Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Témoignage

L’émerveillement

Elle, comme tous les enfants, voit tout avec ses yeux neufs et s’extasie pour un rien. Les camions-poubelles, les chiens et les chats la fascinent. Elle se plonge avec délices dans ses livres… Et nous, ses parents, nous la voyons être heureuse. Nous découvrons au quotidien mille et raisons de s’émerveiller.

Comment passer de « célibataire » à « 6 à la maison » ? – Partie 1

Si je souhaitais depuis bien longtemps quitter ma vie et mon appartement de célibataire, je ne l’avais pas exactement envisagée comme ça, ma vie à 2 ! Car ce n’était pas pour une vie à 2, que je partais, mais bien une vie à 4. Bon, une semaine sur deux, d’accord, mais une semaine entière quand même de façon très régulière !

Mon mode de garde un peu particulier

La loupinette est gardée par une nounou. Et cette nounou, elle l’appelle mamie et moi je l’appelle maman.
Petit retour d’expérience sur la garde d’enfant par les grands-parents.

Les trous dans les oreilles

Je vais peut-être me faire lyncher mais tant pis : PetitePerle, trois ans et demi a les oreilles percées. Promis je ne suis pas une maman tortionnaire qui adore les boucles d’oreilles et qui l’a délibérément imposé à sa fille…

C’était une demande de sa part, une décision mûrement réfléchie avec son papa et moi.

Voici comment cela s’est passé, et surtout voici mes conseils si ton enfant te demande des trous dans ses oreilles.

Deuil périnatal : à qui en parler?

Une des principales problématiques du deuil périnatal, c’est le grand silence qui l’entoure. Il n’existe aucun mot dans la langue française pour désigner la perte d’un enfant, et ce n’est pas tout à fait un hasard, la langue étant le reflet de la culture d’un peuple. Pour y avoir été confrontée, je peux te le confirmer: face à un tel drame, l’entourage préfère souvent ne pas discuter de ce qui s’est passé, ne pas nommer les choses.

Le sommeil en trois ans

La première question qui vient à la bouche des personnes quand on parle bébé c’est : il/elle fait ses nuits ? La douce pression de l’acquisition du sommeil… Cette grande roulette russe dans laquelle aucun parent n’est logé à la même enseigne.

Je suis sûre que tu as déjà entendu le fabuleux discours du « oh moi il a fait ses nuits dès la sortie de la maternité » et son penchant diabolique « elle a commencé à dormir cinq heures d’affilées à un an passé… »

Alors comment cela se passe chez moi ?

L’évolution vestimentaire de mes enfants

On ne peut pas dire que je sois à la pointe de la mode mais j’aime bien m’habiller, chercher la pièce qui ira avec beaucoup d’autres pour mixer un peu les styles. Mon maître-mot c’est le confort. J’ai appliqué ce même principe à mes enfants : inconcevable qu’ils soient bloqués dans leurs vêtements ! Ils doivent pouvoir bouger autant que leur énergie le demande !

Être belle-mère

Quand on est petite, on se rêve (ou pas) en maman, mais l’hypothèse « belle-maman » vient rarement à l’esprit. Et pourtant ça peut te tomber dessus sans que tu t’y attendes.

J’ai toujours su que mon homme était papa. Je suis donc passée de « célibataire sans enfant et n’en voulant pas » à « belle-mère vivant avec l’enfant de son amoureux ». Je n’ai pas vraiment réalisé ce qui m’arrivait. J’ai agi d’instinct, les questionnements et réflexions sur tout ça sont venus bien plus tard.

Quand le mode de garde se complique

Charlotte était donc gardée depuis ses trois mois par une nounou, quatre jours par semaine, à deux pas de chez nous (nous voyons le jardin de la nounou depuis notre fenêtre de cuisine). Nous étions parfaitement satisfait de la situation jusqu’à ce que…