Menu
A la une / Vie de maman

Maman a peur…

Un article comme un aveu à ce Minipuche qui grandit au creux de moi, mais aussi je l’espère comme une promesse… 

J’ai peur… Tu n’es pas encore là et pourtant, j’ai déjà peur.

Crédits photo : Pixabay

 

J’ai peur lorsque tu bouges beaucoup, que tu essaies de me prévenir de quelque chose et que je ne le comprenne pas. J’ai peur lorsque tu ne bouges plus, que quelque chose te sois arrivé et que je ne l’ai pas détecté. J’ai peur que tu ne grandisses pas assez, et que je ne saches pas assez m’écouter. J’ai peur que tu grandisse mal et qu’on nous annonce que tu n’arriveras jamais…

Je te sens grandir et mes peur avec toi, c’est bête non ?

J’ai peur de ta naissance, et que quelque chose nous blesse, toi et moi. J’ai peur de ne pas savoir comment faire pour t’aider, te nourrir, te bercer. J’ai peur d’être une mauvaise maman et que tu m’en veuilles pour toujours. J’ai peur de n’avoir aucune influence sur ton caractère et que tu deviennes une mauvaise personne. J’ai peur de trop te couver et que tu ne deviennes jamais une grande personne.

Tu ne connais encore rien de la peur encore, toi, mon Mini…

J’ai peur que tu aies froid, et que je ne saches pas te réchauffer. J’ai peur que tu aies mal et que je ne saches pas te soulager. J’ai peur que tu aies peur et que je ne saches pas comment te rassurer. J’ai peur que tu tombe malade, et que je ne puisse pas te soigner. J’ai peur que tu aies de la peine, et que je ne puisse pas l’éviter.

Crédits photo : Pixabay

 

J’ai peur de ce que je pourrais maîtriser, et au fond ce sont mes peurs que je ne maîtrise pas

J’ai peur que tu ne sois pas dans les « normes », mais après tout on s’en fout non ? Mais j’ai peur de ne pas savoir t’accompagner, te guider, ou de ne pas te comprendre… J’ai peur que tu souffres du regard des autres, pas toujours bienveillants, et de ne pas savoir te défendre, de ne pas savoir t’apprendre à te défendre par toi-même.

J’ai peur de tout, après tout…

Et surtout, mon Mini, j’ai peur du monde que l’on te laisse…  J’ai peur de la montée des nationalismes, de l‘émergence du terrorisme, de la précarité, des maladies qui deviennent plus fortes et plus fréquentes, j’ai peur de celles qu’on ne connait pas encore, j’ai peur des politiques qui laissent peu d’espoir à notre planète en détresse, j’ai peur que tu ne voies jamais toutes les beautés de la Terre, j’ai peur des phénomènes climatiques et de leurs impacts à venir sur ton existence, j’ai peur de la pauvreté, de la méchanceté…

J’ai peur de tout ce que je ne maîtrise pas, de tout ce que je ne connais pas…

Crédits photo : Pixabay

 

On m’a dit un jour, à moi, nullipare insouciante : »A partir du trait sur le test de grossesse, tu ne cesseras de t’inquiéter et ensuite c’est pour toute la vie ». Je me souviens avoir rit, d’avoir dit « Mais non, sinon tu imagines bien que les parents ne peuvent pas faire de vieux os »…

Mais aujourd’hui, je me souviens de ma mère, qui alors que nous étions déjà grands, nous attendait la nuit, les yeux grands ouverts dans le noir et ne trouvait le sommeil que lorsqu’elle nous savait à la maison. Je me souviens de son regard plein d’encre et d’ombres, lorsque nous étions malades et que la fièvre ne descendait pas assez vite… Je me souviens maintenant, de tous ces marqueurs de peur, qui m’apparaissent maintenant comme des évidences, et je comprends soudain la maman de ton Papa qui attend toujours un SMS lorsque l’on prend la route, et pour qui les appels du dimanche sont une religion…

 

Alors oui j’ai peur, mais « la peur n’évite pas le danger « (c’est ton Papa qui dit ça, Mini). La peur est la variable commune de toutes les mamans (et de tous les papas), et cette peur ne me rend pas moins capable, moins forte… et j’ose croire qu’elle me rend plus aimante, plus attentionnée…

Je m’inquiéterai pour toi mais j’aime à penser que je ne te le montrerai pas et que je t’apprendrais ainsi le courage et la témérité.

Je m’inquiéterai pour toi mais j’ose espérer que je te laisserai te tromper, tomber, puis te relever.

Je m’inquiéterai pour toi mais j’espère t’inculquer l’espoir, l’envie, l’appétit de la vie, la soif de découvrir…

 

J’ai peur tout autant que je t’aime, déjà…

 

Est-ce que toi aussi, future ou jeune maman, tu t’es découvert des peurs nouvelles, irrationnelles, incontrôlables et surtout comment les gères-tu au quotidien, pour ne pas te faire envahir et les surpasser ? 

A propos de l’auteur

Tout juste 30 ans, vivant en concubinage en région parisienne dans un petit F2 avec le Doud', et dans l'attente de Minipuche, notre mini peluche prévue pour février 2019. Bretonne d'origine, ascendant tétue comme une mule; globe trotteuse et ne tenant pas en place; passionnée de photographie; gourmande et attachée à ma famille et mes amis (qui sont ma deuxième famille). Voilà tout ce qu'il faut savoir de moi...