure-t-il systématiquement sur les faire-part de naissance ?

En vérité je suis intimement convaincue qu’un bébé, quel que soit son poids de naissance, sait manger à satiété et que c’est ensuite l’éducation alimentaire donnée par les parents qui est importante. Cependant, un bébé ou un jeune enfant un peu plus joufflue aura toujours droit à des remarques insidieuses de personnes extérieures du genre « Oh mais il ne manque de rien cet enfant ». Et c’est ce qui me terrorise. Je refuse que mon tout petit bébé ait à subir ce genre d’allusions dès sa naissance, ou pire qu’on me demande de limiter ou surveiller ses apports nutritifs. Et je ne ferai aucun cadeau à qui s’y essaiera.

Dans le métro qui nous ramenait chez nous, Chéri et moi étions bien silencieux. C’était surement ce sentiment étrange de ne pas réussir à se réjouir que notre enfant soit en bonne santé juste à cause de ce médecin insistant sur son poids. On essayait de se rassurer, le regard dans le vide, on sait qu’on l’aimera quoi qu’il arrive.

Et je pense qu’à ce moment le destin nous a envoyé un message, parce qu’en levant les yeux je remarque une jeune fille à l’autre bout de la rame, d’une dizaine d’année probablement, dans un fauteuil roulant à la position très spéciale assise/couchée avec des cales pour maintenir ses jambes toutes frêles en place. Elle bougeait à peine, ne parlait pas et émettait juste des sons gutturaux. L’image de cette fillette, très probablement atteinte de myopathie ou d’une autre maladie très handicapante, restera très longtemps gravée dans ma mémoire. A ce moment-là j’ai réalisé que peu importe la taille de son ventre, de son nez, de ses oreilles ou de quelque partie de son anatomie que ce soit, je ne souhaitais qu’une seule chose : que mon bébé soit en bonne santé et il l’est. Et peu importe la taille de son ventre, de son nez, de ses oreilles ou de quelque partie de son anatomie que ce soit, Chéri et moi ferons tout notre possible pour que notre enfant grandisse dans un environnement bienveillant qui lui permette de gagner cette confiance en lui qui fera de lui un adulte bien dans sa tête (dans très très très longtemps, on est bien d’accord).

Et toi ? As-tu aussi souffert d’allusions quant au poids supposé de ton bébé in utero ? Comment as-tu réagi à ces remarques du corps médical ? Raconte-moi tout !


Guide accouchement

Commentaires

39   Commentaires Laisser un commentaire ?

Ysie

Bonjour,
Je voulais juste très rapidement te rassurer sur un point. Si le poids de naissance joue dans un sens, c’est plus généralement dans l’autre : on sait qu’un bébé en sous poids à la naissance à plus de risques d’obésité à l’âge adulte.
On culpabilise bien trop les mamans pour des choses sur lesquelles elles n’ont qu’une prise très limitée.
Bonne fin de grossesse à toi, et tu as raison (au contraire du doc…), le principal c’est que bébé soit en bonne santé.

le 29/01/2019 à 07h10 | Répondre

Melodie

Coucou! Alors très intéressant ton article ! J’ai l’impression d’avoir Vécu la même chose ! Ils m’ont embêté jusqu’au jour du terme ! Ils m’avaient estimé bébé à 4,300kg résultat 3,755kg! Donc bonjour la marge ! Donc ne t’inQuiète pas ! Tant que bébé est en bonne santé c’est l’essentiel ! Profite de ta grossesse 🙂

le 29/01/2019 à 07h13 | Répondre

Lisa

Trop gros, trop petit, parfois certains médecins semblent prendre plaisir à insister sur le fait que nos bébés ne sont pas dans la norme. Tu as bien raison de résister et de refuser que ton enfant ne soit “évalué“ qu’en fonction de son poids. L’idéal serait de pouvoir répondre systématiquement aux sarcasmes des médecins comme l’a fait ton mari afin de déconstruire les préjugés…

le 29/01/2019 à 07h36 | Répondre

sweetday

J’ai vécu la même chose avec mes 2 bébés… Dans le 99e percentile du coup test du diabète (que je supporte très mal) alors que je n’en ai pas, et que je suis de corpulence mince. Pour mon 2e j’ai voulu refuser de faire le test mais on m’a culpabilisé sur le fameux poids du bébé, et j’ai fini par le faire alors que tout allait bien ! Je fais juste de gros bébés, qui naissent à 8 mois et pas à 9 avec 3,2kg et en parfaite santé. Le corps médical peut être très rigide que ce terrain. Et je n’imagine même pas si j’avais été ronde ! Tiens bon, tu as raison ce qui est important c’est la santé de ton bébé.

le 29/01/2019 à 07h48 | Répondre

Mamichiko

J’ai une collègue que les médecins ont fait énormément culpabiliser sur sa prise de poids, elle ne se pesait que chez son medecin, pas de balance chez elle. Test hyperglycémie négatif.
Dans son cas la balance de chez le medecin était defectueuse ! On lui avait dit qu’au 6e mois elle avait pris 11kg quand elle en avait pris 6… Bref. Beau bébé tout de même, 4kg, accouchement par voie basse, tout s’est merveilleusement bien passé pour elle et son fils va très bien.
Moi je suis une crevette (44kg hors grossesse) personne s’est inquiété du poids de mon bébé, 3,8kg, accouchement atroce car elle est restée coincée dans mon bassin, à la fin de ma grossesse je pouvais plus me déplacer parce que mon ventre était vraiment énorme, ma fille est née avec un torticolis et une luxation congénitale de la hanche, je peux pas m’empecher de penser que c’est parce qu’elle avait plus de place. Bref. 18 mois plus tard ma fille est dans les courbes de poids/taille basses… Voilà voilà !

le 29/01/2019 à 08h10 | Répondre

Virg

Ah ! Le catalogue de la norme ! qu’est-ce que ça peut m’énerver ! La différence est que je vis très bien le fait de ne même pas faire 1,5m 😉 du coup, quand les docs me disaient « petit gabari » je les regardais en répondant « heureusement, sinon, il ne pourrait pas rentrer là-dedans ». Et maintenant j’ai le droit à « il est bien nourri celui-là ». Lol on ne s’en sort jamais en fait ! Je n’ai jamais fait attention aux courbes (elles te poursuivent dans le carnet de santé, prépare-toi) seulement à leur évolution : bb dort ? Oui. Bb mange ? Oui. Bb hurle ? Oui. Bb sourit ? Oui. Bb grandit ? Oui. Bb grossit ? Oui. Ba alors c quoi le problème ? Pfffff

le 29/01/2019 à 08h32 | Répondre

Amy

Je suis toujours sidérée de voir à quel point les médecins/echographes/sages femmes peuvent parfois être anxiogène sans raison….Quel intérêt de te stresser alors que tu fais déjà le maximum ?
Je pense que ton poids n’influe pas forcément sur celui de l’enfant si tu manges normalement. Pour ma part j’ai toujours été trop grosse (limite obèse…) et mon fils est une crevette.
Sinon pour l’histoire de la taille et du poids sur le faire part j’ai toujours trouvé ça inutile. Donc, même si mon fils était « dans la moyenne » j’ai choisi de ne pas indiquer ces infos sur le faire part !

le 29/01/2019 à 08h45 | Répondre

Jubijoba

Bonjour , c’est dommage que les médecins aient axé uniquement sur le côté inquiétant du poids de ton bébé. C’est vrai qu’un gros bébé peut être signe d’une pathologie de grossesse mais à partir du moment où ils ont vérifié que ce n’était pas le cas ils auraient peut être pu aussi te relaxer face à ça, il en faut bien qui soient dans les valeurs hautes!! Et perso quand je vois des bébés j’adore qu’ils soient joufflus, moi je ne trouve pas ça péjoratif au contraire il a plus de reserves pour affronter les différentes maladies / problèmes de la petite enfance!! Mais je comprends que pour toi ça soit un enjeu important ! La génétique tu n’y peux rien, il y aura toujours des gens qui metabolisent mieux que d’autres, mais c’est bien l’éducation et les habitudes alimentaires/sportives que tu vas lui donner qui vont lui permettre de garder son poids de forme! Bon courage en tout cas d’avance avec tous les gens qui vont de sentir obligé de te faire des remarques sur ton bébé !!

le 29/01/2019 à 08h46 | Répondre

Pauline

Bonjour! Comme je te comprends! Nous on nous a emm**** pour le problème inverse : « trop » petit bébé detecté dès l’écho du T2. Mon mari et moi on est plutot petits, personne dans nos familles n’est très grand (les homes sont autour de 1m75 et les femmes 1m60) et donc on nous a affolé les compteurs en nous disant que bébé était trop petit que j’avais peut etre contracté le CMV (négatif) etc… Bref la grosse flippe quand même d’avoir un bébé « trop petit » à la naissance et tout ce que ca sous entendait de fragile. J’ai donc été suivie de plus près dans ce contexte un peu anxiogène. Et personne ne nous a rassuré en nous disant que nous même nous étions plutôt des petits formats donc pas très étonnant que je ne sorte pas un bébé de 5 kg quoi… Bref on s’est rassuré tout seul en se disant que la santé allait bien et que c’était la top priorité numéro! Ma foi si c’est un petit bébé quel est le souci? Je suis née à 2,8 kg et mon mari à 3 kg on va très bien! Du coup on m’a aussi stressée à partir du 8è mois pour ne pas trop bouger et que le bébé reste au chaud afin de grandir jusqu’au bout etc… Je trouve que c’était franchement un stress inutile car je n’avais pas de contractions, je me sentais bien et ca a failli me faire arrêter les cours de natation femmes enceinte alors que ca me soulageait beaucoup le dos!
Notre fille est finalement née à 2,8 kg et allait très bien et aujourd’hui à 10 mois elle est au dessus de la courbe de la moyenne! Comme quoi on pourrait bien nous foutre un peu la paix avec le poids des bébés ou au moins prendre la peine de regarder si ca colle avec le « format » des parents!

le 29/01/2019 à 09h22 | Répondre

Mme tracteur

Ah la la, le poids… De bébé ou de maman…
Mon 1er gyneco, pour mon 1ef, m’a culpabiliser à fond. Je devais meme consulter un nutritioniste, interdiction de rendre le moindre gramme, test de diabète gestationel en raison de mon poids, annoncé d’un risque d’un gros bébé, limite je ne devais prendre que du 1 mois pour la maternité. Au final ? 3,4 kg pour 50cm. Et maman qui a perdu la quasi intégralité des kg de grossesse en sortant de la salle de naissance. Bébé a ensuite bien grandis : +1,5kg le 1er mois, 18kg à 2an et demi, et toujours 18kg à 4an, mais bien grandit. Aucun problème de santé. Donc… Vous vous doutez de ce que je pense de ce toubib.
Pour le 2eme, une sage femme adorable, qui ne m’a pas fait de remarque sur mon poid, juste de faire attention à ce que je mange, mais avec bienveillance, bébé à voulu rester au chaud (J+5) et faisait 4.150kg pour 50,5 cm. Vous me direz gros bébé ? Et bien non, il a même été pèse 2 fois car au vu du gabarit, les sages femmes croyait que la balance s’était trompée. Et maintenant, c’est un poid plume…
Bref, si on ne rentre pas dans les critères préétablis, on s’en prend plein la tronche.
Malheureusement, il sera nécessaire d’apprendre à passer au dessus voir à répondre, gentiment, à ton bébé en grandissant. Mais tu sais quoi ? Le papa, tu l’aime comme il est ? Et lui aussi ? Et votre bébé, il sera aimer ? C’est le plus important.

le 29/01/2019 à 09h24 | Répondre

Lilou

C’est vrai que sur le coup c’est énervant mais n’y pense plus, ton bébé est en parfaite santé et c’est bien ça qui compte. Par contre prépare toi aux remarques sur son physique, ça n’arrete pas et même des inconnus se permettent ce genre de chose. Ma fille ne faisait même pas 3,300 à la naissance et on a pas arrêté de me dire « elle a de bonnes joues » « elle mange bien à la cantine »… le mieux est de répondre « comme vous on dirait ! »

le 29/01/2019 à 09h25 | Répondre

Mme Grenouille

Ah ah,on a eu exactement les mêmes remarques sur les bonnes joues et la cantine, sachant qu’elle ne faisait que 3kg à la naissance. A plus d’un an elle est pile dans les courbes mais a toujours ses bonnes joues : ça plus de place pour les bisous !

le 30/01/2019 à 06h49 | Répondre

Maye

Conclusion la plus parfaite qui soit ! <3

Et ne t'inquiète pas, rien ne va jamais. Ma fille est trop maigre vois-tu, et pareil on m'en a fait tout un foin ! C'était pourtant un bébé en pleine santé, hyper épanouie, souriante, colorée, hyperactive… Mais non il aurait fallu que je la gave a l'entonnoir. N'importe quoi ! Maintenant j'habite au Japon et elle est trop grosse (alors qu'elle est toujours sur la dernière courbe de son carnet de santé). Les médecins ici voudrait qu'on l'affame. LO-GI-QUE.
(Et d'ailleurs pendant ma grossesse j'ai pris 13 kg, et c'était 4 de trop "n'est-ce pas madame pensez donc à votre bébé cessez de vous goinfrer !" O.O)

En tout cas tu as le parfait état d'esprit, c'est super, et accroche toi parce que les médecins sont encore pire après la naissance … Courage !

le 29/01/2019 à 09h40 | Répondre

Madame Vélo

Tu as tout à fait raison : l’important c’est que votre bébé soit en bonne santé. Et tant que son poids ne met pas en cause sa santé, ça ne sert à rien de vous stresser. Quant aux remarques du médecin, je pense qu’il n’a pas mesuré l’impact de ses paroles sur vous, que vous étiez déjà sensible à ce sujet. En fait, je les trouve très « bateau », le genre de remarque qu’on dit parce qu’il n’y a rien d’autre à dire et que lui trouvait drôle… Évidemment ça n’est pas drôle du tout, et c’est encore un médecin qui manque de tact et de bienveillance !
Sinon, 2 petits exemples : une amie qui est toute petite et son mari très fin, ont eu 6 enfants, tous né à plus de 4 kg (on se demande comment elle arrivait à les porter !). Ses enfants (ados et adultes maintenant) sont tous de taille et de poids « normal ». Mes enfants sont nés à 3,530 kg et 3,090 kg, mais avec l’allaitement ils étaient tous les 2 des bébés gigots entre 3 mois et 12 mois. J’ai eu le droit aux même remarques gnangnan du style « il est bien nourrit celui-là » « il ne se laisse pas aller », etc. Comme tu le dis si bien, un bébé régule sa nourriture et sa faim tout seul. Ensuite c’est à nous, adultes, de leur apprendre à avoir une alimentation équilibrée. Et franchement, un bébé joufflu c’est moins stressant quand les maladies arrivent, parce que s’ils a de la réserve c’est moins « grave » s’il perd quelques grammes pendant quelques jours. Bref, continue de te forger ton armure, trouvez-vous des arguments, et armez-vous de patience, parce que malheureusement vous risquez d’en entendre encore parler longtemps du poids de votre bébé !

le 29/01/2019 à 09h54 | Répondre

merle

Quand je lis ce genre de témoignages je suis contente que mes médecins n’étaient pas pareils 🙂 ici ma fille était trop petite mais que sur les membres, résultats suivit intensif toute la fin de la grossesse et à chaque rendez vous le verdict était : «bon c’est toujours trop petit, on ne sait pas pourquoi, à part ça tout va bien on va juste continuer de surveiller». La surveillance continue maintenant (elle a 3 ans), avec toujours la même attitude des médecins : il y a peut être quelque chose, on cherche, mais en attendant elle va bien.

le 29/01/2019 à 10h03 | Répondre

Tifenn

Article très intéressant… et ne pas oublier que la marge d’erreur est très importante.
Perso à l’écho T2 on m’annonce un bébé qui ne grossit pas assez… la faute au diabète générationnel (que j’ai soi disant fait mais là encore j’émets de sérieux doutes, lors de mes contrôles quotidiens et même en mangeant un paquet de bonbons avant mes taux n’étaient jamais au dessus)
Bref écho de contrôle 6/7 semaines plus tard, la chouquette a rattrapé son retard.
Écho T3, elle est trop grosse et on m’annonce une petite fille de plus de 4kg à la naissance… toujours la faute au diabète gestationnel.
Verdict ma chouquette nait à 3 jours du terme, à …. 3.3kg… elle est juste parfaite et pile dans la moyenne…
Merci pour ces moments de stress!

le 29/01/2019 à 10h09 | Répondre

Madame l'Abeille

J ai trouvé super intéressant de lire ton vécu !
Personnellement ma 1ere était un petit gigot avec des plis partout et des grosses joues, et je trouvais ça plutôt plaisant alors je prenais bien les remarques à ce sujet. Mais je n ai pas de problèmes de poids et je pense en te lisant que c est pour cela que je l ai bien pris. Mais on ne m’a pas embêté pendant ma grossesse car prise de poids normale pour maman comme pour bébé. C est peut être aussi pour cela que je n étais ni inquiète ni culpabilisante par rapport à mon bébé gigot. Si ça peut te rassurer il n y a aucun intérêt à restreindre un bébé allaité au sein même bien dodu. (Pour les biberons il arrive que la quantité donnée soit trop importante mais de toutes façons elle est fonction du poids du bébé, donc beau bébé = plus de lait).
Ton article va me faire changer mes habitudes , je ne me permettrai plus de dire à des mamans de beaux bébés qu »ils se portent bien » , surtout si la maman est en surpoids. Pour le moment j avais l impression que les mamans le prenaient bien.

le 29/01/2019 à 10h11 | Répondre

Madame l'Abeille

Pas « culpabilisante » mais « culpabilisée », ou coupable plutôt. Mais tu auras compris 😊

le 29/01/2019 à 10h15 | Répondre

Folie douce

C’est fou le nombre de futurs parents qu’on stresse inutilement avec le poids des bébés! Moi j’ai eu de la « chance » on m’a plutôt rassurée (alors que j’étais inquiète car j’avais commencé par perdre quasi 10kg en début de grossesse). Mais autour de moi j’ai vu ça plein de fois été je trouve ça horripilant. À commencer par ma sœur, les médecins lui ont pris la tête pour ses 2 grossesses soi disant bébés trop petits, au point de lui déclencher le 2e accouchement : au final mes 2 neveux avaient un poids normal !!! D’autres amies à qui comme toi on avait parlé de bébé « trop gros » et obligée de surveiller leur alimentation toute la grossesse : erreur d’estimation, poids tout à fait normal à la naissance… Quoiqu’en disent certains médecins je ne pense pas que les techniques actuelles puissent voir de façon fiable le poids d’un fœtus et de toute façon le principal comme tu le dis est que l’enfant soit en bonne santé !

le 29/01/2019 à 10h17 | Répondre

Mme Espoir

Les remarques ne s’arrêtent malheureusement pas avec la naissance ou la petite enfance. Il y a 3 ans, le médecin traitant nous a dit qu’il fallait que Schtroumpfette (10 ans) mange plus car elle était trop maigre, que ce n’était pas bon pour la puberté. Schtroumpfette est en effet grande et mince, mais elle était dans les courbes. Elle mange à sa faim, sans se priver et surtout de tout et de manière équilibrée (légumes, fruits, gâteaux, viande…) Elle a de bons gênes car sont papa et sa maman sont plutôt grands et minces.

On a donc envoyé balader les remarques du docteur en indiquant à Schtroumpfette de faire comme elle le voulait et de ne surtout pas se forcer ! Quand elle est entrée au collège, elle s’est mis à avoir un solide appétit mais elle ne se force toujours pas quand elle n’a pas faim.

Ce que je n’ai pas du tout apprécié, c’est la façon dont ce médecin a eu de la culpabiliser, comme si c’était mal de manger peu. Et par la même occasion de nous inquiéter et de nous faire culpabiliser parce qu’on ne la faisait pas assez manger (comme si on la privait !) Il a peut-être eu peur de l’anorexie ou je ne sais quoi, mais balancer ça sans connaître l’enfant est ridicule.

Donc blindes-toi, des remarques tu en auras toujours, l’important c’est vraiment que l’enfant soit en bonne santé et bien vis à vis de son poids !

le 29/01/2019 à 10h18 | Répondre

Lily

Ouille, bienvenue dans la vie de parent, côté obscur 🙁
Contrairement à l’adulte sans enfant, le parent « appartient » un peu à la société, qui estime avoir forcément son mot à dire : après tout c’est normal, elle paye (soins gratuits, état-providence…) 😉 Alors oui, le corps médical s’inquiète, ils aiment les bébés dans la norme car statistiquement, un gros ou un petit bébé, c’est plus compliqué à gérer pour eux… Sauf que bien souvent on n’a strictement aucun moyen en tant que femme enceinte d’intervenir sur notre poids ou celui de notre propre bébé, ça dépend de notre nature à chacune, des gènes, de notre métabolisme…! Alors il faut dire « oui oui docteur », et laisser couler.

Heureusement, il me semble qu’un des grands pouvoirs que nous donne la maternité, c’est d’apprendre à moins tenir compte du regard des autres (sinon, en effet, on en sort pas) et d’écouter ses tripes (ça, c’est pour la suite et les remarques pas très fines qu’on se prend régulièrement de la part des proches et moins proches…). Plein de courage et de bonnes ondes à toi 🙂

Oh, et je trouve aussi que les photos 3D des échographies sont horribles !! Perso ce ne sont jamais celles-là que je partage avec les proches 😀

le 29/01/2019 à 10h55 | Répondre

Mélinda

Je suis contente de n’avoir eu aucune réflexion sur mon poids pendant la grossesse, ni celui du bébé, parce que c’est aussi un sujet sensible pour moi. Et pourtant, il y avait de quoi faire. Entre moi qui prend 15 kg alors que je suis en surpoids et mon bébé qui est dans les courbes les plus basses pour la taille mais hautes pour le périmètre abdominal… Ma fille était sur ce modèle et à 20 mois, c’est une minipouce toute légère, ce qui n’est pas bien rassurant quand elle arrête de manger à cause d’une maladie. Et numéro 2 est sur le même modèle. Verdict à la naissance !
Ah et l’écho 3D du 3ème trimestre… La loupinette aussi était horrible, des joues énormes, un nez tout écrasé. Le maieuticien échographie nous a dit que « ce n’était pas contractuel » et il avait bien raison !

le 29/01/2019 à 11h21 | Répondre

Audrey

Bonjour,
En commentaire de mon échographiste au 8ème mois j’ai eu droit à : « ben il va falloir faire en sorte que le bébé ne mange pas trop… » Et je fais comment co*****? je noue le cordon ombilical pour un mois? pas sure d’avoir la possibilité ni le droit ;). Cela dit ma fille est née par césarienne d’urgence à terme parce qu’ils n’ont pas jugé utile de vérifier que son gabarit passerait malgré les remarques désobligeantes sur mon poids…Mon poids avant la grossesse et après l’accouchement était le même et j’ai été suivie par une diét toute la grossesse… Ma fille est super grande pour son age et en super santé. Elle dépasse toutes les normes en taille et en poids du carnet de santé ( tout en suivant strictement sa courbe de croissance) mais bizarrement dans sa classe on voit pas la différence. Il serait peut être temps de revoir les normes (les enfants sont de plus en plus grands, donc les bébé le sont logiquement aussi) . J’ai été tout de suite déculpabilisée par mon médecin traitant qui m’a assurée que les normes ne signifiait pas grand chose du moment que la courbe suivait le schéma. Après coup, toutes ces réflexions culpabilisantes m’ont fait penser à un bashing des mamans en surpoids. (les mamans grosses sont responsable de la futures obésité de la planète…) Pour mon cas, remarques faites uniquement par des professionnels de santé homme n’ayant pas lu mon dossier et ne connaissant pas mon parcours et mes suivis. Et oui les OPK et le dérèglement des hormones ça fait prendre du poids …. pas forcément la bouffe…

le 29/01/2019 à 11h25 | Répondre

Raphaelle

Je trouve ça vraiment horrible à quel point le corps médical puisse mettre une telle pression sur les mamans et sur ces petits enfants à naître! Personnellement j’ai toujours détesté la mention des mensurations sur le faire part donc on ne va clairement pas faire ça.. après ne t’inquiète pas trop pour l’écho en 3d ça donne toujours des têtes super bizzare!.. ici on a plutôt le problème inverse avec un petit gabarit annoncé (même si à T2 il etait justement bien « dans la norme »).. rien a faire ça me fait aussi culpabiliser, même si avec 6 mois de nausées forcément la nature ne m’a pas rendu les choses faciles..

le 29/01/2019 à 11h42 | Répondre

Madame Irbis

A l’époque de nos parents, il n’était pas rare de voir des bébés de 4kg ou plus, les gros bébés se situant autour de 5kg !
Maintenant, dès qu’ils pensent que le bébé dépasse les 3.8kg c’est branle bas de combat. Je connais des mamans qui ont du être déclenchées pour suspicion de gros bébés. A moins de 4kg…
J’ai beaucoup de mal avec cette mentalité du poids : il me paraît très difficile de mesurer un poids depuis une longueur ou une circonférence. Et les estimations sont la plupart du temps bien fausses. Et en plus, le poids n’a rien à voir pour l’accouchement, c’est la circonférence de la tête qui fait tout ! Et elle n’est jamais mise en avant. Ils préfèrent nous seriner avec leur longueur du fémur ou leur circonférence abdominale…
Pour l’anecdote personnelle, je ne parlerai pas du poids mais de la taille de mes bébés : à l’écho du T1, ils ont mesuré le fémur et ont décidé suivant sa longueur la date de conception et donc la date d’accouchement.
Pour mon premier : ils m’ont avancé la date, même si elle était fausse. Le fémur était grand. J’étais novice, je n’ai rien dit. Il est né à 37SA avec la taille (et le poids) d’un bébé à terme.
Pour le deuxième, rebelote on m’avance encore la date de conception et la date d’accouchement. Je sais qu’ils se trompent, mais je n’ose pas insister. Il est né à J+5, j’ai frôlé le déclenchement et il mesurait 53 cm.
Je vous laisse deviner pour mon troisième : ils m’avancent la date de conception et d’accouchement, car fémur très grand. Je me bats comme une lionne, car je sais que leur estimation est fausse. Je prends comme exemple mes deux premiers qui sont très grands. Une SF plutôt intelligente accepte de ne pas bouger la date, mon troisième est né J+3 à 54cm !!!
Tout ça pour dire, qu’il faut vraiment réussir à ne pas être déstabilisé par leurs estimations et réflexions. Nous sommes tous uniques et c’est valable dès les premiers jours de la conception. Ils n’ont que des normes et des protocoles, mais on peut en sortir sans honte et il faut se battre pour cela !

le 29/01/2019 à 11h43 | Répondre

Marion

Je trouve aussi horripilant cette manie de demander le poids de naissance d’un bébé. J’ai juste envie de répondre, est-ce que je te demande combien tu pèses toi ?
La mention du poids de naissance n’a rien d’obligatoire sur le faire-part de naissance. Tu partages son poids avec le reste du monde si tu en as envie, pas sous le poids (c’est le cas de le dire) d’une pseudo norme sociale.

Je n’ai jamais compris cet engouement pour cette information.
Le poids de naissance ne préjuge pas de la santé du bébé. Un petit rôti de 2,7 kg peut être aussi en forme qu’un beau gigot de 4,2 kg.
Je suppose que cet intérêt vient encore d’une sorte de compétition malsaine entre femmes, à qui est la plus méritante d’avoir porté et accouché d’un petit ou gros bébé. Quand on arrêtera de se comparer les unes aux autres, ça ira déjà nettement mieux.

Après, le corps médical a le devoir de se poser des questions quant aux poids des bébés car il peut s’agir d’un indicateur de risque de telle ou telle pathologie. Mais ce ne leur donne pas le droit pour autant de faire flipper les parents en mettant tout le monde dans le même sac, sans regarder les antécédents familiaux.
J’ai aussi eu droit aux remarques acides de ma gynéco parce que j’ai pris 12kg au lieu des 10kg préconisés. Et ben tu sais quoi, je l’emm …
L’important est que tu ailles bien, que tu puisses mener ta grossesse à terme dans de bonnes conditions et que ton bébé soit en bonne santé.

Ma chouquette est un petit gabarit, tout comme mon mari et moi. C’est vrai qu’elle n’a pas beaucoup de réserves et qu’elle mange moins quand elle est est malade. Mais depuis sa naissance, elle prend entre 100 et 200 grs par mois très régulièrement. Et c’est cette régularité de la courbe qui importe, pas où se situe la courbe en question.
A 16 mois, elle pèse 8,4 kg pour 75 cm ET elle va bien, merci. Elle marche, grimpe partout, baragouine en yaourt, voue un culte à son doudou, fait ses dents et commence à tout vouloir faire toute seule.
Heureusement, notre médecin généraliste est sur la même longueur d’onde et ne nous enquiquine pas avec ça.

Si ta maternité a mis en place un parcours de préparation, tu peux peut-être parler de tes appréhensions liées à la question du poids avec une des sages-femmes de l’équipe d’accouchement, voir même avec le psychologue de service.
Je te souhaites beaucoup de courage pour la fin et une merveilleuse rencontre avec ton petit bout. Tu es, de toute façon et quoi qu’il arrive, la maman qu’il lui faut. Ne l’oublie jamais, c’est lui qui t’a choisie et non l’inverse.

le 29/01/2019 à 12h59 | Répondre

Mélinda

Je me suis rendue compte en les recevant que j’avais oublié de mettre le poids et la taille sur les faire-part de naissance de ma fille. Personne n’a fait de réclamation 🙂

le 29/01/2019 à 17h08 | Répondre

Mlle Mora

Bon alors, détends toi direct… les mesures intra utérines faut s’en méfier…
Mon aînée était, selon les mesures, un bébé dans la moyenne (un peu au-dessus en taille et périmètre abdominal, mais rien d’alarmant.)
Elle faisait 4.7kg à la naissance, oui, oui, tu as bien lu. Et 54 cm aussi (mais ça bien sûr, tout le monde s’en fout…)
Alors oui, c’était un gros bébé, mais bon a priori tout le monde aime les gros bébés car on s’est beaucoup arrêté sur elle à la naissance ! Elle a dû faire une écho des hanches à cause de ce poids, mais rien à notifier.
Aujourd’hui, elle a 5 ans, elle s’est affinée d’années en années, c’est une superbe petite fille, plus grande que la moyenne, très bien proportionnée.
Alors vraiment, relax, le poids de naissance ne présage pas du poids futur, j’espère que ça te rassure définitivement !

le 29/01/2019 à 13h12 | Répondre

Mme Coati

Pour ma fille j’ai eu une echo toutes les 2 semaines parce qu’elle etait trop petite. Mais les medecins etaient super rassurants, surtout vu le gabarit des parents er de l’ainé. Je pense qu’ils se donnent une « obligation » de faire tous les controles possibles au cas où.
Une échographe de Port Royal m’a dit que le probleme était la mesure du femur qui est très importante dans le calcul du poids theorique et apparemment il y a des discussions entre echographes pour arrêter d’utiliser cette mesure ou du moins de la pondérer moins, parce qu’elle aurait entrainé des estimations fausses ou souvent donné des alertes inutiles.
Ma fille est née à 2,75 et elle est dans le bas des courbes (tout comme son grznd frère qui met des pantalons en 18 mois à 3 ans 😄), ça ne me pose pas de problème meme si j’aurais préféré que mes enfants soient plus grands (mon mari a souffert se sa petite taille).

le 29/01/2019 à 13h28 | Répondre

Doupiou

Aheum, alors : chaque histoire est différente mais les commentaires vont tous dans un sens logique –> tu vas en entendre parler un bon moment du poids de ton bébé.
Je ne veux pas défendre le corps médical mais le poids est un indicateur plutôt fiable de bonne santé. C’est donc inévitablement que les médecins se basent dessus.
Pour ma petite histoire, j’ai toujours eu un rapport au poids extrêmement difficile : troubles alimentaires violents en alternant des phases de boulimie et d’anorexie. Pourtant je suis un tout petit gabarit (du moins j’étais !).
J’ai pris 21 kg pour ma première grossesse. Je me suis fais pourrir dans tous les sens par mon gynéco ! Ma fille était estimée un gros bébé et ne passerait pas dans mon bassin. Elle est née à 3,660 au terme.
Mon fils est né à 37SA avec un beau 3.070kg au compteur (je n’ai pris que 9kg pour ma deuxième grossesse).
Pourtant mes 2 loulous ont été hospitalisés à 15jours de vie à cause d’une perte de poids.
Je ne savais plus sur quel pied danser : ils sont estimés de gros gabarits mais le moindre petit gramme en moins fait paniquer tout le monde !
Jusqu’au 2 ans de l’enfant environ, on entend toutes des réflexions allant du « waou il profite bien dit donc ! » au  » tu la nourris ? Petite crevette… »
J’ai en revanche beaucoup de mal dans le fait qu’un garçon bien portant c’est un costaud alors qu’une fille on va s’inquiéter de son embonpoint. Dans le cas contraire, un fille menue c’est mignon, un garçon c’est un faiblard… Mais c’est encore un autre débat !
Bref, je crois que le dictat du poids va aussi passer par nos enfants !

le 29/01/2019 à 13h39 | Répondre

Madame l'Abeille

Ah oui je voulais te dire aussi que je partage totalement ton point de vue sur les faire part de naissance. ..je ne vois vraiment pas l’intérêt d y mentionner les mensurations ! Je ne l’ai pas fait pour mes enfants et j’en reçois souvent sans les mensurations.

le 29/01/2019 à 13h56 | Répondre

Viviane

Le poids c’est utile si on compte servir bébé rôti à point, histoire de calculer le temps de cuisson 🙂

le 30/01/2019 à 07h52 | Répondre

Mère Renarde

Ici c’est plus moi qui faisait une fixation sur le poids in utéro, pour les memes raisons que toi (surpoids). Mon gynéco s’en fichait totalement, mais a force de vous lire j’ai cru comprendre que j’ai un gynéco nouvelle gen hors norme. Au final à chaque écho elle etait pile qur la courbe du milieu donc il ne s’attardait jamais. Il préférait se fier sur la taille et le pourtour cranien.
Et malheureusement oui, après la naissance ça continue. Nous on a été carrément interdit de sortie tant qu’elle n’avait pas 3 kilos, poids qu’elle a atteint à plus de 2 mois de vie. Aujourd’hui qu’elle n’est plus « maigre » c’est l’inverse qui me stresse, et j’avoue qu’à chaque fois qu’on me dit qu’elle a de bonnes joues ou qu’elle « ne fait pas pitié », je me vexe un peu parce que j’ai l’impression qu’on me dit qu’elle est trop grosse.

le 29/01/2019 à 15h01 | Répondre

Lil'Ma

On peut dire que ton article suscite un vif intérêt visiblement! Pour ma part, je garde un très mauvais souvenir de l’écho T3 (Visage de bébé écrasé, nez de boxer, bouille renfrogée etc) et j’ai encore en mémoire la réponse du gynéco quand je lui ai timidement demandé si le cliché serait ressemblant au bébé, « oui, madame ». Bref, 4kg300 pour 53 cm à la naissance pour ma fille, donc oui forcément elle était un peu à l’étroit les dernières semaines:). En revanche, passés les premiers jours, ma poupée était un bébé tout rond tout mignon ET rien à voir avec cette affreuse photo de fin de trimestre!!

le 29/01/2019 à 16h41 | Répondre

Amandine

Je comprends tout à fait !
De notre côté, C’est plutôt le petit poids de la miss qui était toujours mis en avant et C’est tout aussi stressant ! J’avais beau leur dire que dans ma famille c’était des petits poids jusque l’adolescence (après on se rattrape), il fallait absolument que la cause soit différente!
Au final, j’ai accouché le jour du terme, déclenchée parce que soit disant elle ne grandissait plus et annoncée avec un poids de 2,7kg. Et elle est née à 2kg470 😁. Je vous passe les remarques continuelles a la maternité… A 6 mois, C’est toujours un bébé dans les 1% les plus petits mais elle est très vive, éveillée, fait ses nuits, mange bien et esquive toutes les maladies ! Et ceux qui la voit me disent généralement qu’elle profite bien car elle a de bonnes joues, comme quoi !
Bref, j’ai décidé depuis le début que ce ne serait pas un problème mais mon mari stresse beaucoup !
Ça me fend le coeur que si petits les enfants doivent rentrer dans un moule. Certes le poids est un indicateur mais loin d’être le seul !
Bon courage pour la fin de la grossesse avec un peu plus de sérénité j’espère!

le 29/01/2019 à 16h51 | Répondre

Maud (voir son site)

Dur dur d’être stressé pour ce genre de détail. Je suis également en surpoids depuis loooooogtemps et j’avais peur de transmettre ça à mon bébé.
Au final : branle-bas de combat à l’écho du 5e mois : estomac riquiqui et l’échographe évoque la possibilité d’une trisomie 21 (et d’un surmenage mais ce n’est pas ce que nous avons retenu du RDV bien sûr). Heureusement, une copine étant passée par là 1 an avant me rassure (je me voyais déjà faire une IMG, merci pour le coup de flippe !). Exact, il fallait juste que je me repose. Ma fille est bien remontée sur la fin de la grossesse et pesait 3.160 kg à la naissance. Mais elle a un faible appétit, à 3 ans 1/2 elle mange très très peu. Ça nous inquiète par moment mais elle a quand même de l’énergie et puis l’apetit, c’est tellement variable en fonction de ce qu’elle a dans son assiette (hum).

Quant à ma 2e fille, elle c’est l’inverse, aucun sens problème pendant la grossesse, un poids de 3,260 kg à la naissance (3 semaines avant terme) et elle est légèrement au dessus de la courbe à 10 mois.

Je pense comme toi que le principal est quand même que nos bouts de chou soient en bonne santé et j’hallucine pour les commentaires du médecin ! D’ailleurs j’ai bien aimé la répartie de ton homme !

le 29/01/2019 à 23h34 | Répondre

Vanessa

Ah ces histoires de poids, j’en ai bavé aussi pour mes 2 bébés!
je suis de corpulence « normale » (1,68 m et 62 kg)
bb1, j’ai pris 20 kg, les échos indiquaient un bébé très au dessus de la moyenne, j’ai eu 2 échos en plus des 3 « classiques », avec de nombreuses remarques sur ma prise de poids. J’ai même du suivre des cours par des sages-femmes de la maternité pour savoir comment bien manger…
Résultat: il est né à 8 mois, 4,3 kg et 57 cm, qu’ils ont tenu absolument à faire sortir par voie basse (les enc***), une boucherie
Pour bébé 2, on m’en a remis une couche « s’il était si gros, c’est parce que vous avez pris trop de poids ».
J’ai donc pris « que » 15kg pour cette 2ème grossesse
Idem pour les écho, toujours au-dessus de la moyenne, j’ai changé de maternité et ils m’ont prévu une césarienne (ouf!)
Résultat: j’ai perdu les eaux 3 semaines avant terme, césarienne parfaite, 4,9 kg et 55 cm!!
Je n’ai pas fait de diabète pour aucune des grossesses.
Par contre, ces grossesses ont été vraiment éprouvantes, avec une tension à 9 les meilleurs jours…

le 30/01/2019 à 09h01 | Répondre

Workingmutti (voir son site)

Je suis obèse et les suivis de grossesse peuvent être un enfer si on ne tombe pas sur un médecin faisant preuve d’un minimum d’humanité.

A chaque nouvel échograhe j’ai le droit à « oui avec votre paroi abdominale je ne suis pas sur de voir grande chose ». Et à la fin de l’examen « ah ben en fait j’ai tout vu, les ondes passent bien chez vous ».

« Madame, on ne peut pas vous laisser prendre du poids ». Déjà bien sur que j’ai envie de prendre 40 kg. Et comment ça on ne peut pas me laisser ? Je n’ai plus le contrôle de mon corps.

Pour ce qui est de faire des bébés de bonne taille, le diabète joue, mais pas uniquement. Mon dernier fils est né à 4,3 kg. Certes il avait un gros ventre, mais de très grandes jambes et de très grandes épaules. Comme sa mère et son père quoi.

le 30/01/2019 à 13h26 | Répondre

Clémence (voir son site)

Je ne pensais pas que cet article ferait autant réagir. Merci à toutes pour votre soutien !

le 31/01/2019 à 14h25 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?