Menu
A la une / Conseils

Belle et naturelle pendant la grossesse

Avec ce titre racoleur digne des plus grands magazines féminins, je veux en réalité te parler de produits de soin et d’hygiène que tu peux utiliser de manière sûre pendant la grossesse.

Je ne veux pas te mettre la pression, mais durant cette période, tu as la responsabilité du développement et de la survie d’un petit être qui dépend à 100% de toi (pas de pression, je te dis !).

Tu fais déjà attention à ce que tu manges (adieu camembert au lait cru), à ce que tu bois (adieu petit verre de vin), à ce que tu mets (adieu robe serrée à la taille), à tes déplacements (adieu heure de trajet en métro debout ?)…

J’en rajoute donc une couche avec quelques petits conseils et idées ci-dessous sur les produits de soin !

Cosmétiques naturels pour la grossesse

Crédits photo (creative commons) : Jörg Weingrill

Définis ta propre « charte d’achat »

Il y a à boire et à manger dans ce que tu peux choisir comme règles en matière de produits de soin. Mon premier conseil, c’est donc de te poser quelques minutes et de définir ce que TOI tu souhaites, à quel point tu es prête à modifier TES routines de soin et ce dont TA peau a (réellement) besoin.

Je fais personnellement très attention à ce que j’applique sur ma pauvre petite peau, dans le cadre d’une grossesse ou non. J’ai un visage et des cheveux particulièrement sensibles et réactifs et si je les abandonne, ils me le font payer cher.

Je jette donc toujours un coup d’œil au minimum à la liste des ingrédients des produits de soin que j’achète et surtout, avant tout achat, je me renseigne sur la marque, ses processus de fabrication, sa réputation, ses ingrédients, etc. Ça, c’est mon deuxième conseil : lis les petites lignes de ce que tu achètes !

L’objectif parfait, ce serait de fabriquer moi-même mes produits de soin, forcément non testés sur les animaux (ma fille et mon mari, ça compte ?), avec des ingrédients bio, obtenus respectueusement de l’homme et de l’environnement, et stockés dans des récipients en verre forcément recyclables. C’est en bonne voie, mais ce n’est pas gagné !

Il peut m’arriver, par exemple, de me diriger vers des marques conventionnelles non bio mais plus “douces”. Entre un sérum anti-imperfections “efficace et très nocif”, “efficace et moyennement nocif” ou “non efficace mais qui sauve les bibis phoques”, je choisis souvent le deuxième. Vigilante, donc, mais flexible.

Par contre, je me méfie plus de certains produits comme les perturbateurs endocriniens qu’on trouve dans beaucoup de cosmétiques, parfums, etc. (tu as certainement déjà entendu parler des fameux biberons au Bisphénol A et/ou aux phtalates, qui ont été interdits en Europe). Tu peux trouver facilement sur Internet des listes de substances à contrôler ou éviter.

La grossesse, cette période si délicate…

Comme je te disais, la grossesse est une période d’autant plus délicate vis-à-vis des produits utilisés. Les produits bio et/ou “plus naturels” ne conviennent pas forcément, souvent pour une raison très simple : la présence d’huiles essentielles. Certaines d’entre elles sont en effet connues pour avoir des effets néfastes sur le fœtus.

Il faut donc bien contrôler les huiles que tu peux effectivement utiliser, à quelle période de la grossesse et quelle application privilégier (orale, olfactive, externe, etc.). Demande à ton médecin et renseigne-toi bien avant !

Je ne sais pas si tu as remarqué, mais une fois que tu retires les produits nocifs de l’industrie conventionnelle et les huiles essentielles… eh bien, il ne te reste plus grand-chose comme produits de soin disponibles ! Un vrai désert bio-cosmétique !

Mais toi, future maman, tu voudrais bien les éviter quand même, ces huiles, sans pour autant te manger une bonne dose d’épaississants industriels à base de plastique.

Ma liste d’indispensables beauté pour la grossesse

Je vais donc te proposer ici une série de produits que j’ai pu utiliser pendant ma grossesse et que je te recommande chaudement.

Mon chimiste de mari te dirait que commencer par éliminer tous les emballages plastiques de ton armoire est un premier pas en avant : le verre, matière inerte, est en effet la seule à ne pas faire d’échanges chimiques avec le contenu. Il est très difficile d’opter exclusivement pour des récipients en verre, car ils sont rares sur le marché, mais ça existe. D’ailleurs, si tu as des bons plans et des recommandations à ce niveau, n’hésite pas à les partager !

Savon et gel douche

Il est très facile de trouver des savons ou des gels douche bio et naturels sans huile essentielle : n’importe quelle boutique bio en aura. J’utilise du savon d’Alep, mais aussi mes propres gels douche “maison”. À une base de crème lavante neutre, je peux ajouter des extraits aromatiques de caramel, de pomme, de noix de coco, etc. Ces extraits naturels étant également utilisés pour la cuisine, ils sont évidemment parfaitement inoffensifs pour ta peau.

Shampoing

Le shampoing solide reste une des meilleures manières de rester « nature », en supprimant ainsi les produits moussants souvent irritants, par exemple. Il est souvent réputé plus efficace que les shampoings conventionnels (personnellement, je ne trouve pas, mais à efficacité identique, j’ai opté pour les solides). Pendant la grossesse, j’avais choisi ceux de la marque Secrets de Provence, mais ce n’est pas la seule. Attention une fois de plus aux shampoings qui contiennent des huiles essentielles, regarde bien leur composition !

Déodorant 

J’utilise en temps normal un déodorant-crème, principalement pour des raisons d’efficacité phénoménale ! Je te réfère à l’excellent article de Madame Biologie pour les avantages et rares inconvénients de ce spécimen rare. Il fonctionne très bien, mais il contient beaucoup d’huiles essentielles. Même si je pouvais théoriquement l’utiliser à certains stades de la grossesse, j’ai préféré opter pour un autre produit : le Fragrance-Free Deodorant de Schmidt’s. Efficacité comparable (voire mieux, j’hésite), et il y a deux cerises (bio) sur le gâteau : le récipient est en verre et il est non testé sur les animaux. Youpi !

Démaquillant

Lorsque j’ai appris qu’on pouvait utiliser certaines huiles végétales comme démaquillant, ça a révolutionné mon armoire. J’utilise actuellement de l’huile végétale de jojoba. Y ajouter à part égale de l’eau de chaux (et donc en faire du liniment !) permet de rendre la solution plus “accrochante” et de mieux éliminer le maquillage et les saletés. Par contre, ça laisse une pellicule grasse, qu’il faut laver au savon.

Lotion et tonique 

Plutôt qu’une agressive lotion combinée qui te décape la couenne à coup d’acide (violente mais efficace, il faut le reconnaître), je privilégie les hydrolats, bien plus doux et respectueux de la peau. Il s’agit d’une eau de distillation : en gros, l’eau chauffée passe sous forme de vapeur à travers une plante, une fleur, etc., puis est re-condensée en eau. Personnellement, je me sers d’hydrolat de romarin à verbénone, mais le choix est vaste et dépend surtout de ton type de peau ou de ce que tu veux traiter en particulier.

Gommage

Tu peux facilement le faire maison avec du miel et du sucre fin. Il n’y a pas plus naturel ! Personnellement, je trouve le sucre bien trop agressif pour la peau (et le sucre en poudre est inefficace). Ma petite astuce dans ce cas-là, c’est de garder ta base de miel et d’y ajouter de la poudre de noyaux d’olives, et c’est tout simplement parfait ! Pour renforcer l’effet nettoyage, j’y ajoute également la même dose d’acides de fruits (les AHA) et parfois une fragrance de pamplemousse ou de pêche, juste pour l’odeur.

Hydratation du corps

Parlons des sujets qui fâchent, veux-tu. Comme moi, tu t’inquiètes peut-être beaucoup des possibles rayures qui te transformeront en maman tigre après la grossesse. Je n’ai (malheureusement) pas de miracle à te proposer car les vergetures tiennent principalement à la génétique et à l’élasticité de ta peau. Pour cette raison, je suis absolument contre toutes ces crèmes hors de prix soi-disant “anti-vergetures”. La seule chose qui peut fonctionner contre elles, c’est simplement d’hydrater ta peau et pour ce faire, tu n’as pas besoin d’investir trois loyers !

J’ai eu des vergetures de croissance quand j’étais ado (je te vois rire, mais oui, on peut grandir trop vite quand on fait 1m60 !), donc je pensais être une proie de choix. Dès le troisième mois de grossesse, j’ai religieusement appliqué tous les matins de l’huile d’amande douce bio sur mes cuisses, fesses, ventre et seins. Tu peux même le faire deux fois par jour. Je n’ai au final pas eu de vergetures, mais soyons honnête : il est impossible de savoir si c’est grâce à l’huile. Dans le doute, je recommencerai pour une prochaine grossesse… N’importe quelle huile végétale fait normalement l’affaire, leur prix peut t’aider à décider. J’ai utilisé à peu près 250-300ml sur cette période.

Cosmétiques

Là, je vais être honnête avec toi, je n’aime pas les cosmétiques naturels, bio ou fait-maison. Mascara trop sec, fond de teint pas assez couvrant et trop gras, blush qui ne tient pas, etc. J’ai essayé de nombreux produits et ils m’ont (presque) tous déçue. Mais ce n’est que mon cas, alors je t’invite chaudement à faire ton marché parmi ceux-ci : tu y trouveras peut-être ton bonheur. Aujourd’hui, des dizaines de marques en proposent pour tous les types de produits : Dr Hauschka, Lily Lolo, Zao, Avril, Akane, Boho, Nominoë, etc.

Voilà, j’espère que cet article t’aura donné quelques pistes et envie de peut-être tester de nouvelles choses ! Et psst : reviens me raconter !

Et toi ? Tu changes de routine beauté pendant ta grossesse ? Quelles produits et marques utilises-tu ? Viens nous dire !

A propos de l’auteur

Lectrice assidue des blogs de la famille Dentelle depuis l'organisation de notre mariage en 2014, je suis surtout maman d'une petite fille née en avril 2015 et d'un petit garçon né en avril 2017. Passionnée de littérature, de pâtisserie, de langues étrangères et de cosmétiques, je viens partager ici mes impressions et mon vécu.