Menu
A la une / Témoignage

Nous avons testé (et adhéré) au lit au sol

« Chéri, bébé vient de s’échapper de son lit ! »

Non, non, ne t’affole pas, bébé ne vient pas de tomber du haut de son lit à barreaux ! Au pire, la chute aura été de… 10 centimètres. Ni vu ni connue, Bébé Loutre, 4 mois, vient de se faire la malle jusqu’à son tapis d’éveil en roulant discrètement sur elle-même : mais pas de chance, Maman Kangourou veille dans le visiophone. Il est 20h30, et ce n’est que le premier des multiples allers-retours que nous allons faire ce soir pour remettre bébé dans son lit, que nous avons eu la bonne idée de mettre… Au sol !

Crédit : photo personnelle

Un choix (mûrement) pensé

Mais pourquoi, nous diras-tu ? Pourquoi nous imposer de courir toute la soirée derrière un nourrisson qui fugue hors de son lit à la moindre occasion, alors que nous pourrions très bien l’enfermer dans un beau lit à barreaux ?

Premièrement, par curiosité !
J’ai toujours été très intriguée par la pédagogie Montessori, dont on m’a rabâché les oreilles pendant ma grossesse. Si je n’en partage pas tous les principes, certains comme la motricité libre me parlaient énormément. Et bien qu’au départ, je n’envisageais pas du tout ce type de lit, comme pour les couches lavables, j’aurais été bien bête de ne pas changer d’avis !

Deuxièmement, par praticité !
Avec Papa Poule, nous avons un grand principe d’éducation (qui ne plait pas à tout le monde, mais on assume !) : sauf cas spécifique, lorsque Bébé Loutre est dans son lit pour la nuit, nous ne l’en sortons pas (hormis pour manger quand elle était plus petite, changer un caca ou en cas de maladie ou poussée dentaire, on est pas des monstres non plus).
Cela implique donc, si elle pleure la nuit, de venir la rassurer tout en la laissant dans son lit, l’objectif étant qu’elle se rendorme allongée, et non pas dans nos bras où elle se serait invariablement réveillée au moment de la reposer.
Sauf que se pencher au dessus du berceau pendant 20 minutes pour caresser le ventre de Bébé Loutre en chantant une berceuse, ça a rapidement détruit mon dos, et je rêvais de pouvoir m’allonger en parallèle.
Et comme il était clair que mon derrière taille 42 ne rentrerait pas dans le berceau, la solution la plus simple consistait alors à changer le lit de Bébé Loutre pour un système où nous pourrions nous allonger à côté d’elle.

Dernièrement, par flemme (et on assume !)
En me renseignant sur le lit au sol, j’avais certes vu que certains enfants sortaient de leur lit le soir au lieu de dormir, mais j’avais surtout vu que la plupart en sortaient le matin, frais comme des gardons, prêts à déballer leur caisse à jouets plutôt que de hurler pour obtenir biberons, câlins et autres réjouissances de 6h du matin.
Or à l’époque, Papa Poule travaillait en horaires de nuit, et c’était donc moi, et moi seule, qui devait gérer les matins : autant te dire que je n’étais pas contre un petit rab de sommeil !

Voilà, alors que Bébé Loutre venait d’avoir 3 mois, nous nous sommes lancés, dans l’aventure du lit au sol, et c’était pas de la tarte ! Mais qui mieux que la principale intéressée pour te raconter tout ça ?

Mon lit au sol (par Bébé Loutre)

Aujourd’hui j’ai 3 mois, je viens de changer de lit mais j’ai juste un peu plus d’espace, et en bonus maman vient se coller contre moi pour le câlin du soir, parfois même la nuit quand je suis triste. De temps en temps, je me retourne dans mon lit, mais je n’ai pas encore trouvé la sortie…

Crédit : photo personnelle

A présent j’ai 4 mois, et à force de rouler sur moi-même, Boum-Badaboum, je tombe ! Surprise, mon lit n’est pas infini.

Mais dis, il est super doux ce tapis, bonne idée Maman Kangourou ! Bon, et maintenant ? Je m’ennuie moi… Allez, je vais hurler pour qu’on vienne me remonter dans mon lit.

Comment ça papa, c’est la dixième fois que tu montes dans ma chambre ce soir ? C’est pas de ma faute, il est pas assez grand ce lit, j’arrête pas de tomber ! Mais non, je ne le fais pas exprès. Enfin, juste à peine…

Ce matin j’ai 5 mois, et maman Kangourou vient de débarquer en panique dans ma chambre. Bonjour maman ! Oui, je sais qu’il est 9 heures et que je ne vous ai pas réveillés à 6 heures. Mais regarde maman, j’ai trouvé mes jouets ! T’avais raison, c’est plus intéressant que le biberon quand je me réveille.

Par contre maman, faut qu’on discute, comment ça se fait que maintenant quand je sors de mon lit plus de trois fois le soir, vous me bloquiez la sortie avec le coussin d’allaitement ? C’est inadmissible ! Il est passé où votre concept de motricité libre ?
De toute manière je m’en moque. Laisse moi quelques jours et je vais y passer par dessus ton coussin moi. Et toc ! Rien ne m’arrête.

Maintenant j’ai 6 mois, et on passe quelques semaines chez mamie. Maman a insisté pour que mamie Tortue m’installe un lit à barreaux, alors forcément j’en fais dix fois le tour pour chercher la sortie… Bon, tant pis, je vais quand même y dormir dans ton lit bizarre. Par contre, je vais recommencer à vous réveiller à 6 heures : dans vos rêves les grasses matinées pour les vacances !

Et voilà, j’ai 7 mois, et enfin je viens de comprendre comment remonter dans mon lit toute seule comme une grande. Du coup c’est chouette, maman et papa me laisse plus de liberté : le soir, si je n’ai pas sommeil, je peux descendre jouer un peu, et dès que je me sens fatiguée, je remonte dormir dans mon lit.
Bon ok, parfois il y a des loupés, et je m’endors sur mon tapis d’éveil. Mais c’est pas grave, maman vient toujours me remettre dans mon lit. Et tu sais quoi ? Elle en profite pour s’allonger aussi et me faire un gros câlin, et moi j’adore ça !

Bon, Papa, Maman, faut que je vous dise : cette idée de lit par terre, au début c’était bizarre, et ça faisait rire tout le monde. Mais finalement, moi je l’aime bien ce lit. Surtout parce que tous les soirs, au moment d’aller se coucher, vous vous asseyez à côté de moi et on lit une histoire tous les trois, collés serrés dans mon petit lit. Et ça, c’est vraiment le meilleur moment de la journée !

Et toi, qu’as-tu choisi comme lit pour ton bébé ? Lit à barreaux, cododo, lit au sol ? Et si tu as tenté le lit au sol, comment as-tu vécu l’aventure ?

A propos de l’auteur

Moi c'est Maman Kangourou, jeune maman passionnée de plein de choses, mais surtout d'écriture (d'ailleurs tu peux retrouver mon blog perso ici). Je suis l'heureuse maman de Bébé Loutre, née en janvier 2019, un concentré d'énergie et d'amour. Maman active, branchée écologie et méthode d'éducation Montessori, je partage avec toi mes déboires et mes bons plans.