Menu
A la une / Témoignage

L’annonce de ma grossesse au papa… complètement ratée !

Ça y est, le test est positif. Je suis enceinte ! J’attends ce moment depuis une bonne dizaine d’années, mais mon enthousiasme se brise vite à la pensée de mon cher mari.

Si je l’ai épousé, c’est qu’il est presque parfait. Mais je connais un de ses petits traits de caractères : il n’aime pas les chambardements. Et vu qu’il voulait attendre 3 mois avant de se lancer dans l’idée d’une grossesse, ces 2 semaines post mariage (on vient tout juste de rentrer de voyage de noces !) ne vont pas trop lui plaire, sur le coup.

Je ne sais pas trop comment lui annoncer ça. Alors, je décide partir sur le ton de l’humour, pour dédramatiser la situation (on est d’accord, tomber enceinte n’est pas dramatique dans notre cas !), et je me rappelle d’une lettre qui avait tourné il y a quelques temps sur le web. Lettre écrite par un locataire pour 9 mois, et qui demandait qu’on l’accueille à bras ouverts.

Mais comme j’aime bien pousser les choses à fond, je pars sur une version un peu différente. Une version un peu plus « officielle », si je puis dire : une lettre du ministère du logement réclamant un logement pour 9 mois (et plus si affinité) pour locataire à la rue

J’ai bien travaillé mon truc, avec logo officiel, belle mise en page, vocabulaire technique et quelques détails pour lui mettre la puce à l’oreille : la date et le lieu de notre mariage religieux, le mot PATER écrit en majuscule par exemple.

lettre d'annonce au papa

Je pensais que le truc était tellement énorme qu’il ne pouvait pas être cru. Que Superman, avec sa vivacité légendaire, allait tout de suite comprendre la blague.

Eh bien non, malheureusement pour moi ! Il découvre le courrier que j’avais innocemment laissé sur la table du salon avant que je ne rentre. Il m’appelle alors, totalement paniqué et très énervé contre ce « dispositif ». Pour tenter de le calmer, je lui dis que je me suis déjà renseignée sur internet et que j’ai trouvé la solution.

Une dizaine de minutes plus tard, je vais sur Facebook, et je découvre qu’il a posté au sujet de cette lettre. Demandant de l’aide, des avis… Là, j’ai un gros coup de pression, je me dis que si un de nos amis (qui ne démarre pas au quart de tour, LUI !) lui annonce que je suis enceinte ça ne va pas le faire du tout !

moue boudeuse fillette

Crédits photo (creative commons) : Corey Balazowich

Je lui téléphone directement et lui demande de supprimer ce post Facebook dans l’instant, et sans poser de question. Heureusement pour moi, il obéit, mais reste très étonné de toute cette histoire.

Je peux enfin rentrer chez moi, en étant à la fois assez énervée contre mon mari et assez stressée de sa future réaction.

Je relis avec lui la lettre, en insistant bien sur les points essentiels : 9 mois, date et lieu de notre mariage religieux, nom du dispositif… Il lui faudra 5 bonnes minutes pour comprendre que ce n’est qu’une vaste blague, et 5 autres pour se rendre compte que le futur locataire va être son héritier (ière).

C’est la douche froide pour lui, il se rend compte qu’il n’est pas obligé de partir en croisade contre l’État et que ses 3 mois tant voulus de repos et de « profitation » de sa toute nouvelle épouse sont partis aux oubliettes. Bref, en un mot comme en cent, il le prend très mal. Et moi, je me mets à pleurer (hormones, déception toussa toussa).

Tada ! J’ai loupé mon annonce !

Bon, pour te rassurer, Superman s’est remis de ses émotions et a pu commencer à imaginer un futur avec un marmot au bout de plusieurs semaines. Mais grâce à mon silence sur ce sujet. Ce fut dur pour moi, et c’est pour ça que je t’en parlerai dans un prochain article !

Et toi ? Tu avais prévu une mise en scène particulière pour annoncer la nouvelle au futur papa ? A-t-elle été réussie ou ratée ? Tu as des idées pour une annonce originale ? Dis-moi tout !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Jeune trentenaire et jeune maman des trois garçons les plus fantastiques de l'univers. Quand je ne m'extasie pas sur eux, je couds, je tricote, je brode. Et de temps en temps, je passe du temps avec mon mari !