Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Témoignage

Comment Crapouillou a vécu l’arrivée de son petit frère

Comme je te l’ai raconté, nous avons dû évoquer très rapidement avec Crapouillou le fait que maman avait un bébé dans son ventre. Sans doute un peu trop tôt. Au début, bien sûr, il ne montrait pas beaucoup d’intérêt pour cette nouvelle information, mais à 14 mois le contraire m’aurait étonné. Ceci dit il a quand même vite compris que maman était fatiguée et qu’il fallait lui laisser du temps pour se reposer, qu’il n’était plus possible de grimper sur maman comme avant, et surtout qu’il était désormais strictement interdit de donner des coups de pieds pendant que maman changeait la couche.

Ma grossesse : trimestre 1

Après plusieurs années d’ »essais » et une opération, j’ai commencé un traitement hormonal à l’aide d’injections pour stimuler mon ovulation. J’en étais à mon troisième cycle de traitements, que je ne pensais pas être le bon car j’avais du trimballer mes seringues dans un sac réfrigéré pendant 500 km pour un week-end chez mes parents, et je n’étais pas sure que les produits seraient bien efficaces après ça.

La croisière s’amuse en famille

Avec Little Girl, outre les week-ends TGV/voiture, notre plus gros voyage fut au Danemark et en Suède où nous avons passé 3 semaines lorsqu’elle avait 6 mois.

Nous n’avons jamais eu peur d’emmener Little Girl où que ce soit (on ne l’a tout de même pas emmenée lors de notre voyage aux Philippines lorsqu’elle avait 11 mois). Little Girl s’est donc habituée à prendre le train, le bus, rester tranquille lors d’un long voyage en voiture…

Les lits de Crapouillou

Plus Crapouillou grandissait et plus je me posais des questions du genre : quand le passer dans un lit sans barreaux, à quel âge ? Comment faire ? Matelas par terre ou grand lit directement ? Couette, pas couette, oreiller, pas oreiller ? Et au moment où j’ai expérimenté tout ça, j’ai vu que beaucoup d’entre vous se posaient aussi ces questions. Alors c’est partit, voici la petite histoire des lits de Crapouillou !

A-t-on besoin d’une loi pour nous interdire la violence envers nos enfants ?

Peut-être que ce titre t’interpelle. Ou peut-être pas. Je me suis posée cette question hier suite à la lecture d’un commentaire sur un réseau social. Dans ce commentaire, il était question de bienveillance et de la désormais loi anti-fessée qui fait frémir la toile. Il est interdit d’utiliser la violence physique ou verbal envers un enfant.

Enfin me direz-vous ! Peut-être que les mentalités changeront, qu’il y aura moins d’abus, moins d’enfants maltraités, moins d’enfants battus…

Astuces pour une grossesse sereine

Prendre soin de soi pendant la grossesse

Je suis une personne assez angoissée en temps normal devant les situations que je ne maîtrise pas… autant dire qu’avec la grossesse, je suis servie !

Rapidement, il est apparu qu’il fallait que je fasse quelque chose si je ne voulais pas me laisser envahir par le stress et les angoisses. J’ai donc pris la résolution de prendre soin de moi, de mon corps, de ma tête, pour être plus sereine et avoir un bébé zen !

Paradoxes de la grossesse

Les paradoxes de la grossesse : quand le négatif devient positif… et inversement !

Dans mon précédent article, je t’avais dit pourquoi je n’avais pas vécu la grossesse très positivement. En effet, ça n’a pas été une période très épanouissante pour moi, malgré le fait qu’il n’y ait eu aucun souci particulier.

Maintenant que j’ai accouché, je regarde la grossesse avec un autre regard. Je me rends compte maintenant qu’il y a certaines choses qui m’ont plu, mais pas forcément ce à quoi je m’attendais.

Perte d'un bébé lors d'une grossesse gémellaire

J’ai dû faire le deuil d’un de mes jumeaux pour que le second survive…

Le 13 novembre 2015, j’ai eu la joie (ainsi que mon mari) d’apprendre que j’étais enceinte de mon deuxième enfant. Le 23 décembre, arrive l’écho de datation. Nous sommes stressés car depuis quelques jours, j’ai des saignements. Je pense faire une fausse couche. Je m’installe et là, tout va très vite : j’attends des jumeaux !

Cependant, le 29 février, tout s’effondre. J’ai des saignements importants, Chéri vient me chercher au travail. J’ai une gêne dans le vagin, je touche une sorte de grosse boule. Nous arrivons à la maternité en pleurs, adieu jolie grossesse.