Menu
A la une / Témoignage

On change de mode de garde : l’hybride

Quelle plaie de trouver un mode de garde pour son enfant… Outre la difficulté entre les places en crèche rarissimes et les assistantes maternelles surbookées sur trois générations, tu dois aussi avoir une confiance absolue en la personne qui va garder prendre soin de la chair de ta chair pendant plusieurs mois.

Pour PetitePerle, nous avions expérimenté l’assistante maternelle la première année, puis un mix de crèche et mamies la deuxième, pour terminer sur un 100% crèche avant son entrée à l’école.

J’avoue avoir été impatiente de cette rentrée scolaire qui signait la fin de la galère du mode de garde. Et puis on a décidé de faire un petit Barbouille, et c’est reparti pour un tour !

Une année de crèche

La première année n’a pas été si difficile puisque Barbouille est dans la même crèche où était sa grande sœur un an plus tôt. On va dire que je connais les lieux maintenant… Et comme je fais partie du conseil d’administration, c’est un peu ma deuxième maison. Tu vois la maman qui appelle les professionnelles par leur prénom et qui tutoie la directrice ? C’est moi.

Je maintiens mon jugement, la crèche pour la première année de l’enfant ce n’est pas l’extase totale. Je compte sur les doigts de la main les semaines où Barbouille n’était pas malade. Mais bon, il parait qu’il se fait son immunité… Oui, autant se le dire, la crèche c’est vraiment pénible pour les contagions.

Pourtant Barbouille s’y plait vraiment et moi je suis utra-sereine de le laisser toute la journée. J’ai une confiance totale envers les professionnelles et je suis pleinement satisfaite de ce mode de garde. Bin alors ? Pourquoi en changer ? Et bien parce que nous déménageons dans une autre commune (à côté mais autre commune quand même !) et nous ne sommes plus prioritaires pour une place en crèche.

Trente-cinq places toutes sections confondues pour environ quatre-vingts demandeurs… Voilà le ratio !

Alors j’ai joué cartes sur tables avec la directrice et lui ai annoncé notre déménagement dans l’été. Barbouille terminera donc l’année en crèche, mais on en fait quoi l’année prochaine ?

crédit photo : LMoonlight (pixabay)

Les recherches

Je commence par me renseigner au RAM (Relais d’Assistants Maternels) de ma nouvelle commune. Une dame très sympathique me donne une liste à jour des assistantes maternelles qui ont de la place immédiatement ou pour la rentrée. C’est très pratique puisque ça m’évite d’appeler pour rien. Par la même occasion, je fais une pré-inscription à la crèche de la commune d’à côté mais ça ne m’arrange pas vraiment puisque c’est à l’opposé de mon lieu de travail. Mais tant pis, je dois ratisser large !

Je fais aussi une demande pour une micro-crèche qui va ouvrir sur une autre commune limitrophe. Puis je contacte les assistantes maternelles de ma commune actuelle, celles qui sont sur ma route entre mon travail et ma future habitation. J’en appelle une douzaine mais aucune n’aura de place pour septembre.

J’appelle donc les assistantes maternelles de ma nouvelle commune avec la liste fournie par le RAM. Une d’entre-elle ne peut pas garder les enfants après 16h30 car elle doit récupérer les siens à l’école (impossible pour moi de quitter le travail à 16h15) et l’autre déménage l’année prochaine. Je contacte donc la dernière disponible, et ho surprise, elle habite dans le même chemin que ma future maison.

Le contact au téléphone se passe très bien, elle m’explique que son agrément vient d’être renouvelé mais qu’après une trentaine d’année de garde d’enfants, elle préfère n’avoir qu’un seul enfant à la fois pour s’en occuper pleinement. Elle me précise aussi qu’elle ne décide de garder un enfant que trois jours par semaine mais ces trois jours seront à ma convenance. C’est déjà ça.

Nous nous rencontrons avec Mari Barbu, PetitePerle, Barbouille et moi la semaine suivante. Quelle surprise ! C’est notre voisine directe ! On est obligés de passer devant sa maison pour accéder chez nous !

Arrivés dans sa maison, Barbouille est comme chez lui ! Il se jette sur les télécommandes le bac à jouets et fait sa petite vie comme si nous n’étions pas là. Ce qui nous permet de discuter calmement avec l’assistante maternelle. Le courant passe très bien, elle prend Barbouille dans ses bras et il semble lui faire confiance. Elle nous fait visiter sa maison : notre loulou aura même sa propre chambre personnelle ! Elle nous explique qu’elle va tout les mardis matins à pied à la salle des fêtes où se tient un RAM pour les assistantes maternelles de la commune. En effet, nous habitons à 200m de la salle des fêtes et de l’école. Elle ne prend jamais la voiture avec un enfant. Elle nous dit qu’elle devra par contre acheter un vélo-canne car le sien est cassé… mais non madame : vous irez chercher celui de Barbouille qu’on laissera dehors ! Pratique n’est-ce pas ?

Nous nous quittons en programmant deux jours d’adaptation fin août et je la tiendrais au courant des trois jours de garde que nous bloquerons dès que j’en saurais un peu plus avec la crèche actuelle.

D’ailleurs le lendemain, la directrice de la crèche m’indique qu’elle ne pourra accueillir Barbouille qu’un jour et demi. Le demi m’arrange puisqu’il s’agit du mercredi et je ne travaille pas l’après-midi. Je bloque définitivement les trois jours avec l’assistante maternelle puis le jour et demi d’accueil à la crèche.

Les avantages

Je connaissais déjà les avantages d’avoir un enfant en assistante maternelle avec l’expérience de PetitePerle. C’est un environnement plus cocoon et calme qu’une crèche. Les enfants y sont bien moins malades qu’avec un système de garde collectif.

Et puis il y a aussi les avantages de crèche : socialisation, vie en communauté et activités variées ! Pour les parents il y a aussi le prix qui entre en ligne de compte. Même si l’écart n’est pas si important, il faut avouer que la crèche coûte moins cher qu’une assistante maternelle.

Donc notre Barbouille ira trois jours en assistante maternelle et un jour et demi plus les vacances scolaires en crèche !

J’ai hâte de te faire un retour sur ce système hybride qui me révulsait il y a quelques années (comment mon enfant va s’adapter ?) mais qui maintenant me paraît être une super solution !

Et toi ? Que penses-tu du mode de garde hybride ? Es-tu pro-crèche ? Où ne jures-tu que par ton assistantes maternelle ? Dis-nous tout !

A propos de l’auteur

Salut moi c'est Doupiou ! Je suis mariée, maman d'une PetitePerle née à l'été 2015 et d'un petit Barbouille né peu avant le printemps 2018. Tatouée, motarde, fan de foot mais aussi très coquette, addict aux robes et aux talons : je suis pleine de contradictions ! Je viens ici te raconter mon quotidien avec mes deux enfants et mes expériences de la parentalité. J'essaie toujours de positiver !