Menu
A la une / Vie de maman

Déménager avec un bébé de 5 mois


Notice: Undefined index: host in /home/nmagnouloux2/sites/dans-ma-tribu.fr/wp-content/plugins/ziofix-credit-picture-old/ziofix-credit-picture.php on line 32

Quand Petit Habitant est entré dans son deuxième mois, on a appris que l’on déménagerait dans notre futur appartement au moment où il atteindrait ses 5 mois.

Pourquoi « appris », et non pas « décidé » ? Eh bien, parce que comme je te le raconterai sur Sous Notre Toit, c’était un achat sur plan, et que malheureusement, dans ce genre de cas, entre le moment où tu signes et celui où tu emménages, il se passe un certain temps indépendant de ta volonté…

Mais alors, comment ça se passe, quand tu déménages avec un petit bout de 4 mois et quelques, qui vient tout juste de s’adapter à un nouveau rythme de reprise du boulot ? Je te raconte mon expérience ici.

L’avant-déménagement

Nous avons donc acheté un appartement sur plan. Du coup, après une longue période, à quelques mois de la livraison, il a fallu venir visiter, pour finaliser l’appartement avant qu’on ne le récupère. La première visite a eu lieu quand Petit Habitant avait 6 jours ! Autant te dire que je ne m’y suis pas rendue, et que mon mari a dû y aller seul.

Mais par la suite, nous avons eu deux autres visites, auxquelles j’ai pu assister, avec Petit Habitant contre moi dans le porte-bébé. Je me suis donc retrouvée avec mon bébé de 2 mois (puis de 3 mois) à entrer sur un chantier et à visiter notre futur appartement encore en cours de finalisation.

Honnêtement, ce n’est pas très facile, et je dois dire que le promoteur immobilier était toujours un peu étonné de me voir débarquer avec mon porte-bébé. (À noter : pour la deuxième visite, un monsieur est arrivé avec son bébé… en poussette ! À cette époque, les ascenseurs n’étaient pas encore en marche, et il a dû faire garder son bébé par un des membres de l’équipe du promoteur…)

Puis, les gros travaux se sont terminés, et nous avons pu récupérer l’appartement finalisé ! Mais pas entièrement ! Il nous restait à faire quelques travaux d’aménagement (peindre quelques murs, et installer la cuisine et la salle de bain). Et les travaux avec un bébé de 4 mois, sache que c’est du sport.

Il nous fallait alterner : l’un en train de faire les travaux, l’autre en train de garder bébé. Petit Habitant a passé trois heures sur le chantier un dimanche (on avait besoin d’avancer à deux), et au bout d’une heure, il n’arrêtait pas de pleurer (pas génial pour la concentration…). Et puis, en tant que parent, tu culpabilises qu’il puisse respirer des odeurs de peinture ou d’acétone (quand tu nettoies la peinture qui a giclé un peu partout).

Donc, clairement, je te conseillerais de faire garder ton bébé le plus possible si tu te retrouves à devoir, comme nous, faire des travaux. Pour son bien-être à lui, mais aussi pour la bonne réalisation de tes travaux (coucou le plafond tacheté de rouge à cause d’un mur peint trop rapidement, parce que bébé pleurait et qu’il fallait le nourrir… et bonjour les deux heures de nettoyage du plafond ensuite !).

Une fois les derniers travaux réalisés, nous avons enfin pu commencer le déménagement.

2016-05-05 09.01.22

Crédits photo : Photo personnelle

La semaine du déménagement

La première chose à savoir, c’est que si toi, adulte, tu comprends que pendant quelques jours, tu vas devoir vivre avec le minimum et dans des conditions dégradées pour pouvoir avancer sur les cartons, ton bébé, lui, il est encore un peu trop jeune pour accepter qu’on le prive de tous ses jouets pendant trois jours. Du coup, il nous était impossible d’avancer sur le rangement de ce que Petit Habitant utilisait au quotidien.

Heureusement, plusieurs éléments nous ont permis de gérer le déménagement des affaires de Petit Habitant assez sereinement :

  • Nous faisions le déménagement nous-mêmes. Pas de professionnels. Donc on pouvait laisser traîner jusqu’au dernier moment les éléments qui nous étaient indispensables, sans gêner un planning établi.
  • Nous déménagions à cinq minutes en voiture de l’endroit où l’on habitait. Du coup, la majeure partie des affaires a pu être déménagée en une seule journée.
  • Nous avons déménagé pendant un weekend de mai avec un pont, et mon mari a pu poser des jours pour avoir une semaine complète.
  • Nous avons eu les deux appartements en parallèle pendant un mois, et nous avons pu gérer en amont le déménagement d’une partie de nos affaires non nécessaires au quotidien.

Le jour du déménagement, je n’étais pas en congés. C’est mon mari qui a tout géré, avec l’aide de ses parents et de ses collègues ! Je ne les remercierai jamais assez, d’ailleurs.

Du coup, pendant que mon mari allait chercher la camionnette pour le déménagement, je me suis levée comme d’habitude et j’ai préparé Petit Habitant pour l’emmener chez la nounou. Puis, je suis partie au travail.

Je suis ensuite sortie tôt, pour rejoindre mon mari dans le nouvel appartement et mettre en place toutes les affaires nécessaires à Petit Habitant avant de le récupérer chez la nounou.

Il s’est donc réveillé dans un appartement pour s’endormir dans un autre. Afin que le changement ne soit pas trop brutal, nous ne l’avons pas tout de suite mis dans sa nouvelle chambre. Il a passé la première nuit avec nous.

Le jour suivant étant férié, nous étions tous les trois pour découvrir ce nouvel appartement. Il a donc commencé par faire des siestes dans sa chambre, avant d’y passer une nuit complète.

L’après-déménagement

Pour ce qui est de l’adaptation post-déménagement, je dois dire que ça se passe très bien. Déjà, parce que ce n’est pas un déménagement avec « déracinement ». Vu qu’on habite à même pas dix minutes à pied de l’ancien appartement, Petit Habitant a gardé sa nounou et on se balade dans les mêmes endroits.

Ensuite, Petit Habitant a accepté sans problème de passer dans une chambre tout seul. Jusque-là, il dormait avec nous, mais il n’a pas montré de réticence à avoir sa propre chambre. Je pense même qu’il y dort mieux, étant donné qu’on ne le gêne plus en venant nous coucher et en nous levant le matin (ou quand Monsieur Génial ronfle, hi hi hi).

Pour moi, le changement de chambre a été plus difficile. Comme bébé ne fait pas encore ses nuits, je suis passée de « je le prends dans son berceau et le mets dans le lit avec moi pour allaiter sans sortir de ma couette » à « je dois sortir de la couette, traverser le couloir au carrelage très froid et allaiter assise dans un fauteuil (avec le plaid enroulé autour de moi comme je peux) ». Donc vivement qu’il fasse ses nuits !!

Sinon, on a réussi à conserver à peu près les mêmes horaires, pour le perturber le moins possible. Hormis le fait que je doive marcher beaucoup plus entre les pièces pour nous préparer le matin, je pense que notre quotidien n’a pas été trop bouleversé. Je note surtout une amélioration dans le rythme de Petit Habitant : eh oui, il dort plus facilement jusqu’à 7h30, puisqu’il n’est pas réveillé par son père qui se lève, et du coup, je peux me préparer tranquillement pour le travail.

On peut donc dire que même si un bébé de 5 mois ne facilite pas un déménagement (il ne porte pas encore les cartons !!), ça s’est bien passé, au final, en partie grâce à notre volonté de limiter un maximum les changements subis par Petit Habitant.

Et toi ? As-tu dû déménager avec un très jeune enfant ? Comment est-ce que ça s’est passé ? Est-ce que ton bébé a été très perturbé par ce changement ? Raconte !

A propos de l’auteur

Mariée a un mari hyper protecteur depuis ma grossesse extra utérine j'ai commencé par être piquée par le virus des blogs grâce à mademoiselle dentelle avant de découvrir les deux autres blogs "Dans ma tribu" et "Sous notre toit". Je suis la maman chat d'une grande minette de salon qui ne porte de félin que le nom. Mais surtout la maman comblée de Petit Habitant et Petit Excité qui ont 18 mois d'écart. Je viens te raconter mon quotidien de maman et mes grossesses qui pourraient mieux se passer 😉 !