Menu
A la une / Témoignage

Les essais bébés quand on est control freak

Après la control freak se marie, la control freak se lance dans les essais bébés !

La révélation

L’année dernière, Monsieur et moi-même nous nous sommes mariés !

Ce furent des préparatifs intenses, car j’ai décidé de me marier dans ma région d’origine, qui se trouve à 500 bornes de là où je vis actuellement. Et nous avions fixé la date du mariage un peu moins de 9 mois après la déclaration de Chéri (je ne voulais pas me marier l’année d’après, ni me marier en hiver).

Malgré ça, je n’ai pas non plus voulu faire de concessions sur aucun des différents aspects des cérémonies.

C’est donc au fur et à mesure des préparatifs, et avec les supplications de mes proches, que j’ai dû me rendre à l’évidence… J’avais tous les symptômes d’une « malade du contrôle » (ou control freak selon l’expression connue). Bizarrement, ma révélation n’en a pas du tout été une pour Monsieur ! Ça faisait longtemps qu’il l’avait remarqué, mais il m’aime comme je suis (c’est-à-dire folle, donc jusque là tout va bien).

Control freak, quèsaco ?

Comment est-ce qu’on se rend compte qu’on a un problème avec le contrôle ?

Comme pour beaucoup de petits travers, c’est souvent l’entourage qui s’en rend compte le premier (même si, pour ma maman, j’ai simplement un « petit caractère de cochon ») ! En fait, c’est un peu plus précis que ça.

Je ne suis pas tellement invasive, c’est surtout envers moi-même que ça se manifeste. Je suis TRÈS exigeante sur tout ce que j’entreprends, et tout ce que je fais doit être réfléchi et planifié selon un plan très précis. Si un grain de sable vient s’immiscer dans la mécanique, il n’y a pas de demi-mesure et c’est tout de suite le drame… Ensuite, je ne pense plus qu‘à ça, jusqu’à trouver la solution qui me satisfera !

Je fais des listes de tout ce que j’ai à faire, et même des listes de listes (oui, c‘est un peu flippant) !
Par exemple, je ne fais même pas le ménage comme tout le monde : j’établis d’abord une liste de tout ce que j’ai à faire, que j’inscris dans l’ordre où les tâches doivent être réalisées, et je coche ensuite chacune des lignes au fur et à mesure…

Maintenant que preuve est faite de ma folie, passons à la suite.

les essais bébé quadn on est control freak

Crédits photo (creative commons) : Susan Lucas Hoffman

La magie de la nature, ou l’horreur des contrôleuses de vie

Jusqu’ici, je vivais très bien mes petits bugs, sûrement parce qu’ils ne concernaient principalement que moi, et qu’avec beaucoup de chance, tout ce que je prévoyais se déroulait presque toujours sans accrocs. Par ailleurs, mon mari a horreur de tout ce qui est organisation, et quelque part, ça l’arrange qu’il y ait une dingue qui se fasse une joie de tout gérer.

Mais voilà, depuis quelques mois, nous avons décidé de mettre en route mini-nous.

J’ai bien évidemment décidé de la date de début, comme si (comme d’habitude) il suffisait d’en fixer une pour que tout se déclenche.

Et là, en me lisant tu te dis : « mais ma pauvre fille, tu as dû tomber de tellement haut » !
En fait oui. Et non. Parce que même si je suis obsédée, je ne suis pas non plus stupide, et je m’étais (énormément, voire trop) documentée, donc je savais pertinemment que ça ne se passerait pas forcément comme cela.

Oui mais une petite partie de moi (la partie névrosée, soit), devait sûrement y croire quand même, et bien sûr, à la fin du premier cycle d’essais, ça a été la désillusion la plus totale. Paradoxalement, plutôt que d’essayer de relativiser en me disant « Bon ben tu vois, là tu ne décideras pas. Respire. Il n’y a rien de dramatique là dedans… », ce petit échec m’a mis une pression supplémentaire sur les prochains essais. Du style « Bon là tu t’es plantée, tu n’as pas du faire ce qu’il fallait, va falloir être plus attentive la prochaine fois. ».

Mais bien sûr…

Un travail à faire sur soi-même

Si j’écris aujourd’hui cet article, c’est parce que je commence seulement à prendre conscience que non, je ne serai pas décideuse dans cet événement. Que non, ce n’est pas de ma faute s’il ne s’est encore rien passé, et qu’il n’y a pas de fautif à chercher, d’ailleurs.

Même si tu n’es pas une dictatrice comme moi, il se peut que tu sois dans la même passade, et je t’invite à le croire toi aussi : tu n’es pas responsable de ce type « d’échec ». Il n’y a d’ailleurs pas d’échec à voir là dedans, plutôt un non-événement, quelque chose qui n’est pas encore arrivé.

Je m’étais également mise à envier toutes celles pour qui l’affaire était allée très vite. Puis je me suis rendue compte que ce n’est pas pour autant qu’elles avaient eu tout ce qu’elles souhaitaient dans la vie.

Finalement nous avons tous notre lot de cadeaux et de déboires, à nous d’apprendre à vivre avec, et à se concentrer sur le positif (tiens, si je faisais une liste des trucs sympas de ma vie ? Ahah !). Je suis évidemment beaucoup plus heureuse depuis que je commence à en prendre conscience.

Bien sûr, je ne prétends donner de leçon à personne, mais je tente seulement de relativiser à ma petite échelle. Je n’ai pas la prétention de comprendre ce que vivent celles qui sont en attente depuis plusieurs années, ou qui ont commencé des traitements lourds et contraignants, ou encore celles qui savent qu’elles ne pourront pas devenir maman avec leurs propres corps.

Seulement, si nous pouvons nous affranchir maintenant d’une partie de cette culpabilité, qui essayera encore de nous poursuivre tout au long de notre vie, je pense que tout devient beaucoup plus simple, et la vie prend tout son sens réel.

Tout n’est pas prévisible dans la vie, et peut-être que c’est beaucoup mieux ainsi, même si c‘est très dur à concevoir.

Et toi ? Tu as tendance à tout planifier ? Comment ça s’est passé pour toi quand tu t’es lancée dans les essais bébé ? Tu as réussi à relativiser ? Viens en discuter !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Après avoir suivi intensément les préparatifs de mon mariage sur le site de Mlle Dentelle me revoici assidue aux articles de "Dans ma tribu" ! Nouveau mariés donc, nous voulons maintenant agrandir notre petite famille (pour l'instant uniquement composée de nous deux et d'un poilu-chat !)